L'épargne automatique, une excellente initiative

Écrit par Tangerine

Le vendredi 25 avril 2014

Imaginons le scénario suivant : le 31 décembre, vous recevez une lettre de l’Agence du revenu du Canada (ARC) exigeant la somme de 10 000 $ pour payer votre impôt sur le revenu pour l'année. La plupart des gens péteraient les plombs (et avec raison). Heureusement, il y a peu de chances que le Canadien moyen se retrouve dans cette situation, car l'impôt est retenu à la source – ce qui est une façon un peu guindée de dire que l'impôt sur le revenu est prélevé directement sur vos chèques de paie durant toute l'année.

Étant donné que nous payons nos impôts petit à petit pendant toute l'année, il n'est pas difficile d'acquitter une facture aussi importante, car les prélèvements se font automatiquement.

Nous pouvons tirer une leçon de ce processus quand vient le temps d'épargner pour notre avenir. Si vous avez déterminé que vous devriez épargner 5 000 $ par année, l'objectif est presque impossible à atteindre si vous attendez la fin de l'année, car la plupart d'entre nous ne peuvent tout simplement pas dénicher une telle somme du jour au lendemain. Par contre, si vous mettez de côté régulièrement de petits montants pendant l'année, ça devient relativement plus simple d'épargner de gros montants. La principale différence entre l'impôt et l'épargne cependant, c'est que personne ne nous force à épargner. Nous devons nous-mêmes automatiser ce processus d'épargne en établissant des transferts automatiques de notre compte-chèques à notre compte d'épargne.

Une fois de plus, la meilleure façon d'y parvenir est de s'inspirer de la méthode du gouvernement. Les impôts sont prélevés à même nos chèques de paye, avant même que nous ayons le temps de les dépenser. Et il nous est possible de faire la même chose en établissant des transferts automatiques vers notre compte d'épargne chaque jour de paye.

Supposons que vous décidez d'épargner 15 % de votre revenu brut (ce que bon nombre d'experts recommandent). Le revenu brut est votre revenu avant impôts. Si votre salaire annuel est de 50 000 $ avant impôts, vous devez donc mettre de côté au moins 7 500 $ par année. Pour ce faire, il suffit de diviser ce montant par le nombre de chèques de paie que vous recevez chaque année. Si vous êtes payés toutes les deux semaines, cela vous fait 26 chèques par année. Donc, 7 500 $ divisé par 26 égale 288,46 $ par chèque de paie. Sur 10 ans, vous aurez épargné 80 000 $ si vous placez ces montants dans un compte d'épargne à un taux d'intérêt de 1,50 %.

Vous voulez faire croitre votre épargne chez Tangerine? Renseignez-vous ici.

Partager