Garder le cap sur ses objectifs durant l'été

Écrit par Sara Jane Breault

Le mercredi 28 juin 2017

On sait que l'été peut être une saison de laisser-aller, de farniente et de cafés glacés, mais ça ne devrait pas être une raison pour perdre de vue ses objectifs de l'année! En janvier, j'avais profité du Nouvel An pour me fixer des objectifs. Un peu comme une « to-do list », mais répartie sur l'année.

La voici :

  1. Ne pas dépasser mon budget pour le voyage en Grande-Bretagne
  2. Rembourser la marge de crédit avant de commencer les rénovations
  3. Rembourser la moitié de la mise de fonds avant l'an prochain
  4. Magasiner et négocier ma nouvelle cuisine
  5. Négocier le drainage des fondations
  6. Garder les rénovations sous la barre des 40 000 $
  7. Négocier les nouvelles assurances
  8. Ouvrir un compte de courtage en ligne
  9. Déposer 500 $ par mois en épargne-retraite.
  10. Économiser pour le prochain voyage
  11. Maîtriser mon nouveau budget
  12. Réussir à louer le logement vacant du triplex pour juillet 2017
  13. Finir un cours sur les actions à dividendes
  14. Analyser et acheter mes premières actions
  15. Devenir meilleure à ce qu'on appelle « la vie adulte »

On est maintenant 6 mois après les faits et voici donc ce qui en est pour moi.

Les bons coups

J'ai réussi à ne pas dépasser le budget notre voyage en Grande-Bretagne, je suis même arrivée 600 $ sous le budget initial de 3000 $ (yéé!). La cuisine et les fondations ont été négociées avec brio, ce qui m'a permis d'épargner presque 6000 $ en tout. J'ai aussi loué le logement vacant de notre immeuble à revenu avec seulement une visite! Score!

Les moins bons coups

Par contre, j'ai appris de dures leçons au courant des derniers mois : épargner au milieu de rénovations majeures, c'est une tâche beaucoup plus difficile qu'on ne le pense. Ce n'est pas facile d'admettre une défaite, mais c'est nécessaire pour continuer d'avancer dans la bonne direction.

Comment garder le cap?

Alors, comment garde-t-on le cap sur ses objectifs malgré les revers, et surtout, malgré l'été et l'envie de se la couler douce au soleil? Voici quelques trucs que je vais mettre en pratique.

Revoir ses objectifs

Plutôt que d'abandonner complètement, je compte faire une refonte des objectifs que je ne pense pas pouvoir atteindre. Plutôt que d'épargner 500 $ en épargne-retraite, je vais plutôt me donner comme objectif de mettre de côté tous les surplus associés aux heures supplémentaires et à ma pratique de consultante. Je n'atteindrai peut-être pas l'objectif initial, mais ça m'évitera de le laisser tomber complètement.

Décortiquer les gros objectifs en plus petits

« Maîtriser mon nouveau budget »... On peut difficilement faire plus large que ça! En défaisant un gros objectif en d'autres plus petits, ça donne des étapes concrètes pour atteindre l'objectif premier. Comme on dit, pour manger un éléphant, il faut y aller une bouchée à la fois.

Demander de l'aide

S'il est vrai que l'on n'est jamais mieux servi que par soi-même, parfois, on peut déléguer certaines tâches et atteindre quand même nos objectifs. J'ai confié à mon conjoint le rôle de négociateur pour le drainage des fondations et il l'a accompli sans doute mieux que moi. Dites-vous que la fin peut justifier les moyens!

Focus, focus, focus!

On ne peut rien achever sans focus. Il vaut mieux régler une chose à la fois que de travailler sur trop de choses. Ma technique consiste à donner des catégories à mes objectifs : financier/budgétaire, rénovations, maison, personnel, etc. Je ne travaille que sur un objectif dans chaque catégorie à la fois, question d'éviter l'écœurantite.

Regarder tout le chemin parcouru (avec un café glacé!)

C'est facile de se dire qu'on ne vaut rien et qu'on ne réussira jamais quand on rencontre une situation plus difficile dans l'atteinte d'un objectif, mais quand je regarde tout ce que j'ai fait jusqu'à présent en 2017, je me dis que je suis sur la bonne voie de devenir une meilleure adulte. Et ça, ça vaut bien un petit café glacé (ou deux!).

Partager