Des lunchs que vos enfants adoreront (et qui vous feront économiser !)

Écrit par Alanna Mitchell

Le vendredi 31 août 2018

Nous avons tous connu une situation semblable à un moment ou à un autre. Vous êtes en retard. Vos enfants réclament un lunch pour l'école. Vous glissez des craquelins et des ficelles au fromage dans de petits sacs, vous attrapez un yogourt en portion individuelle et un jus en boîte, et placez le tout dans un plus grand sac en plastique. Les enfants s'élancent hors de la maison et vous espérez que les sacs reviendront vides.

Cette précipitation peut comporter son lot d'inconvénients : des aliments gaspillés; du plastique superflu; de l'argent jeté par les fenêtres; des enfants qui rentrent de l'école affamés et irritables.

Que faire pour y remédier?

Plus santé et plus écologique

Emma Rohmann, fondatrice de Green at Home (lien en anglais), une entreprise de Toronto qui aide les familles à faire des choix sains et écologiques, s'est précisément penchée sur cette question. Sa fille Claire, âgée de six ans, entamera sous peu sa deuxième année, alors que le petit Connor, trois ans, s'apprête à entrer à la prématernelle.

« Préparer soi-même les lunchs des enfants et les mettre dans des contenants est assurément la plus économique des méthodes, déclare-t-elle. »

Sa meilleure stratégie : les boîtes bento

Les boîtes à lunch bento ont été conçues au Japon pour transporter des repas faits à la maison. Elles sont compartimentées, de sorte que les différents aliments ne se touchent pas.

Les enfants aiment les petites portions d'aliments variés. Son matériau préféré? L'acier inoxydable : facile à nettoyer, non toxique et durable.

Les boîtes bento coûtent environ 20 $ chacune. À titre de comparaison, les petits sacs en plastique coûtent en moyenne 5 cents chacun et comme ils ne sont habituellement pas réutilisés, ce sont des dépenses qui s'accumulent au fil des ans, en plus de créer une grande quantité de déchets.

Adieu petit yogourt

Emma Rohmann refuse d'acheter des aliments emballés individuellement, comme des petits yogourts, que ce soit en tubes ou en pots. Elle considère qu'ils sont onéreux et nuisibles à l'environnement. Si votre enfant consomme du yogourt tous les jours, vous économiserez jusqu'à 11 $ par mois en lui remplissant quotidiennement un petit contenant pour sa boîte à lunch, à même un gros pot.

Demandez à votre enfant ce qu'il aime

Que faire si votre enfant n'aime pas le yogourt, par exemple? Selon Rosie Schwartz, diététiste exerçant à Toronto et auteure du livre The Enlightened Eater's Whole Foods Guide (lien en anglais), la rentrée est le meilleur moment pour s'asseoir avec son enfant et discuter avec lui du menu des boîtes à lunch.

« Il est très important que les parents contrôlent le contenu de la boîte à lunch, sans toutefois agir comme une police des aliments, dit-elle. »

Sa règle d'or : privilégier la confection de repas maison plutôt que d'acheter des plats préparés.

« Lorsque vous achetez des plats préparés, en plus de gaspiller de l'argent, vous ne rendez pas service à vos enfants d'un point de vue nutritionnel, ajoute-t-elle. C'est à leur âge qu'ils apprennent les bases d'une alimentation saine. »

Aidez votre enfant à équilibrer les groupes alimentaires

Une bonne astuce consiste à dresser des listes de choix parmi chacun des groupes alimentaires et à encourager son enfant à faire ses propres combinaisons à partir de ces groupes.

Si votre enfant réclame constamment des pâtes avec de la sauce tomate, par exemple, dites-lui que vous accéderez à sa demande s'il choisit également une source de protéines. Vous lui éviterez ainsi d'absorber une trop grande quantité de glucides et son repas sera plus équilibré.

Cuisinez des repas déjà portionnés

Rosie Schwartz aime également préparer des petites portions dans des moules à muffins, comme des frittatas ou de petites lasagnes. Certains enfants aiment les brochettes, tandis que d'autres raffolent des tortillas au fromage.

Pour gagner du temps, elle aime particulièrement préparer la boîte à lunch à l'avance en y plaçant directement une portion du souper qu'elle vient de préparer. Il suffit alors de réfrigérer le tout. Le lendemain, elle met la boîte dans le sac à dos de son enfant et le tour est joué!

Partager