Rénover votre maison de rêve en respectant un budget

Écrit par Megan Cunningham

Le vendredi 22 février 2019

Je suis récemment devenue l'heureuse propriétaire de mon propre loft (un peu vieillot) au centre-ville de Toronto. Étant donné que je jongle avec les mensualités de ma première hypothèque, en plus des frais de condo, des taxes et des multiples factures, j'ai dû adopter une approche novatrice pour rénover mon nouveau logement.

Si vous vous trouvez dans le même genre de situation ou si vous songez à rénover votre logis, voici ce que j'ai appris jusqu'à présent sur l'art de rénover tout en respectant un budget serré.

Cuisine

J'ai commencé les rénos dans la cuisine parce que j'adore cuisiner et je savais que j'y passerais beaucoup de temps.

Les comptoirs étaient usés et de couleur foncée, et donnaient un look sombre à l'appartement. Pour rendre l'espace plus lumineux, j'ai choisi des comptoirs en bois parce qu'ils sont durables, antibactériens et surtout abordables. Si vous êtes prêt à vous salir les mains, vous pouvez vous procurer du bois recyclé et le couper à la taille souhaitée.

Au bout du compte, j'ai dépensé seulement 330 $, soit 320 $ pour deux planches de chêne et 10 $ pour l'huile qui sert à protéger le bois. Et la bonne nouvelle : j'ai même récupéré une partie du bois pour en faire un bloc de boucher.

Ensuite, j'ai démonté les armoires pour leur donner une nouvelle couche de peinture. Pour réaliser ce projet, j'ai acheté du papier sablé, un apprêt, un pinceau et de la peinture, tout ça pour un total de 60 $. De nouvelles armoires auraient sûrement coûté plus de 500 $, alors j'étais très fière de mon coup !

Si vous désirez améliorer l'apparence des poignées des armoires, optez pour une peinture en aérosol qui convient au métal et le tour est joué !

Salle de bain

Lorsque j'étais à la recherche d'un appartement, j'ai remarqué qu'un grand nombre de salles de bain étaient restées dans les années 90. J'ai vu plusieurs planchers en terre cuite et des meubles-lavabos démodés. Je savais que ma salle de bain aurait probablement besoin de quelques améliorations et j'avais raison.

Après quelques recherches, j'ai découvert des tuiles autocollantes. Je ne suis pas très bricoleuse, mais heureusement, l'installation a été fort simple : mesurez, coupez, retirez la pellicule qui recouvre la partie adhésive et collez au sol. Une seule boîte a suffi pour tout le plancher de ma salle de bain de 28 pi2; coût : 30 $.

Pour rafraîchir le reste de la salle de bain, je me suis concentrée sur des projets plus petits, comme une nouvelle couche de peinture sur les murs, un nouveau rideau de douche et de la peinture en aérosol pour les luminaires. Pour les armoires de la salle de bain, vous pouvez procéder comme j'ai fait pour les armoires de cuisine – et utiliser les mêmes fournitures s'il en reste; coût : possiblement rien à dépenser.

Escalier

Mon dernier projet (à ce jour) a été de retirer le vieux tapis de l'escalier et de remettre le bois en bon état. Après avoir lu des articles en ligne sur plusieurs projets de rénovation, j'ai appris à quel point ça coûte moins cher de le faire soi-même.

Attention : il faut prévoir tout un week-end, car c'est un projet qui demande de la patience.

Pour réaliser ce travail, vous aurez besoin de pinces, d'un couteau utilitaire, de mastic pour bois, de papier sablé et de peinture ou de teinture à bois. Heureusement, mes parents sont bien équipés en fournitures de rénovation et ne vivent qu'à quelques rues de chez moi. Pour des instructions pas à pas, je vous suggère de consulter des blogues sur la rénovation tels que celui-ci (en anglais). Mon nouvel escalier ne m'a coûté que 60 $.

Être bien chez soi

En fin de compte, terminer un grand projet de rénovation apporte un grand sentiment d'accomplissement. Un dernier conseil : lorsque vous entreprenez vos propres rénovations, faites vos recherches, solliciter l'aide de vos amis et faites-vous confiance.

 

Partager