Les CPG conviennent-ils aux étudiants ?

Écrit par Hazel Pankratz

Le jeudi 12 septembre 2019

Quand on est aux études, épargner de l'argent n'est pas toujours facile, surtout quand on habite loin de sa famille. En plus des dépenses quotidiennes, les frais de scolarité, les frais de cours et les manuels scolaires peuvent gruger une bonne partie de votre budget.

Par contre, si vous parvenez à amasser un peu d'épargne, ouvrir un CPG pourrait vous aider à épargner tout en vous rapportant un peu plus d'intérêt.

Comment fonctionnent les CPG ?

« CPG » est l'abréviation de certificat de placement garanti (chez Tangerine, on parle tout simplement de compte de placement garanti). Comme les comptes d'épargne, les CPG offrent des taux d'intérêt plus élevés que les comptes‑chèques. Ils offrent un taux d'intérêt garanti pour un terme prédéterminé — qu'il s'agisse d'un CPG à court terme de 30 jours ou d'un CPG à long terme de 5 ou même 10 ans — après quoi ils arrivent à échéance et l'argent est généralement réinvesti dans un autre CPG ou versé dans un autre compte.

Il faut savoir qu'il existe différents types de CPG. Par exemple, un CPG encaissable diffère d'un CPG non encaissable. Dans le premier cas, le placement peut être encaissé avant la date d'échéance (bien qu'il puisse être limité quant au moment et à la façon de le faire), tandis que dans le deuxième cas, l'argent est bloqué pour la durée totale du terme. Certains CPG exigent que vous mettiez de côté un montant minimum, mais ce n'est pas toujours le cas. Pour en savoir plus sur les CPG, renseignez‑vous ici.

Les CPG : une bonne option pour les étudiants ?

Pour les étudiants qui cherchent à épargner, les CPG ont deux avantages importants :

  1. Leur niveau de risque est faible. Une fois le CPG en place, votre argent est en sécurité et votre taux d'intérêt est garanti.
  2. Vous décidez du terme. Vous ne pourrez peut‑être pas accéder à votre argent avant l'échéance du CPG, mais une panoplie de termes sont offerts, les plus longs proposant généralement des taux d'intérêt plus élevés. Si vous avez épargné en vue de payer vos frais de scolarité dans quelques mois, un CPG de 90 jours, par exemple, garderait cet argent en toute sécurité. Si vous êtes en mesure de mettre de l'argent de côté (dont vous n'aurez pas besoin dans un avenir proche) les termes d'un an ou plus pourraient vous offrir un meilleur taux d'intérêt.

Un CPG me convenait parce que…

Dans mon cas, le fait de ne pas avoir accès à mon argent avant l'échéance du CPG a été un facteur particulièrement important. Je suis généralement aux commandes de mes finances, mais mes décisions par rapport à l'argent ne sont pas toujours les plus sages. L'ouverture d'un compte d'épargne m'a aidé à mettre de l'argent de côté plus facilement, mais il m'arrivait d'y piger pour des dépenses imprévues. En plaçant une partie de mon épargne dans un CPG non encaissable, je ne pouvais plus y toucher.

Si vous avez déjà fait des recherches sur les CPG, peut‑être avez‑vous entendu parler de la stratégie de l'échelonnement, qui consiste à acheter plusieurs CPG à différentes échéances (vous pouvez en apprendre davantage sur l'échelonnement ici).

Par contre, si votre budget est serré, ouvrir plusieurs CPG pourrait ne pas vous convenir, et c'est tout à fait correct. Peu importe le type de CPG, le simple fait de choisir ce genre de placement et de déterminer le montant que vous pouvez vous permettre de placer est une excellente façon de développer de saines habitudes d'épargne.

L'intérêt accumulé avec un CPG d'un montant modeste ne sera peut‑être pas très élevé, mais ce placement rehaussera sans doute votre niveau de confiance en matière de gestion financière et vous incitera à réfléchir à la façon dont vous pourriez vous lancer dans l'épargne plus tard.

 

Partager