Rembourser son prêt étudiant au plus vite

Écrit par Sheryl Smolkin

Le lundi 27 février 2017

Trois blogueurs sur les finances personnelles qui ont remboursé leur prêt étudiant en un temps record après l'obtention de leur diplôme affirment que les clés pour y arriver sont d'établir un budget, d'avoir plusieurs emplois et de maintenir un style de vie d'étudiant.

Réduire ses dépenses et trouver un emploi à temps partiel

Krystal Yee de Give Me Back My Five Bucks (blogue en anglais) habitait chez ses parents pendant ses études universitaires, mais après l'obtention de son diplôme, ceux-ci lui ont donné un ultimatum : elle disposait d'un an pour établir sa carrière avant de déménager.

« Je devais un peu plus de 20 000 $ en prêt étudiant et en dette de carte de crédit. Je travaillais comme rédactrice anonyme pour le gouvernement de la Colombie-Britannique et je gagnais seulement 30 000 $ par année, confie-t-elle. Alors, j'ai pris un emploi à temps partiel à la pharmacie et j'ai travaillé pour une équipe locale de hockey sur glace afin d'augmenter mes liquidités. »

Krystal a également commencé à faire le suivi de ses achats pour voir ce qu'elle pourrait éliminer de ses dépenses quotidiennes, hebdomadaires et mensuelles. « Honnêtement, j'ai presque tout coupé. J'ai vendu ma voiture. Je ne mangeais jamais au restaurant et je n'allais pas dans les bars prendre un verre. Je me suis concentrée sur le remboursement de ma dette dans la période d'un an dont je disposais avant de déménager ».

Même si sa dette était remboursée 12 mois plus tard, Krystal a continué à tenir un budget rigoureux. « Je ne suis pas épargnante de nature. J'ai donc besoin d'avoir un budget pour rester sur la bonne voie, admet-elle. »

Profiter des programmes étudiants

Quand Jordann Brown de My Alternate Life (blogue en anglais) a terminé son baccalauréat en commerce à l'Université Dalhousie, elle détenait un prêt étudiant de 41 000 $. Elle a remboursé sa dette en seulement 18 mois en dépensant très peu et en profitant de deux programmes de bourse peu publicisés offerts par la province du Nouveau-Brunswick.

« Comme j'ai terminé mon programme à temps, le gouvernement provincial a 'annulé' le remboursement de 16 000 $ — la portion du prêt octroyée par le Nouveau-Brunswick — après avoir reçu mon formulaire dûment rempli et ma preuve d'obtention de diplôme, explique-t-elle. De plus, puisque je vivais et travaillais dans la province, j'étais admissible à une réduction de jusqu'à 4 000 $ par an sur mes impôts provinciaux, jusqu'à concurrence de 20 000 $. »

Bien que ces programmes de bourses spéciaux n'existent plus, Jordann dit qu'il y a d'autres programmes que les étudiants devraient connaître. Au début de l'année 2016, elle a cherché et publié sur son blogue en anglais un guide sur la façon d'annuler une partie de son prêt étudiant contenant des renseignements concernant le financement public offert et visant à réduire les dettes relatives aux prêts étudiants émis par le gouvernement.

Elle a également réduit ses dépenses au minimum en retournant au Nouveau-Brunswick et en habitant dans un cottage de 400 pieds carrés dont la location s'élevait à seulement 350 $/mois. « Je ne m'accordais aucune dépense en salon de coiffure, en vêtements ou en cours de yoga. J'ai aussi commencé à gagner un peu d'argent en bloguant et j'ai redirigé tous ces revenus au remboursement de mon prêt. »

Augmenter les paiements de son prêt étudiant

Pour Bridget Eastgaard de Money After Graduation (blogue en anglais), la meilleure façon de rembourser un prêt étudiant de 21 000 $ en 22 mois, c'est une étape à la fois. Au début, elle a doublé ses paiements qui étaient de 200 $/mois avec l'objectif de couper sa période de remboursement initiale de 10 ans en deux. Puis elle a reçu un gros remboursement d'impôt qui l'a aidée à en payer une grosse portion.

« Mais surtout, je vivais de façon très frugale, j'avais deux ou trois emplois à la fois et j'ai réussi à verser environ 1 000 $ chaque mois. En remboursant mon prêt si rapidement, j'ai calculé que j'avais épargné 3 853 $ en intérêts. »

Bridget encourage les nouveaux diplômés à commencer à rembourser leur prêt pendant la période de grâce de six mois comme elle l'a fait. « La plupart des gens savent que pendant cette période, aucun paiement n'est exigé, mais ils ne réalisent pas qu'elle est également sans intérêt. À un moment ou à un autre, ils devront commencer à rembourser leur prêt et c'est plus facile s'ils commencent tout de suite. »

Partager