On vous écoute

Par téléphone

24 h par jour, 7 jours par semaine
1-888-826-4374. Ou, si vous préférez, nous pouvons vous appeler

Par clavardage
Comptes d'épargne et Comptes-chèques

Lundi au vendredi : 8 h à 20 h HE
Fin de semaine : 9 h à 17 h HE

Investissements

Lundi au vendredi 8 h à 20 h HE

FAQ

Questions d'ordre fiscal ? Consultez notre centre fiscal

Vous avez des questions ?
Consultez notre FAQ

En personne

Passez nous voir à l'un de nos emplacements Tangerine

Par la poste

3389 av. Steeles Est
Toronto, Ontario
M2H 0A1

Sur les réseaux sociaux

Affrontement : RÉR contre CÉLI

Écrit par Joe Snyder

Le vendredi 13 avril 2018

Q:

Lequel est le meilleur : RÉR ou CÉLI ?

 

R:

Je n'aime pas donner une réponse vague comme « ça dépend », mais cette question est un peu comme demander « Devrais-je cotiser à mon RÉR ou rembourser mon hypothèque ? ». C'est-à-dire qu'il n'y a pas de réponse définitive, peu importe les circonstances. Tant les RÉR que les CÉLI sont d'excellents types de compte et ils se complètent bien. Le RÉR est toujours mon compte de prédilection pour la retraite, mais le CÉLI est une option formidable pour les objectifs à court et à moyen termes.

Deux scénarios où je choisirais un RÉR plutôt qu'un CÉLI :

1) Si vous êtes présentement dans une tranche d'imposition élevée et que vous prévoyez être dans une tranche d'imposition plus basse au moment de votre retraite, choisissez le RÉR. L'avantage à court terme est la réduction de votre revenu imposable par le montant exact de vos cotisations, résultant la plupart du temps en remboursement d'impôt.

2) Si vous n'êtes pas le meilleur des épargnants et êtes susceptible d'utiliser de l'argent facilement accessible, alors choisissez un RÉR pour vos épargnes de retraite à long terme. Si vous retirez de l'argent d'un RÉR, il y a une retenue d'impôt immédiate et le montant complet de votre retrait est ajouté à votre revenu imposable pour l'année. C'est un moyen de dissuasion efficace pour quelqu'un qui veut acheter quelque chose et songerait à retirer les fonds de son RÉR.

Situations où je choisirais un CÉLI plutôt qu'un RÉR

1) Si vous êtes présentement dans une tranche d'imposition moins élevée et que vous prévoyez que votre revenu augmentera avant (ou même pendant) la retraite, alors un CÉLI est probablement une meilleure option pour vous qu'un RÉR. Le bénéfice est plus grand quand vous effectuez des cotisations RÉR lorsque vous êtes dans une tranche d'imposition plus élevée. Si vous êtes dans une tranche d'imposition plus basse, vous recherchez moins un remboursement d'impôt, alors le CÉLI sortira vainqueur.

2) Les CÉLI sont parfaits pour des objectifs spécifiques comme un fonds d'urgence ou un achat à court ou à moyen terme comme une voiture. C'est dans ce genre de situations que les RÉR perdent la bataille. Ils peuvent être utiles dans le cas du Régime d'accession à la propriété ou du Régime d'encouragement à l'éducation permanente, mais à part ça, ils sont entièrement conçus pour l'épargne-retraite. Les CÉLI sont plus flexibles en ce sens. Alors, si vous épargnez pendant un an ou plus pour quelque chose en particulier et que vous n'avez pas dépassé votre limite de cotisation CÉLI, vous pourriez également protéger votre argent de l'impôt en optant pour un CÉLI.

 


 

Si vous souhaitez soumettre une question à Joe concernant les placements, envoyez un courriel à l'adresse : 
conseiller@tangerine.ca.

Cet article est conçu pour fournir des renseignements généraux à propos des RÉR et des CÉLI. Si vous avez besoin de plus amples renseignements concernant votre situation personnelle, consultez un conseiller en placement.

Partager

Jetez un coup d’œil à notre livre numérique pour vous aider à vous lancer en investissement.