La génération sandwich : coincée entre deux réalités

Écrit par Kelley Keehn

Le jeudi 18 février 2021

Faites‑vous partie de la génération sandwich ?

Si vous subvenez aux besoins de vos enfants et de vos parents, alors vous faites partie de ce groupe. Cette expression désigne généralement les personnes dans la trentaine et la quarantaine, mais de plus en plus de personnes commencent à s'ajouter à ce sandwich.

Comme nos parents vieillissent et vivent plus longtemps, il se peut qu'ils n'aient pas assez épargné pour leur âge d'or plus long que prévu. Il est également possible que les enfants adultes effectuent des retraits à long terme auprès de la « banque de papa et maman ». Si vous vous trouvez au cœur de toute cette situation, il est fort probable que vous vous sentiez coincé financièrement.

Mettre ses objectifs financiers en veilleuse

Selon un sondage réalisé par FP Canada et les résidences pour retraités Chartwell (en anglais), un Canadien sur quatre de la « génération sandwich » s'attend à mettre en veilleuse ses propres objectifs financiers en raison de l'aide financière qu'il apporte à ses enfants et à ses parents.

Faits saillants du sondage :

  • 30 % des personnes qui ont des enfants et au moins un parent vivant affirment qu'elles s'attendent à devoir fournir une aide financière à la fois à leurs enfants et à leurs parents.
  • Les femmes (35 %) sont plus susceptibles que les hommes (22 %) de dire qu'elles devront fournir une aide financière à la fois à leurs enfants et à leurs parents.

Discutez de votre situation financière avec vos proches

« Malgré l'inquiétude des Canadiens face à l'avenir, beaucoup ont tendance à éviter les discussions financières importantes avec les membres de leur famille », déclare Sharon Henderson, vice‑présidente du marketing et des communications des résidences pour retraités Chartwell.

Il est particulièrement difficile de discuter des finances avec ses parents. C'est un tabou pour plusieurs, mais il faut ouvrir les voies de communication avant qu'une urgence médicale entraîne une décision majeure comme emménager dans une résidence ou un établissement de soins de longue durée.

« Beaucoup de nos clients sont confrontés à des décisions difficiles — le moment est‑il venu pour maman d'emménager dans une résidence, ou sommes‑nous en mesure de nous occuper de son bien‑être ici ? », explique Shawn Todd, planificateur financier certifié à honoraires fixes chez Ecivda Financial Planning Boutique (en anglais). « La planification d'un tel événement peut être difficile. »

Passez‑vous à côté des crédits d'impôt et des programmes d'aide ?

Le sondage a également révélé que moins de la moitié des Canadiens (47 %) connaissent les crédits d'impôt et les programmes d'aide financière qui sont offerts pour les aider à subvenir aux besoins de leurs enfants adultes et de leurs parents vieillissants, y compris ceux liés aux frais associés aux études postsecondaires (en anglais) et aux rénovations domiciliaires pour accommoder les personnes âgées (en anglais).

Options à considérer pour les parents vieillissants :

Options à considérer quand on élève des enfants :

Ne vous laissez pas coincer !

Prenez le temps d'explorer ces avantages et allègements fiscaux. Si vous êtes admissible, ils pourraient vous aider à diminuer la pression financière engendrée par l'obligation de subvenir aux besoins de vos enfants et de vos parents.

Partager