On vous écoute

Notre robo conversationnel

Une nouvelle façon rapide d'obtenir plus d'informations ou des réponses à vos questions.

Clavarder

Par téléphone

24 h par jour, 7 jours par semaine
1-888-826-4374. Ou, si vous préférez, nous pouvons vous appeler

Par clavardage
Comptes d'épargne et Comptes-chèques

Lundi au vendredi : 8 h à 20 h HE
Fin de semaine : 9 h à 17 h HE

Investissements

Lundi au vendredi : 8 h à 20 h HE

FAQ

Questions d'ordre fiscal ? Consultez notre centre fiscal

Vous avez des questions ?
Consultez notre FAQ

En personne

Passez nous voir à l'un de nos emplacements Tangerine

Par la poste

3389 av. Steeles Est
Toronto, Ontario
M2H 0A1

Sur les réseaux sociaux

Planifier sa retraite et se protéger contre une récession

Écrit par Paul Williams

Le mardi 31 décembre 2019

Si vous célébrez votre 57e anniversaire cette année, félicitations : vous faites partie de la plus grande cohorte de l'histoire du Canada qui se prépare à la retraite.

Plus de 5 millions de Canadiens, nés entre 1953 et 1962, prennent actuellement leur retraite ou se préparent à le faire. Le Canada n'a jamais rien vu de tel.

Quel impact une future récession pourrait-elle avoir pour les boomers ?

Tout d'abord, une récession se définit comme une baisse importante de la production industrielle et agricole, du commerce, des revenus, des marchés boursiers, des dépenses de consommation et des niveaux d'emploi.

Au Canada, la récession de 2008-2009 a vu le taux de chômage atteindre un sommet de 8,3 % et le produit intérieur brut diminuer de 3,3 %.

Tout le monde traverse des périodes de récession au cours de sa carrière

À titre d'exemple, j'ai survécu à trois récessions au cours de ma carrière. Voici donc quelques conseils pour vous aider à traverser une récession alors que vous vous préparez à la retraite.

Avant tout, souvenez-vous que les récessions sont temporaires. La récession de 2008-2009 a duré sept mois, suivie de plus de dix ans de croissance. Bien que nous ressentions tous l'anxiété et l'incertitude causées par une récession, il est clair qu'elles touchent les gens différemment.

Des programmes de sécurité sociale sont offerts à la population canadienne. Il y a les soins de santé universels et le Régime de pensions du Canada qui complètent les programmes fédéraux comme la pension de la Sécurité de la vieillesse et le Supplément de revenu garanti.

Et bien que le Régime de pensions du Canada ne devrait pas être votre seule source de revenus, pour une personne qui prend sa retraite à 65 ans, le paiement maximal en 2019 était de 1 154,58 $ par mois.

On parle ici d'un revenu stable. Une autre source de revenu stable ? Les pensions privées. En 2017, 60 % des Canadiens âgés de 65 ans et plus recevaient un revenu de retraite privé.

Et les investissements dans tout ça ?

Le revenu provenant d'investissements représente une importante source de revenus pour environ la moitié des Canadiens retraités.

L'indice composé TSX (TSX Composite Stock Index en anglais) a perdu plus du tiers de sa valeur en 2008 (en anglais seulement), le Canada étant entré en récession. Toutefois, ce rendement a été suivi par des rendements de 30,7 % et de 14,4 % en 2009 et 2010.

« Les récessions ne s'arrêteront pas juste parce que j'ai pris ma retraite », m'a déclaré un ancien collègue. « Le plus grand défi est d'élaborer un plan pour y faire face tout en maintenant un style de vie raisonnable. » Une partie de ce plan consiste à adopter une stratégie d'investissement équilibrée et à éviter les positions extrêmes. Il est aussi bon de se rappeler que les seules personnes à encaisser des pertes significatives en 2008 furent celles qui ont vendu au plus bas du marché.

Un plan financier à long terme est essentiel en prévision de turbulences économiques.

La maison familiale constitue-t-elle un régime de retraite ?

Selon une étude menée en 2018 auprès des Canadiens de 55 ans et plus, un répondant sur deux avait déjà diminué la taille de leur domicile ou prévoyait de le faire.

À l'amorce de la retraite, bon nombre de Canadiens encaissent leurs profits — réalisant ainsi d'importants gains en capital non imposables — et optent plutôt pour de plus petites maisons dans des collectivités moins coûteuses. D'autres quittent carrément le pays.

Bien qu'il soit dans la nature humaine de se retrancher en période de ralentissement économique, d'après au moins un expert américain : « Les gens qui achètent une propriété immédiatement après une récession… ont tendance à profiter d'un prix d'achat avantageux et ensuite voir la valeur de la propriété augmenter à mesure que l'économie se redresse », explique Steven Gottlieb, courtier immobilier, dans un article (en anglais seulement) récent.

Une autre option : continuer de travailler

Si rien n'y fait, on peut toujours retourner sur le marché du travail. Il ne s'agira peut-être pas d'une carrière de rêve, mais il est possible pour les Canadiens plus âgés de travailler à temps partiel ou de prendre une semi-retraite. Au Canada, les gens travaillent tout simplement plus longtemps qu'avant : aujourd'hui, l'âge moyen de la retraite est de 63,8 ans. Il y a vingt ans, il était de 60,9 ans.

Dans cet abécédaire des récessions, j'ai présenté beaucoup de données relatives à la sécurité sociale, aux investissements, aux biens immobiliers et au travail. J'aimerais terminer en rappelant aux lecteurs que la retraite n'est pas qu'une simple question de données. Il ne faut pas trop se laisser emporter par la crainte d'une récession et par les manchettes négatives.

Continuer à profiter de la vie, passer du temps en famille et participer à des activités de loisir vous empêchera de prendre, sur le coup de l'émotion, des décisions qui pourraient avoir une incidence sur votre retraite.

Partager

Jetez un coup d’œil à notre livre numérique pour vous aider à vous lancer en investissement.