J'ai compilé mes dépenses pendant un mois

Écrit par Lyne Desruisseaux

Le lundi 30 avril 2018

Comme consultante budgétaire, la compilation des dépenses est l'un des premiers exercices que je recommande à mes clients. Personnellement, c'est celui que j'effectue dès qu'un changement se produit dans ma vie familiale.

Trop souvent, ce qui déséquilibre un budget est la sous-estimation des petites dépenses. L'accumulation des quelques dollars dépensés à gauche et à droite représente une somme parfois supérieure à celle d'un prêt auto !

La solution ? Compiler chacune de nos dépenses, aussi petite et insignifiante soit-elle, pendant un mois. On compare ensuite le résultat à nos prévisions budgétaires et on s'ajuste !

Comment faire?

L'idéal est de garder un calepin à portée de la main afin de noter nos transactions au fur et à mesure.

Attention !

  • Ne faites pas confiance à votre mémoire ! Si vous devez attendre d'être devant votre ordinateur pour inscrire vos dépenses dans un fichier électronique, vous en oublierez !
  • Ne comptez pas seulement sur les reçus ! Vous n'en aurez pas pour les collectes de fonds ou le pourboire versé à votre barista !

Bilan de mon exercice

Malgré un budget que je croyais équilibré, je sous-estimais 4 postes !

Le coût du cinéma.

Avec deux préadolescentes, nos sorties au cinéma deviennent plus dispendieuses ! Un combo pour enfant est remplacé par une version adulte alors que le deuxième s'accompagne d'un sac de bonbons. C'est une augmentation de 14 $ par sortie.

Le coût des fêtes d'amis.

Je prévoyais environ 20 $ par invitation. Quand je calcule les taxes, le sac cadeau, la carte… et le petit extra que j'ai accepté de verser pour les trois fêtes de février, c'est plutôt 35 $ par invitation ! J'ai donc dépensé 45 $ de plus que prévu !

Les dons spontanés.

En un mois, nous avons eu trois collectes de fonds à l'école de nos enfants ! Si nous budgétisons déjà une somme annuelle versée à un organisme de charité, ces dons spontanés eux ne le sont pas ! Ce mois-ci, nous avons déboursé 60 $.

Dépenses pour les enfants.

Nous versons une allocation hebdomadaire à nos deux filles afin qu'elles assument certaines de leurs dépenses et apprennent à gérer leur argent. J'ai réalisé que nous devrions leur transférer d'autres frais. Par exemple, nous avons dépensé 32 $ pour des livres qu'elles auraient pu payer avec leur argent.

Si je n'ai pas de problèmes financiers, pourquoi devrais-je compiler mes dépenses?

Savoir exactement où va notre argent nous permet de prendre de meilleures décisions financières, mais surtout de ne pas retarder la réalisation de nos projets pour 3 sacs de bonbons payés trop cher !

Grâce à cet exercice, j'ai constaté qu'en un mois nous avons dépensé 151 $ de plus que ce que j'imaginais! Même si nous ne nous sommes pas endettés, nos habitudes méritent d'être révisées. Nous pourrions par exemple :

  • Augmenter les obligations de nos enfants envers leur argent de poche : extras réclamés au cinéma, surplus déboursés pour les cadeaux de leurs amis, etc.
  • Refuser certaines sollicitations ou choisir adéquatement nos causes.
  • Réduire le coût des fêtes d'amis en fabriquant les cartes et en récupérant les sacs cadeaux.

Sans la compilation de nos dépenses, nous n'aurions pu faire les corrections nécessaires !

 

Partager