Quand un refinancement hypothécaire est-il avantageux ?

Écrit par Anita Saulite

Le mercredi 27 novembre 2019

Les plus récentes données de Statistique Canada indiquent que l'accession à la propriété est en hausse au Canada. Près des trois quarts des familles canadiennes ayant un prêt hypothécaire ont un taux fixe, 21 % ont un taux variable et 5 % ont une combinaison de taux fixe et variable.

En raison de la flambée des prix des maisons, de nombreux Canadiens ont vu la valeur nette de leur maison s'accroître, mais pourraient quand même avoir l'impression d'être serrés financièrement. Dans le contexte actuel de faibles taux d'intérêt, un refinancement hypothécaire pourrait s'avérer une stratégie intéressante afin de réduire vos versements mensuels ou d'utiliser votre capital pour atteindre d'autres objectifs financiers judicieux. Mais est‑ce la meilleure stratégie pour vous ? Tout dépend de votre situation.

Que faut‑il savoir au sujet du refinancement hypothécaire ?

« Refinancer votre hypothèque n'est pas une mauvaise chose, mais il est important de comprendre si cela convient à votre situation financière et si votre prêteur offre des options de refinancement viables qui vous permettront de réaliser vos objectifs de façon financièrement avantageuse, » explique George Kibalian, directeur principal de la Gestion du changement et du contenu chez Tangerine.

« De nombreux Canadiens ne comprennent pas vraiment le refinancement hypothécaire, mais c'est une stratégie très populaire. En fait, vers 2011, sa popularité a bondi lorsque les taux d'intérêt ont chuté à des creux historiques. »

Les gens refinancent leur hypothèque pour différentes raisons

Certains peuvent vouloir profiter de taux d'intérêt plus bas pour réduire leurs paiements et n'ont pas besoin d'argent supplémentaire. D'autres veulent profiter de taux d'intérêt plus bas pour réduire leurs paiements et pour accéder à plus d'argent.

Cet argent « supplémentaire » pourrait servir à :

  • Rénover une maison ou une cuisine
  • Rembourser des cartes de crédit à taux d'intérêt élevé afin de réduire l'ensemble des paiements mensuels et de ne faire qu'un seul paiement moins élevé.
  • Financer un achat important ou les études d'un enfant

Prenons l'exemple d'un emprunteur hypothécaire typique :

Supposons que quelqu'un a une hypothèque de 200 000 $ (à un taux d'intérêt de 4 % sur une période d'amortissement de 20 ans) et une dette non garantie de 50 000 $ à taux d'intérêt élevé. L'emprunteur paie un total de 2 300 $ par mois pour ces dettes (1 250 $ pour l'hypothèque et 1 250 $ pour le paiement minimal de 2,5 % — hors Québec — de la dette non garantie. [Les exigences de paiement minimal du Québec sont énumérées ici.] Il lui faut également 50 000 $ pour effectuer des rénovations et payer les études d'un enfant.

Supposons maintenant que cette personne refinance un montant de 310 000 $ (y compris des frais de remboursement anticipé présumés de 10 000 $ qui s'ajoutent au solde) à un taux inférieur de 3 %. Le paiement à 3 % avec un amortissement de 25 ans serait de 1 467 $ pour la durée du terme. Cela représente une économie de 900 $. Ces 900 $ peuvent ensuite être réinvestis dans l'hypothèque afin d'accélérer le remboursement de la dette, tout en atteignant d'autres objectifs financiers.

Êtes‑vous en mesure de résilier votre prêt hypothécaire actuel ?

Il est difficile de savoir si un refinancement hypothécaire vous conviendrait, car cela dépend de votre situation financière et de vos priorités. Pour bien des gens, s'endetter davantage cause du stress et réduit l'épargne. Considérez les 3 étapes suivantes :

  1. Communiquez avec votre prêteur hypothécaire. Renseignez‑vous sur vos options de refinancement hypothécaire et la possibilité de résilier votre prêt hypothécaire actuel. Si vous souhaitez accéder à de l'argent pour d'autres objectifs, renseignez‑vous sur le montant que vous pourriez emprunter. Demandez‑leur s'ils ont des options qui vous permettraient d'éviter de payer des frais de remboursement anticipé, comme un taux pondéré, ou s'ils offrent une réduction de ces frais dans le cas d'un refinancement.

  2. Renseignez‑vous sur les frais de remboursement anticipé de votre prêt hypothécaire. En général, les frais de remboursement anticipé pour un prêt hypothécaire à taux variable sont de 3 mois d'intérêt, et pour un prêt hypothécaire à taux fixe, c'est le plus élevé des deux montants suivants : 3 mois d'intérêt ou un écart de taux d'intérêt, ce qui peut varier selon l'institution financière et les clauses de votre prêt. Demandez à votre institution financière de faire le calcul et de déterminer s'il serait préférable d'attendre jusqu'au renouvellement et si les options offertes amélioreraient votre situation financière.

  3. Magasinez un peu. Vous trouverez peut‑être mieux ailleurs, mais si vous transférez et refinancez votre prêt hypothécaire chez une autre institution financière, vous pourriez avoir à payer des frais juridiques, administratifs et d'enregistrement facturés par l'autre prêteur.

« Le refinancement hypothécaire n'est pas pour tout le monde, » précise M. Kibalian. « Avant d'aller de l'avant, assurez‑vous de bien comprendre vos options. »

Partager

Que vous cherchiez à acheter une nouvelle résidence ou à refinancer votre propriété, nous sommes là pour vous aider.