Les répercussions financières du divorce : ce qu'il faut savoir

Écrit par Caroline Cakebread

Le mercredi 2 janvier 2019

Ce n'est pas ce à quoi les gens pensent en général lorsqu'ils s'apprêtent à se marier, mais n'empêche que tous les mariages ne sont pas faits pour durer.

Vivre un divorce est un processus douloureux sur le plan émotionnel, mais cela peut aussi avoir un impact important sur vos finances. Il ne s'agit pas seulement des frais juridiques — il y a une foule d'autres dépenses et de nouveaux défis financiers qui découlent du divorce. Il est important de les comprendre et — dans la mesure du possible — de les anticiper.

Les frais juridiques du divorce

Selon le plus récent sondage sur les honoraires des avocats canadiens (en anglais), le coût d'un divorce non contesté se situe entre 1 400 $ et 1 600 $ — dans de tels cas, vous et votre conjoint vous entendez sur le divorce et ses conditions. Mais ces coûts grimpent considérablement lorsqu'il y a un désaccord entre les parties ; un divorce contesté peut coûter jusqu'à 23 000 $, selon que vous deviez vous présenter devant un tribunal et la durée des procédures.

La différence marquée entre le coût d'un divorce non contesté et celui d'un divorce contesté est la preuve qu'il est avantageux de faire l'effort de s'entendre sur les détails avant de vous rendre chez l'avocat. Si possible, vous et votre conjoint devriez collaborer dès le départ dans le but de déterminer les conditions de base de votre divorce, y compris le partage des biens, la garde des enfants et la pension alimentaire.

De plus, dans la mesure du possible, communiquez directement entre vous plutôt que par l'intermédiaire d'un avocat — si vous comptez sur votre avocat pour le faire, vous paierez un tarif horaire pour les appels. Sachez que les professionnels du droit de la famille les plus expérimentés peuvent facturer jusqu'à 382 $ l'heure, selon le même sondage.

Parmi les autres frais juridiques que vous pourriez avoir à payer, il y a les ententes de séparation (1 500 $ à 2 000 $), les ententes de garde et de pension alimentaire (1 500 $ à 2 000 $) et le coût d'une entente divisant les biens et autres actifs (1 300 $ à 1 800 $).

Les frais non juridiques du divorce

La séparation entraîne généralement la création d'un nouveau ménage et d'un tout nouvel ensemble de factures à payer : loyer, nourriture, services publics, etc. Le médiateur familial Stephen Rosenfield (en anglais) estime que la séparation peut augmenter les dépenses d'un couple de 20 000 $ à 30 000 $ par année en raison du soutien d'un deuxième ménage. Cela comprend la perte des dépenses partagées pour des choses comme l'assurance automobile et le fait que vos enfants auront probablement besoin de deux ensembles de certaines choses, comme des meubles.

La vue d'ensemble

Un divorce change aussi votre vie financière. En tant que célibataire épargnant en vue de la retraite, vous devrez probablement mettre davantage d'argent de côté. Si vous avez été un aidant naturel à domicile, vous devrez peut-être aussi envisager de retourner sur le marché du travail à temps partiel ou à temps plein. Le divorce peut également entraîner des décisions financières importantes, comme la vente de la maison familiale ou d'autres biens communs.

Il est essentiel d'obtenir des conseils professionnels pour vous assurer d'être prêt à faire face aux défis financiers qui résultent du divorce. Avoir un plan peut vous aider à réduire votre niveau de stress.

Partager