Le caractère insidieux des abonnements

Écrit par Preet Banerjee

Le mercredi 25 septembre 2019

Si quelqu'un vous offrait 600 $ pour une heure de travail, vous vous demanderiez où est le piège, n'est‑ce pas ?

Est‑ce un travail de nature criminelle ? La tâche est‑elle extraordinairement difficile ? Est‑ce embarrassant ?

Ce que j'ai à vous proposer n'est rien de tout cela.

Comprendre le côté sournois des abonnements

Étant donné que de nombreuses entreprises ont adopté une tarification à l'abonnement sur à peu près tout, depuis les services vidéo en continu jusqu'aux rasoirs, nos finances personnelles sont peu à peu étranglées par les « abonnements insidieux ».

Il est désormais possible de payer tout ou presque par prélèvements automatiques récurrents. Pourquoi ? Pour la même raison que tant de gens conservent leur abonnement à un centre de conditionnement physique sans jamais y mettre les pieds, et ce, même après l'expiration de la période où il n'est pas possible d'annuler : l'inertie. Nous sommes trop paresseux ou trop occupés pour remarquer tous les frais qui sont prélevés dans notre compte sans que nous utilisions efficacement, voire jamais, le service dû en contrepartie.

Les concessionnaires automobiles, et même les constructeurs de véhicules, proposent maintenant d'emblée un service d'abonnement à un véhicule plutôt qu'un achat ou une location classiques. Vous pouvez aussi vous abonner à une panoplie de services, par exemple, à des boîtes de préparation de repas ou à un club de viande séchée du mois.

Les paiements automatiques peuvent être dangereux pour la même raison que les épargnes automatiques sont bénéfiques. Parce qu'après un certain temps, vous les oubliez.

Étalons ces dépenses au grand jour, voulez‑vous ?

Le défi des abonnements insidieux : une heure pour trouver des économies annuelles de 600 $

Essayez de consacrer une heure à ce défi au cours de la prochaine semaine. Je crois que de nombreuses personnes pourront trouver des centaines de dollars à économiser annuellement sans que cela ait une répercussion significative sur leur style de vie. En fait, je sais que certains d'entre vous découvriront qu'ils peuvent ainsi épargner plus de 1 000 $ par an. Voici un plan détaillé sur la façon d'y parvenir :

1. Dressez la liste de tous les comptes qui vous servent à régler vos dépenses (comptes bancaires, cartes de crédit).

2. Téléchargez ou réunissez au moins deux relevés mensuels pour chacun de ces comptes.

3. Cochez sur vos relevés chacune de vos dépenses récurrentes (abonnements, cotisations de membre, primes d'assurance, etc., dont les frais sont automatiquement prélevés de vos comptes).

4. Ensuite, revoyez chacun des prélèvements automatiques cochés pour déterminer si vous pouvez l'éliminer, en réduire le montant ou si vous devez le conserver.

Si vous diminuez vos paiements automatiques de 50 $ par mois, vous aurez 600 $ de plus dans vos poches tous les ans.

Si vous réduisez ces paiements de 83,34 $ par mois, vous économiserez plus de 1 000 $ par année.

Partagez votre réussite. Publiez sur votre plateforme de médias sociaux préférée le montant que vous avez réussi à économiser en vérifiant vos abonnements insidieux et, plus important encore, ce que vous ferez de cet argent. Rembourser le solde d'une carte de crédit ? Épargner davantage sur une mise de fonds pour l'achat d'une propriété ? La retraite ? Des vacances ?

À vous de décider !

Partager