De petites blessures peuvent occasionner de grosses dépenses

Écrit par Robin Taub

Le mercredi 23 janvier 2019

L'été dernier, ma fille est allée au chalet d'une amie afin de célébrer la fête du Canada. Elle a eu un accident et a terminé sa fin de semaine à l'urgence à cause d'une cheville cassée. Bien que je sois reconnaissante du système de santé canadien et de l'hôpital qui a pris grand soin d'elle, j'ai été surprise de constater combien ce petit incident a coûté cher.

Frais médicaux

L'hôpital a pris des radiographies de ses deux pieds et de sa cheville (42,38 $), lui a mis un plâtre en fibre de verre (150,00 $) et lui a remis une paire de béquilles (35,00 $). Lorsqu'elle a pu enlever le plâtre un mois plus tard, le médecin a recommandé une attelle de cheville pour quelques semaines, au coût de 85,00 $.

L'Assurance-santé de l'Ontario ne couvrait que 40,51 $ (les montants facturés et couverts peuvent être différents dans les autres provinces.) Ma fille était alors étudiante à temps plein à l'université et heureusement, elle était couverte en vertu de notre régime d'assurance privé que nous avons par l'entremise de l'entreprise de mon mari.

Au début, la douleur était intense et la clinique lui avait prescrit des antidouleurs. Quand je suis allée chercher l'ordonnance, j'ai été étonnée de découvrir que je n'avais rien à payer. En Ontario, les enfants et les jeunes de moins de 25 ans bénéficient des médicaments sur ordonnance gratuitement, mais ce n'est peut-être pas le cas dans toutes les provinces.

Coûts de transport

Ma fille et moi avions prévu un voyage à New York pour célébrer sa remise de diplôme de l'université. Soudainement, il n'était plus question de s'y rendre et nous avons dû annuler le voyage. Nous avions réservé ses vols à l'aide de points, mais ça coûtait tout de même 170 $ en frais et taxes; et mon vol coûtait 390 $. J'ai demandé un remboursement complet à la compagnie aérienne, mais ils ont refusé. On m'a plutôt offert un crédit pour mes vols, mais je devrais payer des frais de modification de 100 $ pour chaque vol lorsque j'ai refait des réservations. Comme j'avais réservé le vol sur ma carte de crédit, je bénéficiais de l'assurance annulation de voyage et j'ai fait une réclamation afin de récupérer ces coûts.

Physiothérapie

Après que le plâtre fut enlevé, ma fille avait besoin de physiothérapie, ce qui a coûté 72 $ par séance de 30 minutes. Ces frais ne sont pas couverts par l'Assurance-santé de l'Ontario (vérifiez votre régime provincial pour les autres provinces), alors, encore une fois, nous avons dû effectuer des réclamations à notre assurance privée, qui couvre jusqu'à 500 $ par année.

Allègement fiscal

Si vous ne disposez pas d'un régime d'assurance privé ou si celui-ci ne couvre pas toutes vos dépenses en soins médicaux, vous pouvez envoyer une réclamation pour les frais médicaux sur votre déclaration de revenus personnelle. Vous pouvez réclamer ces frais pour vous-même, votre conjoint et vos enfants mineurs pour toute période de 12 mois qui se termine dans l'année d'imposition en cours. Le crédit d'impôt que vous pouvez réclamer est le montant des dépenses en soins médicaux s'il est supérieur à 3 % de votre revenu net ou à 2 302 $ (en 2018), selon le moins élevé de ces montants.

 

Soyez prêt à tout

La vie est imprévisible et les accidents arrivent. Nous avons utilisé une carte de crédit pour payer toutes les dépenses en soins médicaux à l'hôpital et nous avons attendu le remboursement de nos réclamations d'assurance. Si vous n'avez pas d'assurance privée, il se peut que vous deviez piger dans votre épargne ou emprunter de l'argent pour payer ces dépenses imprévues. Voilà pourquoi il est prudent d'avoir un fonds d'urgence.

Bien qu'une cheville cassée soit douloureuse et incommodante, ça a été temporaire et ça a guéri assez rapidement. Ça aurait pu être pire. Malheureusement, nos proches tombent malades ou deviennent invalides et ça fait partie de la vie. Des assurances médicales et d'invalidité (vidéo en anglais) sont des façons avisées de protéger tant sa famille que ses finances.

 

Partager