Comment les cotisations préautorisées peuvent simplifier vos investissements

Écrit par Al Emid

Le vendredi 28 septembre 2018

Si vous êtes à la recherche d'une stratégie efficace pour votre régime d'épargne-retraite (RÉR), les cotisations préautorisées (CP) peuvent vous aider à atteindre vos objectifs de placement.

Une CP est un montant fixe versé régulièrement à votre RÉR. Vous choisissez le montant et la fréquence, et l'argent est automatiquement versé à votre régime.

Les avantages des CP

 

1. Simplicité et régularité

Les CP sont une façon simple de tenir à jour les cotisations faites à votre RÉR puisque vous choisissez un montant fixe et n'avez plus à vous en soucier. « Pour moi, c'est la régularité et le fait de ne plus avoir à y penser, mentionne Roy Vokes, directeur de la succursale de Gestion financière Worldsource située à Nobleton en Ontario. Les gens sont habitués aux paiements automatiques pour leur cellulaire, alors pourquoi pas pour leur RÉR ? »

2. Date limite pour cotiser : plus de panique

Étant donné que vous cotisez régulièrement à votre RÉR, il n'est plus nécessaire de verser un gros montant, d'un seul coup, lorsque la date limite approche. Les cotisations préautorisées sont une bonne façon d'éliminer le stress.

3. Budgétisez plus facilement

La flexibilité des CP vous permet de créer une solution qui correspond le mieux à vos besoins. Vous déterminez le montant qui fonctionne pour vous.

Malgré les avantages potentiels, veillez à ne pas trop étirer votre budget. « Choisissez un montant réaliste, et même plus petit que prévu, le temps de vous y habituer, car mieux vaut augmenter ce montant si vous le pouvez plutôt que l'inverse. Un objectif réaliste aide à ne pas se décourager, explique Roy Vokes. »

4. Vous avez le contrôle

Si votre cotisation régulière devient trop lourde à porter, vous pouvez changer le montant à tout moment. Vous pouvez augmenter ou réduire votre cotisation en tout temps.

5. Placements échelonnés

Si vous investissez dans des valeurs mobilières, les CP apportent également les avantages des placements échelonnés. Cela signifie que, puisque vous investissez régulièrement un montant fixe, vous achetez automatiquement plus d'unités lorsque le prix est bas et moins lorsque le prix est élevé. Cela vous évite d'avoir à planifier vos investissements en fonction du rendement des marchés.

Information fiscale à propos des CP

En règle générale, vos cotisations RÉR sont réclamées dans votre déclaration de revenus afin de réduire votre revenu imposable et d'obtenir potentiellement un remboursement d'impôt. Cependant, certaines personnes préfèrent que leur employeur déduise moins d'impôt à la source. Il y a deux façons de le faire.

Scénario 1 : Votre employeur déduit de votre paye le montant de vos CP et verse la cotisation à votre RÉR en votre nom. Dans ce cas, il n'est plus nécessaire de demander à l'Agence du revenu du Canada (ARC) la permission de réduire la déduction fiscale, puisque votre employeur peut calculer l'impôt en fonction de votre revenu moins les CP. Depuis 2001, l'ARC n'a pas exigé de demande officielle dans ce scénario.

Scénario 2 : Si votre CP est transférée directement à un RÉR dans une institution financière, vous pouvez documenter les cotisations et demander une lettre d'autorisation de l'ARC. Cela signifie que votre employeur peut réduire l'impôt retenu, augmentant possiblement les fonds disponibles pour les investissements non enregistrés.

Prudence toutefois : Réduire votre impôt retenu à la source peut augmenter vos fonds disponibles, mais Roy Vokes prévient que cela pourrait causer d'autres problèmes. Si vous avez d'autres sources de revenus, comme des revenus de placement imposables ou un emploi à temps partiel, vous pourriez avoir un choc au moment de remplir votre déclaration de revenus et constater que la déduction fiscale moins élevée vous donnait un faux sentiment de sécurité. Il est également important de noter que certains employeurs n'acceptent la réduction que si les CP sont versées dans un RÉR qu'ils fournissent ou gèrent. « De plus, si vous arrêtez [les CP], vous allez avoir de l'impôt à payer à la fin de l'année, dit-il. »

Partager