Cinq raisons de se débarrasser des jouets de son enfant

Écrit par Sultana Patail

Le mardi 9 octobre 2018

Comme toute nouvelle maman, je ne pouvais résister à l'envie d'acheter des tonnes de jouets à mon bébé. Les publicités à la mode, les articles sur les « jouets éducatifs » et le remarketing ont tous transformé une légère curiosité en achats sur Amazon Prime. Je voulais offrir à mon fils ce qu'il y a de mieux, mais sans le gâter – n'est-ce pas ?

Je ne croyais pas gâter mon enfant jusqu'à récemment lorsque j'ai été forcée de nettoyer sa chambre en vue de notre déménagement dans une plus petite résidence. J'ai commencé à regarder autour de moi et je voyais tous ces jouets avec lesquels il jouait à peine. Par exemple, jouait-il avec son jeu de codage Hi-Tech que nous lui avions acheté ? Non. Mais il aimait bien collectionner des roches et des cuillères de bois, faisant tourner son imagination à plein régime.

Où est allé tout cet argent ?

Il m'est paru évident que je ne rendais pas service à mon fils – ni à notre famille d'ailleurs – en dépensant sans compter. Les jeunes enfants ne voient pas la différence entre un jouet à 100 $ et un jouet à 1 $. Ça revient au vieil adage : donnez-leur un cadeau et ils joueront avec l'emballage.

Très peu de temps après, j'ai commencé à me familiariser avec le concept du minimalisme avec les enfants. Mon mari et moi avons constaté les avantages de désencombrer nos vies l'année dernière, alors, pourquoi ne pas transmettre cette leçon de vie à notre fils ? Il y avait à cela plusieurs avantages.

  1. Un foyer désencombré : 

    Je ne saurais dire le nombre de fois que je jurais mentalement après avoir marché sur un morceau pointu de Lego. Un avantage immédiat de purger la panoplie de jouets de notre fils était de bénéficier d'une maison plus propre, ce qui signifiait moins de désordre et donc moins de stress.
  2. De bonnes habitudes : 

    Faire le ménage de ses jouets a été tout un défi, puisqu'il est trop jeune pour comprendre le processus. Toutefois, nous espérons qu'en nous départissant de certaines de ses choses, nous lui transmettons de bonnes habitudes. Par exemple, ne pas s'attacher aux choses matérielles ou ne pas vouloir tout ce qu'il voit dans les publicités.
  3. Apprécier ce que l'on a : 

    Jusqu'à ce qu'il me voit trier ses choses, il ne se souvenait même pas de la moitié de jouets qu'il avait. Faire le ménage de ces trésors oubliés lui a permis d'apprécier ses jouets préférés, ceux qu'ils voulaient vraiment garder. 
  4. Plus de créativité : 

    Regarder un enfant jouer est comme regarder une œuvre d'art. Il n'en fallait pas plus pour relancer son imagination déjà florissante. Au lieu de chercher un jouet pour s'amuser, il faisait le tour de la maison pour « réparer » des choses avec sa « clé anglaise » (qui était en réalité une clé Allen).
  5. Économies : 

    Épargner de l'argent est devenu un double volet pour nous. Non seulement nous faisions de l'argent avec les jouets vendus, mais nous avons également changé notre mentalité lorsque nous magasinons pour notre fils. Nous prenons plus de temps pour réfléchir avant de décider s'il a réellement besoin de ce jouet.


Le minimalisme avec les enfants pourrait ne pas convenir à tout le monde, mais ça a été bénéfique pour nous jusqu'à maintenant !

Partager