On vous écoute

Par téléphone

24 h par jour, 7 jours par semaine
1-888-826-4374. Ou, si vous préférez, nous pouvons vous appeler

Par clavardage
Comptes d'épargne et Comptes-chèques

Lundi au vendredi : 8 h à 20 h HE
Fin de semaine : 9 h à 17 h HE

Investissements

Lundi au vendredi 8 h à 20 h HE

FAQ

Vous avez des questions ?
Consultez notre FAQ

En personne

Passez nous voir à l'un de nos emplacements Tangerine

Par la poste

3389 av. Steeles Est
Toronto, Ontario
M2H 0A1

Sur les réseaux sociaux

Comment les femmes prennent leurs finances en main

Écrit par Kelley Keehn

Le lundi 23 avril 2018

Saviez-vous que l'on estime qu'à un moment donné de leur vie, 90 % des femmes auront un contrôle total sur leurs finances (lien en anglais) ? Et pourtant, l'industrie de la finance ainsi que celles de la comptabilité, du droit, l'industrie bancaire, etc. se concentrent principalement sur les hommes.

Les femmes sont aussi importantes

D'ici la fin de 2024, on estime que les femmes canadiennes contrôleront environ 3 billions de dollars ou 46 % de toute la richesse personnelle, une hausse par rapport aux 33 % d'aujourd'hui1. Mais quand les femmes demandent de l'aide, 73 % d'entre elles déclarent être « insatisfaites » de l'industrie des services financiers2.

Judy Paradi et Paulette Filion de Strategy Marketing (lien en anglais) étudient les femmes qui investissent depuis plus de 20 ans et sont frustrées par le manque de compréhension de l'industrie des finances quand il s'agit de problèmes spécifiques aux femmes. Elles ont récemment publié un livre blanc (en anglais) intitulé Financial Advisors Are Failing Women (Les conseillers financiers échouent à servir les femmes).

Que veulent les femmes ?

C'est un fait notoire au sein de la communauté des conseillers que lorsque le mari d'une femme décède, 70 % du temps (lien en anglais), elle change de conseiller.

Selon Judy Paradi, les femmes « veulent être écoutées et respectées, veulent quelqu'un qui parle le même langage qu'elles et quelqu'un qui rehaussera leur confiance et qui sera à la hauteur de leurs attentes élevées d'elles-mêmes et des gens qui veulent faire affaire avec elles. »

Autonomiser et éduquer

La conseillère municipale d'Edmonton Bev Esslinger (lien en anglais) a mené dans sa ville un projet appelé Women and Money (lien en anglais), qui est né d'un désir d'aider à inciter les femmes à prendre en charge leur argent par l'entremise des réseaux sociaux, de vidéos, d'événements et d'activités, et traitant d'une foule de sujets financiers – des dépenses des Fêtes jusqu'aux hypothèques, en passant par les testaments et la planification successorale.

« Les femmes sont souvent surprises lorsqu'elles font face à des circonstances financières concernant des choses qu'elles ne savaient pas. Par exemple, lorsqu'elles n'ont aucune cote de crédit après un divorce parce qu'elles n'avaient même pas de carte de crédit à leur nom. »

Les choses changent

Bev Esslinger constate que les femmes prennent des mesures pour influencer positivement leur avenir financier en « tentant de prendre en charge leurs finances et en s'éduquant sur les options qui s'offrent à elles. Elles ne voient pas nécessairement les choses de la même façon que les hommes et veulent faire des choix qui leur conviennent. »

Shannon Lee Simmons, planificatrice financière agréée de la New School of Finance (lien en anglais) affirme ceci : « C'est votre argent et vous avez le droit de vous sentir à l'aise et d'être entendues. »

Trois mesures que vous pouvez prendre maintenant

Shannon Simmons suggère ce processus en trois étapes pour une meilleure autonomisation financière :

1. Impliquez-vous dans les finances du ménage

« Qu'il s'agisse des opérations bancaires courantes ou de la façon d'investir vos épargnes de retraite, impliquez-vous dans le processus et dans l'exécution. Pouvoir prendre le pouls de ce qui se passe dans votre vie financière vous aidera à vous autonomiser à continuer à prendre en charge vos finances. »

2. Posez des questions

« On ne nous enseigne pas les finances personnelles à l'école. Posez des questions si vous ne comprenez pas quelque chose. Il n'y a pas de questions stupides. Bien comprendre pourquoi vous mettez de l'argent dans tel type de compte, payez vos dettes ou investissez dans un assortiment spécifique d'actifs est impératif pour que vous puissiez vous sentir en contrôle de votre argent. Si vous comprenez pourquoi, vous êtes en mesure de prendre des décisions, maintenant et à l'avenir, sans avoir à vous inquiéter. »

3. Parlez d'argent avec vos amies

Faites des finances une partie normale de la conversation avec d'autres femmes de votre entourage. Assurez-vous que ça soit fait dans un groupe sécuritaire et sans jugement auquel vous faites confiance. De cette façon, vous pouvez apprendre des autres, partager votre savoir avec quelqu'un qui pourrait en avoir besoin et valider des stratégies que vous utilisez auprès de personnes qui ne tentent pas de vous vendre quelque chose et qui sont dans la même situation financière que vous.

Le Financial Planning Standards Council (lien en anglais) a une série de vidéos intéressantes à propos des femmes et de l'argent et qui offre des trucs simples qui peuvent profiter à tout le monde afin de bâtir sa confiance financière.

1 Source : Investors Economics, Household Balance Sheet Report, 2015.

2 Source : Boston Consulting Group, Women Want More (In Financial Services), octobre 2009.

Partager