Observer la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation
Écrit par Nick Patch

Le lundi 27 septembre 2021

Le 30 septembre, les Canadiens observeront la toute première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation : une journée de commémoration, de reconnaissance et de réflexion sur le tragique héritage du système de pensionnats et les souffrances qu'il a infligées aux familles et aux communautés autochtones du pays.

Le nouveau jour férié fédéral vise à faire en sorte que les expériences des survivants des pensionnats autochtones et de leurs familles demeurent au cœur du processus de réconciliation.

Journée du chandail orange et appel à l'action

Le 30 septembre est également la Journée du chandail orange, qui encourage les Canadiens à porter de l'orange pour commémorer les quelque 150 000 enfants Métis, Inuits et des Premières Nations qui, des années 1860 aux années 1990, ont été arrachés à leur famille et placés dans ces pensionnats.

La Commission de vérité et de réconciliation a été établie à la suite d'un recours collectif intenté par des survivants des pensionnats autochtones afin de documenter et de faire toute la lumière sur le rôle du Canada dans l'histoire des peuples autochtones et des pensionnats autochtones.

La Commission de vérité et de réconciliation a formulé 94 recommandations et la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation est une réponse à l'appel à l'action 80 de la Commission de vérité et de réconciliation :

80. Nous demandons au gouvernement fédéral d'établir comme jour férié, en collaboration avec les peuples autochtones, une journée nationale de la vérité et de la réconciliation pour honorer les survivants, leurs familles et leurs collectivités et s'assurer que la commémoration de l'histoire et des séquelles des pensionnats demeure un élément essentiel du processus de réconciliation.


Sensibiliser et s'impliquer

Tangerine offre un soutien continu au Native Canadian Centre of Toronto (NCCT) (en anglais) — le plus vieil organisme communautaire autochtone de la ville — qui offre un lieu de rencontre essentiel aux membres de « la communauté autochtone ainsi qu'aux visiteurs » depuis 1962.

« Pour nous, les activités caritatives représentent bien plus que de simples dons d'argent. Nous croyons qu'il est tout aussi important de donner de notre temps et de notre énergie. Le principe de responsabilité joue un rôle primordial dans toutes nos activités et nos projets caritatifs sont conçus de manière à mettre la responsabilité au premier plan et à faire en sorte que nous contribuions réellement à changer les choses dans la collectivité », explique Pam Fabisiak, gestionnaire de l'engagement communautaire chez Tangerine.

« Nous nous retroussons les manches et mettons la main à la pâte. Cela nous permet de rencontrer en personne nos partenaires communautaires qui bénéficient de nos efforts — de leur parler, de comprendre leurs besoins et de nous impliquer directement. Chaque année, nos employés font du bénévolat auprès de plusieurs des organismes caritatifs que nous soutenons en tant qu'entreprise. Nous appelons cela 'Tangerine dans la communauté'. »

Passer de la parole aux actes pour faire avancer les choses

À l'occasion de la Journée nationale des peuples autochtones, qui a lieu en juin, Tangerine a donné 100 trousses de bien‑être pour les femmes (comprenant du dentifrice, des brosses à dents, du désinfectant pour les mains, des produits féminins, du savon et du baume à lèvres) et de 100 trousses d'activités pour les jeunes, composées d'un cahier d'activités, de crayons de couleur, d'une corde à sauter, de craies de trottoir, de liquide à bulles, d'une balle antistress, et plus encore.

Tangerine a également fait don de 100 trousses pour la rentrée scolaire, tout en offrant des lunchs à emporter pendant quatre semaines en septembre.

Vous aimeriez vous impliquer ? Visitez Réconciliation Canada (en anglais) pour apprendre comment vous pouvez vous impliquer en faisant du bénévolat, en offrant des dons ou en participant à des partenariats

Pour plus d'information, vous pouvez également visiter le Centre national pour la vérité et la réconciliation et Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

Partager