Gérer ses liquidités en temps de crise

Écrit par Robin Taub

Le jeudi 21 mai 2020

Les liquidités du ménage se calculent simplement : les montants entrants moins les montants sortants. Toutefois, l'impact soudain et dévastateur de la COVID‑19 sur l'économie peut avoir radicalement affecté la partie « revenus » de cette équation.

Les démarches suivantes peuvent vous aider à gérer vos sorties d'argent :

1. Annulez la plupart des retraits préautorisés afin de contrôler à 100 % les sorties d'argent. Il faut cependant souligner que vous devrez peut‑être quand même effectuer certains paiements, comme votre hypothèque et les services publics (plus de détails à ce sujet ci‑dessous).

2. Annulez temporairement les transferts automatiques vers des comptes d'investissement afin de ménager vos liquidités. Selon vos objectifs, les virements automatiques vers des comptes d'épargne peuvent être maintenus. Par exemple, vous pourriez suspendre les virements si votre épargne était destinée à des vacances. Par contre, si vous déposez normalement votre surplus de liquidités dans un compte d'épargne à taux d'intérêt élevé pendant une courte période (quelques jours ou semaines) en attendant de devoir payer vos factures, vous pouvez continuer à le faire tant que cet argent est dans un compte auquel vous pouvez accéder en tout temps.

3. Examinez vos sorties d'argent mensuelles et classez chaque dépense selon qu'elle correspond à un besoin ou à un désir. Par définition, les dépenses et désirs discrétionnaires (les petits plaisirs de la vie) peuvent être éliminés pour l'instant (certains ne sont peut‑être même pas offerts en ce moment). N'oubliez pas d'annuler les services d'abonnement dont vous n'avez pas besoin.

4. Concentrez‑vous sur les besoins, les éléments indispensables à la survie et déterminez ce qui doit absolument être payé. Donnez la priorité aux besoins que vous ne pouvez pas reporter, tels que l'épicerie (cuisiner à la maison coûte moins cher que la livraison ou les mets à emporter) et les fournitures ménagères, y compris les médicaments. Contactez votre assureur pour voir si vos primes d'assurance peuvent être réduites en augmentant votre franchise ou en regroupant vos divers produits d'assurance (contenu/location, automobile, santé, vie, invalidité, etc.).

5. Si, comme bien des Canadiens, votre prêt hypothécaire est votre plus gros versement mensuel fixe, renseignez‑vous auprès de votre prêteur au sujet des possibilités d'allègement. Si vous reportez votre paiement hypothécaire, les intérêts continueront de s'accumuler. Donc, si vous réussissez à trouver un moyen d'effectuer vos versements hypothécaires comme prévu, ça vous reviendra moins cher à long terme.

6. Si vous avez du mal à payer votre loyer, essayez de collaborer avec votre propriétaire afin de trouver d'autres solutions, comme un report et un calendrier de paiement.

7. Renseignez‑vous auprès de votre municipalité pour savoir si elle peut renoncer aux pénalités de retard en ce qui concerne les impôts fonciers et les services publics. Demandez‑lui aussi si un allègement, tel qu'un délai de grâce temporaire, est possible. Toutefois, vous devrez peut‑être continuer à payer d'autres services publics dans les délais prévus, tels que le gaz naturel et l'électricité, afin d'éviter les pénalités et les frais d'intérêt.

8. Examinez votre forfait de téléphone, d'Internet et de câble (si vous n'avez pas déjà coupé le cordon), pour voir si vous pouvez réduire votre mensualité en changeant de forfait, en coupant des services ou en les regroupant. Vérifiez auprès de votre fournisseur de services s'il existe une possibilité d'allègement ou quelles mesures ont été mises en place pour aider les clients.

9. Si vous avez des dettes de carte de crédit, communiquez avec votre banque pour vous informer sur les possibilités d'un report de paiement et d'une réduction du taux d'intérêt pendant la période de report.

10. Si vous avez une dette de prêt d'études auprès du gouvernement fédéral, vous pourriez obtenir une exemption de paiement et d'intérêts pendant six mois. Cette mesure a été mise en place le 30 mars 2020 et durera jusqu'au 30 septembre 2020. De nombreuses provinces ont emboité le pas.

11. La date limite de soumission des déclarations de revenus au fédéral des particuliers a été reportée au 1er juin 2020 et la date d'échéance du paiement a été repoussée au 1er septembre 2020.

Partager