Ce que j'ai appris pendant une réno

Écrit par Pracheer Saran

Le vendredi 1 novembre 2019

Ma femme, notre enfant, nos deux chiens et moi vivions paisiblement dans notre maison de deux chambres à coucher… jusqu'au moment où nous avons commencé à songer à des rénovations.

Une surdose d'émissions sur les rénovations nous a incités, ma femme et moi, à vouloir redonner de l'éclat à notre maison vieillissante, tout en respectant notre budget. Nous avons appris qu'en refinançant notre hypothèque, nous pouvions obtenir jusqu'à 80 % de la valeur de notre maison moins le solde impayé de l'hypothèque, alors nous avons décidé d'emprunter cette voie pour financer les travaux.

Il est toujours préférable de communiquer avec votre banque pour savoir ce qui convient le mieux à votre situation. Si vous prévoyez d'utiliser l'argent immédiatement, vous voudrez peut‑être envisager de refinancer votre hypothèque, comme nous l'avons fait. Par contre, si vous prévoyez utiliser l'argent sur une plus longue période, une marge de crédit hypothécaire pourrait s'avérer une meilleure option.

Une fois le financement établi, nous avons déterminé les parties de la maison qui avaient le plus besoin d'être retapées et sommes partis à la recherche d'un entrepreneur qui serait en mesure d'effectuer les travaux en respectant le budget et l'échéancier.

Voici cinq leçons que nous avons tirées de ce projet de rénovation.

1. Besoin d'un permis ? Choisissez soigneusement votre entrepreneur.

Dans notre cas, un permis de construction de la ville était requis pour la réno. Certains entrepreneurs ne voulaient pas travailler sur notre projet et d'autres ont augmenté leurs prix. Un permis signifie qu'à chaque étape, leur travail sera passé au peigne fin par un inspecteur municipal. Travailler avec un entrepreneur favorable aux inspections peut s'avérer une bonne idée, même si leur prix est plus élevé que celui des autres. Les inspecteurs municipaux s'assurent que les travaux sont effectués selon les normes de la municipalité.

2. Obtenez un contrat écrit

Nous avions un énoncé clair et concis décrivant les coûts de chaque aspect du projet. Le contrat comprenait le prix des matériaux et un échéancier pour chaque volet des travaux. Le document comprenait également le coût total de la rénovation et précisait la marche à suivre en cas de divergence d'opinions.

Lors de nos rencontres avec les entrepreneurs potentiels, nous leur avons demandé des détails sur les projets qu'ils avaient déjà réalisés ainsi que des références. Nous leur avons également demandé s'ils avaient une assurance responsabilité civile, ce que nous avons confirmé en contactant leurs compagnies d'assurance.

3. Les coûts peuvent être affectés par l'emplacement de l'entrepreneur

En général, les entrepreneurs choisissent de travailler à proximité de leur lieu de résidence ou de leur établissement d'affaires. Ils embauchent des sous‑traitants qui travaillent dans la même région.

L'entrepreneur que nous avons choisi était au courant de la distance entre son lieu de travail et notre demeure ; sa soumission en tenait d'ailleurs compte. Toutefois, ce qu'il n'avait pas prévu, c'est que les sous‑traitants coûteraient plus que d'habitude puisqu'ils devraient se rendre plus loin pour effectuer le travail.

À mi‑chemin de la construction, l'entrepreneur a interrompu les travaux et a exigé plus d'argent, invoquant des problèmes de liquidité, parce que les sous‑traitants exigeaient plus pour terminer les travaux initiaux. Il est donc préférable d'embaucher un entrepreneur qui travaille dans votre région ou à proximité. Et si l'entrepreneur et ses sous‑traitants doivent parcourir de longues distances, assurez‑vous de connaitre les coûts supplémentaires que cela entraîne.

4. Demandez à votre entrepreneur d'être sur place lors des inspections

Dans le cas d'un projet nécessitant un permis, l'inspecteur visitera le chantier chaque fois qu'une étape importante sera franchie. Au cours de l'inspection, il se peut que des changements soient suggérés. C'est une bonne idée de vous assurer que l'entrepreneur est sur place lors des inspections afin qu'il saisisse bien ce qui est à refaire, s'il y a lieu.

5. Ne sacrifiez pas la qualité des matériaux pour économiser de l'argent

Les propriétaires ont le choix d'acheter les matériaux eux‑mêmes ou de laisser l'entrepreneur s'en charger. Souvent, les entrepreneurs obtiennent des rabais dans les centres de rénovation, ce qui permet d'économiser.

Il suffit de vous assurer que les matériaux achetés sont de la qualité que vous recherchez. Il arrive qu'une baisse du prix entraîne aussi une perte de qualité. Nous avons appris ça à nos dépens, en constatant que la qualité de certaines choses comme les portes, les garde‑robes et une vanité à moindre coût n'était pas à la hauteur de nos attentes.

Partager

Jetez un coup d'œil à notre livre numérique pour vous aider à réaliser votre rêve de devenir propriétaire.