On vous écoute

Par téléphone

24 h par jour, 7 jours par semaine
1-888-826-4374. Ou, si vous préférez, nous pouvons vous appeler

Par clavardage
Comptes d'épargne et Comptes-chèques

Lundi au vendredi : 8 h à 20 h HE
Fin de semaine : 9 h à 17 h HE

Investissements

Lundi au vendredi 8 h à 20 h HE

FAQ

Vous avez des questions ?
Consultez notre FAQ

En personne

Passez nous voir à l'un de nos emplacements Tangerine

Par la poste

3389 av. Steeles Est
Toronto, Ontario
M2H 0A1

Sur les réseaux sociaux

Comment devrais-je évaluer mes priorités financières dans la quarantaine ?

Écrit par Joe Snyder

Le vendredi 11 janvier 2019

Q : Quelles devraient être mes priorités financières lorsque je serai dans la quarantaine ?

R : Vos priorités seront propres à votre situation particulière à ce moment-là, mais il y a certaines choses que vous pouvez faire afin de vous assurer d'être sur la bonne voie.

Que cela soit bien fondé ou non, l'âge de 40 ans semble être l'une des étapes de la vie où les gens commencent à évaluer leur parcours — financière, ou au niveau relationnel, et ainsi de suite. Certaines personnes décident alors d'acheter la moto dont elles ont toujours rêvé ou de partir en vacances. Mais sur le plan financier, quelles sont les choses importantes sur lesquelles il faut se concentrer ? Voici ce que j'en pense.

Dans la quarantaine, vous êtes à mi-chemin de votre carrière et votre salaire augmente probablement. À ce stade, vous devriez être concentré sur la croissance de votre patrimoine (votre avoir net). Voici donc cinq choses à privilégier afin de maximiser votre capacité à augmenter votre avoir net :

1. Assurez-vous que votre dette est gérable. Idéalement, vous n'avez pas de dettes à taux d'intérêt élevé (carte de crédit). Si tout va bien, votre seule vraie « dette » est votre hypothèque, à titre de propriétaire d'une maison.

2. Disposez d'un fonds d'urgence entièrement provisionné. Ceci est très important et est souvent lié à la recommandation précédente. Autrement dit, si vous n'avez pas de fonds d'urgence attitré, si et quand il y a une dépense imprévue assez importante, vous ne voudriez pas devoir vous endetter pour la payer. Un Compte d'épargne libre d'impôt (CÉLI) est tout indiqué pour votre fonds d'urgence.

3. Ayez une épargne-retraite bien amorcée et automatisée. Deux façons vraiment judicieuses d'en maximiser la valeur sont de :

Profiter pleinement des régimes de retraite d'employeur ou des régimes de retraite collectifs offerts par votre entreprise (ne refusez jamais d'argent gratuit provenant de votre employeur), et

Vous assurer de mettre vos investissements à l'abri de l'impôt dans la mesure du possible. Les RÉR sont parfaits pour générer des remboursements d'impôt et demeurent mon outil de choix pour épargner en vue de la retraite. Le CÉLI offre plus de souplesse en ce qui concerne les retraits, mais pour cette raison, il est aussi un peu plus dangereux, car l'argent est si facilement accessible. Les deux sont d'excellentes options.

4. Comprenez dans quoi vous investissez et disposez d'une combinaison d'investissements appropriée (répartition de l'actif). L'un des facteurs les plus importants qui déterminent le rendement à long terme de votre portefeuille est la bonne répartition de l'actif. Si vous êtes trop conservateur, vous pourriez ne pas être en mesure d'atteindre vos objectifs sans avoir à faire des compromis sur vos attentes ou à retarder votre retraite. Si vous êtes trop agressif, vous pourriez perdre plus que nécessaire. En général, il est utile d'utiliser la règle de 100, qui dit essentiellement que votre épargne-retraite devrait être répartie comme ceci : Détenez un pourcentage d'obligations correspondant à votre âge et investissez le reste dans des actions. Ainsi, avec cette règle, le portefeuille d'une personne de 40 ans devrait être composé d'environ 60 % d'actions et 40 % d'obligations. Il en résulte qu'avec l'âge, votre portefeuille devient naturellement plus conservateur.

5. Minimisez les frais d'investissement. C'est l'autre facteur extrêmement important pour la performance à long terme de votre portefeuille. Réduire vos frais d'investissement de 1 % peut littéralement vous faire économiser des dizaines ou des centaines de milliers de dollars, ce qui signifie que vous pourrez probablement prendre votre retraite un an ou deux plus tôt ! Les fonds indiciels sont parmi les investissements à faible coût les plus judicieux que vous puissiez choisir. Assurez-vous de bien comprendre ce que vous payez actuellement en frais. Si je me fie à mon expérience, de nombreux investisseurs ne sont même pas au courant des frais qu'ils paient, alors c'est un bon point de départ.

Si vous avez une question à laquelle Joe pourrait répondre dans un prochain article ou si vous souhaitez suggérer un sujet, envoyez un courriel à l'adresse : conseiller@tangerine.ca.

Cet article vise à fournir des renseignements généraux uniquement sur la planification financière. Si vous avez besoin de plus amples renseignements concernant votre situation personnelle, consultez un conseiller en investissement.

 

Partager