Est-il bénéfique de détenir des obligations dans votre portefeuille ?

Écrit par Dale Roberts

Le jeudi 7 mars 2019

Les obligations ont connu de meilleurs jours et certaines critiques sont certainement justifiées. Ils avaient l'habitude d'offrir un revenu très décent, mais ce n'est pas le cas de nos jours, car nous avons surtout connu une période de baisse des rendements obligataires, des comptes d'épargne et des CPG.

Mais moi j'y crois toujours et vous pouvez en faire autant !

Qu'est-ce qu'une obligation ? Comment ça marche ?

Il y a deux avantages à détenir des obligations. Les obligations procurent un revenu, puisqu'il s'agit de placements à revenu fixe (tout comme les CPG), mais elles vous aident aussi à gérer les risques de votre portefeuille. Elles fonctionnent un peu comme des amortisseurs pour votre portefeuille.

Investissez une composante largement favorable aux obligations pour créer un portefeuille très conservateur, en diminuant le risque de prix, ou la volatilité d'un portefeuille majoritairement ou entièrement composé d'actions. Un portefeuille d'actions pourrait chuter de 50 % lors d'une correction majeure, comme lors de la correction de 2008-2009 (en anglais); alors qu'un portefeuille avec une composante obligataire très importante pourrait ne baisser que de 10 % à 15 %.

Si votre relevé d'investissement indique que votre portefeuille est équilibré, cela signifie que vous détenez une combinaison d'actions et d'obligations. Les actions (entreprises) sont le moteur de croissance et les obligations sont encore une fois les amortisseurs de risques. Si vous découvrez que votre portefeuille est entièrement composé d'actions, mais que vous n'êtes pas enchanté à l'idée que votre portefeuille court le risque d'être réduit de moitié, envisagez d'investir dans un portefeuille qui comprend le mot équilibré.

Les rendements obligataires ne génèrent plus comme avant

Plusieurs pensent que l'objectif principal des obligations est la gestion de risque. N'abandonnons pas les obligations simplement parce qu'elles ne génèrent plus le même revenu qu'avant. Votre niveau de tolérance au risque ne change pas en fonction des rendements obligataires, alors je ne mettrais pas les obligations en péril en fonction du rendement. Si vous devez gérer les risques du portefeuille, les obligations sont un outil éprouvé. Ce serait formidable si les obligations procuraient à la fois un revenu très généreux et pouvaient également gérer les risques, mais ce n'est tout simplement pas le cas de nos jours.

Comment les obligations gèrent les risques

La façon dont les obligations peuvent gérer les risques de portefeuille est qu'elles ont tendance à prendre de la valeur lorsque les actions sont durement touchées. L'industrie de l'investissement appelle cela une « relation inverse » entre les actions et les obligations, mais je vois plutôt cela comme une bascule ou une balançoire.

Si nous parlions d'un sport, nous dirions que les actions jouent en attaque alors que les obligations assurent la défense.

Un portefeuille d'investissement, c'est un travail d'équipe où chaque actif a un rôle important à jouer.

Pour jouer la défense, vous pouvez faire appel à des CPG pour une composante à revenu fixe. Si vous magasinez activement, vous dénicherez des taux de CPG plus intéressants que les rendements des fonds d'obligations de base. Cela dit, ces CPG n'offrent pas la possibilité de changer de prix et ne peuvent pas faire la bascule. Il se peut que conserver vos actions et obligations dans un même portefeuille, ou qu'un fonds équilibré soit une solution plus commode pour vous.

N'abandonnez pas les obligations. Lorsque nous connaîtrons la prochaine correction majeure du marché, vous serez plus qu'heureux de les avoir.

Une fois de plus, nous en viendrons peut-être à aimer de nouveau nos obligations.

Partager