J'ai demandé une augmentation et voici ce que j'ai appris

Écrit par Christine Sharma

Le lundi 25 février 2019

Quand j'ai commencé mon emploi de rédactrice dans une nouvelle entreprise de médias, je venais tout juste d'obtenir mon baccalauréat ès arts et j'avais un salaire de débutante.

Un an plus tard, mon salaire ne convenait pas à mes besoins et j'ai décidé de demander une augmentation. C'était la première fois que je faisais une telle demande, alors c'était très stressant, mais ce fut ultimement une expérience gratifiante.

Comment j'ai commencé

J'ai fixé un rendez-vous avec mon patron et lui ai fait savoir que je voulais parler de ma rémunération. Je suis venue bien préparée à cette rencontre : j'avais bien réfléchi au pourquoi je croyais que le temps était venu d'augmenter mon salaire et je me suis assurée d'aller droit au but.

Il y a quatre choses principales que j'ai apprises de ma première demande d'augmentation :

1) Ayez en tête une nouvelle tranche de salaire raisonnable

Je travaille pour une nouvelle entreprise et je suis tout de même récemment diplômée, alors j'ai pris cela en compte. J'ai commencé à négocier dans la tranche salariale supérieure et j'avais établi une limite inférieure de ce que j'étais prête à accepter. Il y a de bonnes chances pour que votre patron ait un chiffre en tête également.

J'ai effectué quelques recherches avant de demander mon augmentation et j'ai découvert le site nord-américain PayScale (en anglais), qui donne toutes sortes de renseignements sur les salaires, les avantages sociaux et la rémunération.

2) Demandez ce que vous voulez et ce dont vous avez besoin

Selon un sondage de PayScale (en anglais), 75 % des gens qui demandent une augmentation en obtiennent une. Il y a d'autres facteurs à garder en tête : si votre entreprise est soumise à un gel des salaires, par exemple, vous voudrez probablement attendre avant de demander une augmentation de salaire. Et si vous êtes vraiment insatisfait, il est peut-être temps de chercher un nouvel emploi.

Ma situation à ce moment-là : ça faisait un an que j'étais à leur emploi et j'aimais vraiment mon travail, mais personne n'avait mentionné d'augmentation de salaire et j'avais de la difficulté à subvenir à mes besoins. J'ai calculé de combien j'avais besoin en plus par mois pour payer mes factures et mes dépenses et ça m'a permis de déterminer le montant de l'augmentation dont j'avais besoin pour garder mon emploi actuel et d'empêcher ma situation financière de devenir désespérée.

J'ai donc demandé un petit peu plus que ce que je voulais, pour me laisser du jeu pour négocier.

3) Dites à votre patron pourquoi vous croyez que vous méritez une augmentation

J'ai choisi quelques indicateurs de performance qui indiquaient comment je représentais un avantage pour l'entreprise et que je mettais les efforts appropriés pour mériter un salaire plus élevé. Comme ça faisait un an que je travaillais à ce poste, je pouvais prouver les points en ma faveur et comme mon patron était content de mon travail, il savait également que j'avais raison.

Selon moi, je possédais des compétences spécialisées qui étaient recherchées, ce qui signifiait que j'étais quelqu'un qu'ils voulaient garder.

4) Obtenez tout par écrit

L'une de mes amies d'enfance travaillait dans une petite firme comptable depuis deux ans et l'année dernière, elle a demandé une augmentation.

Son meilleur conseil ? Tout obtenir par écrit.

Ce conseil s'est avéré utile lorsque, à la fin de ma rencontre avec mon patron, on m'a dit que j'aurais mon augmentation. J'ai reçu par courriel un nouveau contrat et je savais quand mon nouveau salaire entrerait en vigueur. J'avais une trace de ma conversation et je savais que j'avais réussi : tout s'était bien déroulé.

C'était effrayant... au début

Lors de notre conversation, mon patron m'a dit qu'il avait besoin de moi dans son équipe et qu'il était prêt à satisfaire mes attentes afin de s'assurer que je sois heureuse.

J'avais un peu peur de demander une augmentation, mais je suis ressortie du bureau de mon patron avec un salaire plus élevé et je suis bien plus satisfaite de mon emploi maintenant. J'ai appris comment être plus ouverte avec mon patron et comment demander ce que je voulais, et j'ai ainsi acquis une nouvelle compétence essentielle.

 

Partager