Profitez des allégements fiscaux et épargnez toute l'année

Écrit par Robin Taub

Le mercredi 12 septembre 2018

L'une des stratégies d'épargne les plus populaires est de vous payer en premier, et non en dernier. Chaque fois que vous recevez votre paye, prenez-en une petite partie et mettez-la de côté dans votre épargne pour qu'elle puisse croître. Si vous attendez et que vous vous payez en dernier, il se peut que vous n'ayez plus d'argent pour vous à la fin du mois !

Si vous épargnez à l'aide d'un compte d'épargne ou de placements non enregistré, il n'y a pas de règlement particulier à suivre concernant l'imposition des cotisations ou des retraits, et vous devez payer de l'impôt sur les gains que vous faites de ces placements. Toutefois, si vous optez plutôt pour un compte d'épargne enregistré, comme un régime enregistré d'épargne-retraite (appelé RÉR chez Tangerine) ou un compte d'épargne libre d'impôt (CÉLI), vous pouvez bénéficier de certains allégements fiscaux qui vous aideront à atteindre vos objectifs plus rapidement.

RÉR ou CÉLI

Bien que les RÉR et les CÉLI aient certains avantages en commun sur le plan fiscal, ils comptent aussi des différences importantes :

 

RÉR

CÉLI

Âge minimal pour ouvrir un compte

Non

Oui (18)

Âge limite pour faire des cotisations

Oui[1]

Non

Doit avoir « gagné un revenu » pour cotiser

Oui

Non

Destiné à la retraite

Oui

Non[2]

Les cotisations sont déductibles d'impôt

Oui

Non

Les retraits sont imposables

Oui

Non

Le revenu gagné dans le régime est libre d'impôt

Oui

Oui

Limites de cotisation annuelles

Oui

Oui

Les droits de cotisation sont cumulatifs

Oui

Oui

Contient différents types de placements (p. ex., des actions, des CPG, des fonds indiciels)

Oui

Oui

 

Quel type de compte vous convient le mieux ?

Vous n'avez pas à en choisir juste un — vous pouvez investir dans les deux. Alors qu'un RÉR sert à épargner pour la retraite, un CÉLI est beaucoup plus flexible et peut être utilisé pour épargner pour n'importe quel objectif : des vacances, une mise de fonds ou un fonds d'urgence.

Vous pourriez aussi prendre en considération le moment de payer l'impôt. Avec un RÉR, vous retardez l'impôt à payer jusqu'à ce que l'argent soit retiré, habituellement à la retraite, ce qui est un avantage si votre taux d'imposition marginal à la retraite est plus bas qu'il ne l'est aujourd'hui. Avec un CÉLI, vous ne payez généralement pas d'impôt lorsque vous retirez l'argent, ce qui est un avantage si votre taux d'imposition marginal est plus élevé au moment du retrait qu'au moment du dépôt.

L'importance d'épargner toute l'année

Malheureusement, plusieurs d'entre nous ne priorisent pas l'épargne et nous attendons jusqu'à ce qu'il se produise un événement impérieux, comme la date limite de cotisation RÉR ou la fin de l'année civile, pour épargner. Mais se payer en premier et automatiser le processus avec des transferts automatiques réguliers vers un RÉR ou un CÉLI ne demande pas d'autodiscipline et vous permet d'épargner en continu, mois après mois.

Où trouver l'argent afin d'épargner ?

Essayez d'examiner vos petits luxes et dépenses non nécessaires qui, ensemble, s'accumulent rapidement (comme des cafés raffinés, les lunchs au resto ou les taxis). Ce sont des dépenses faciles à couper ou à éliminer afin de rediriger cet argent dans votre épargne. Faire des « petits sacrifices » peut rapporter beaucoup au bout du compte.

[1] Vous pouvez seulement garder vos RÉR jusqu'à la fin de l'année où vous avez 71 ans.

[2] Les CÉLI peuvent servir à n'importe quel objectif d'épargne.

Partager