On vous écoute

Par téléphone

24 h par jour, 7 jours par semaine
1-888-826-4374. Ou, si vous préférez, nous pouvons vous appeler

Par clavardage
Comptes d'épargne et Comptes-chèques

Lundi au vendredi : 8 h à 20 h HE
Fin de semaine : 9 h à 17 h HE

Investissements

Lundi au vendredi 8 h à 20 h HE

FAQ

Vous avez des questions ?
Consultez notre FAQ

En personne

Passez nous voir à l'un de nos emplacements Tangerine

Par la poste

3389 av. Steeles Est
Toronto, Ontario
M2H 0A1

Sur les réseaux sociaux

Les différences entre une maison « permanente » et une maison « transitoire »

Écrit par Sean Cooper

Le lundi 21 janvier 2019

Si vous êtes comme beaucoup de familles canadiennes, la première résidence que vous achetez ne sera sans doute pas celle que vous habiterez pour le reste de votre vie. Pour vous adapter aux différentes étapes de la vie, vous devrez probablement vendre et acheter successivement plus d'une propriété.

Lorsque la famille commence à être à l'étroit, vous vous mettez à la recherche d'un foyer qui conviendra mieux à vos besoins dans les années à venir. C'est alors que se pose la question : vaut-il mieux acheter une propriété « permanente » ou « transitoire » ?

Habituellement, les acheteurs d'une première propriété prennent leur décision surtout en fonction de ce qu'ils peuvent se permettre financièrement. Mais les acheteurs dont la carrière est bien établie et qui sont au sommet de leur courbe de rémunération (ou qui s'en approchent) peuvent avoir constitué un capital intéressant s'ils sont propriétaires depuis un certain nombre d'années. Ils disposent donc de différentes options.

Est-ce que ça vaut la peine de se placer dans une situation financière inconfortable pour acheter sa demeure permanente ou vaut-il mieux moins dépenser pour acheter une résidence transitoire ? Évaluons le pour et le contre de chacune de ces deux possibilités.

La résidence temporaire

  • Le plus grand avantage de cette option est probablement le fait que vous ne vous retrouverez pas dans une situation financière inconfortable. Les coûts de possession ‒ hypothèque, services publics, frais de réparation et d'entretien ‒ sont habituellement infé Ainsi, il est plus facile d'épargner pour atteindre d'autres importants objectifs financiers, comme la retraite ou les études des enfants.

  • Si, après avoir été locataire toute votre vie, vous décidez que l'accession à la propriété est ce qui convient le mieux à votre famille, vous aurez plus de facilité à vous adapter aux dépenses et aux responsabilités des propriétaires en achetant une résidence transitoire.

  • Habituellement, il est plus facile d'entretenir une petite résidence. Moins il y a de pièces, moins vous aurez d'espace à nettoyer et à meubler. Vous économisez ainsi temps et argent.

L'achat d'une maison transitoire ne présente pas que des avantages

  • Si vous ne faites l'achat d'une maison qu'en vue des cinq prochaines années, il est possible que votre famille se retrouve à l'étroit plus tôt que prévu. Vous devrez donc déménager dans plus grand.

  • Les frais de clôture liés à la transaction immobilière – droits de mutation, honoraires du notaire ou de l'avocat spécialisé en droit immobilier, frais d'inspection – peuvent réduire vos gains financiers.

  • Les déménagements constituent aussi un inconvénient considérable, surtout si vous avez des enfants. Si vous déménagez pendant l'année scolaire, vos enfants devront peut-être changer d'école ou prendre l'autobus alors qu'ils avaient l'habitude de faire le trajet à pied, par exemple.

La maison permanente

  • Lorsqu'on choisit cette option, c'est qu'on espère ne pas avoir à déménager trop souvent. Et si vous ne déménagez pas souvent, vous économisez sur les frais de clôture et les frais de déménagement. Par ailleurs, vous n'aurez pas à parer aux mauvais côtés des déménagements fréquents.

  • Vous pouvez rénover sans trop vous inquiéter de la valeur de revente.

  • Vous pouvez choisir la résidence et le quartier où vous vous voyez vivre pendant de longues années. Sans l'incidence financière et les inconvénients associés aux déménagements fréquents, il est plus facile d'accroître la valeur nette de votre propriété et ainsi de rembourser votre hypothèque plus rapidement.

L'achat d'une propriété permanente a aussi ses inconvénients

  • Vous pourriez vous placer dans une situation financière difficile au point de vous retrouver « riche d'une maison, mais pauvre en liquidités », ce qui vous laisse peu de marge de manœuvre pour mettre de l'argent de côté.

  • On ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve. Vous pourriez croire que vous avez acheté votre maison permanente, mais vous y retrouver à l'étroit quelques années plus tard. Certaines décisions que vous avez prises dans une perspective à long terme, comme des rénovations par exemple, pourraient ne plus s'avérer un aussi bon choix.

  • L'achat d'une maison permanente pourrait vous donner l'impression d'avoir les mains liées. À cause de votre propriété, vous pourriez renoncer à une promotion qui vous amènerait à travailler dans une autre ville ou une autre province.

Au bout du compte, la clé, c'est d'acheter une propriété que vous pouvez payer parce qu'on ne sait jamais combien de temps on y restera.

Partager