Comment mon passe-temps m'a appris la débrouillardise financière

Écrit par Darnell Darby

Le jeudi 6 septembre 2018

La boxe thaïlandaise, ou muay-thaï, est un ancien art martial de la Thaïlande qui est à l'origine du kick-boxing. Voici comment ma passion pour ce sport m'a aguerri et m'a amené à faire preuve de créativité sur le plan financier.

1. J'ai fait beaucoup de recherches préalables

Avant de commencer à chercher des façons de payer vos activités de mise en forme, pensez à ce que vous aimeriez vraiment faire, arrêtez votre choix et, seulement alors, informez-vous sur les centres qui offrent de telles activités. Je ne suis pas assez grand pour aspirer jouer au basket, pas assez rapide pour le soccer, trop frileux pour le hockey et tout simplement pas intéressé par le football.

J'ai donc décidé de faire le point et j'ai dressé la liste des avantages que je voulais tirer d'une activité physique. Par exemple, je savais que je voulais une activité hors du commun qui m'amènerait à dépasser mes capacités physiques. Je tenais aussi à améliorer ma perception spatiale et ma coordination main-œil. Je me suis donc concentré sur des activités qui m'aideraient dans ce sens et j'ai finalement opté pour les arts martiaux. Mais lequel ?

Par chance, un de mes amis pratiquait le muay-thaï depuis quelques mois. J'ai donc saisi l'occasion et j'ai participé à une séance d'essai. La première leçon a été pénible, mais, alors que j'étais à l'agonie, j'ai su que j'avais trouvé ma voie et que je n'aurais plus à investir temps et argent pour tenter de dénicher la forme de conditionnement physique qui me convenait.

Donc, déterminez vos attentes à l'égard d'une activité physique et dressez-en la liste. Vous gagnerez ainsi du temps et économiserez de l'énergie que vous pourrez consacrer à votre nouvelle passion.

2. Je me suis inscrit pendant une période creuse, j'ai donc pu profiter d'une offre promotionnelle

Les centres de conditionnement physique ont souvent des périodes moins achalandées et offrent alors des prix réduits, des périodes d'essai prolongées, des programmes de recommandation ou toute autre tactique pour attirer de nouveaux membres.

Je me suis inscrit pendant une période promotionnelle de six mois et j'ai eu droit à un tarif privilégié, car j'étais recommandé par mon ami. Je ne payais donc que 40 $ par mois. Pour vous assurer de connaître les réductions offertes, consultez les sites de rabais ou configurez des alertes sur vos navigateurs Internet pour être informé des aubaines dans votre région.

3. Je n'ai pas hésité à marchander

Une semaine avant la fin de la période promotionnelle, j'ai paniqué, car je savais que j'étais incapable de payer les frais mensuels normaux de 110 $. J'ai décidé d'essayer de m'entendre avec le propriétaire.

Si vous aimez votre passe-temps, mais avez du mal à vous l'offrir financièrement, n'hésitez pas à l'expliquer au directeur ou au propriétaire de l'établissement. Mon expérience m'a prouvé qu'ils tiennent à votre présence si vous êtes un client régulier et qu'ils sont prêts à vous accorder un meilleur prix pour s'assurer de votre assiduité.

Dans mon cas, le propriétaire des lieux était mon entraîneur et il voulait que je progresse dans le sport. Il m'a donc fait une proposition dont j'ignorais l'existence.

4. J'ai convenu d'une formule de troc

Un programme d'« échange d'énergie » vous permet d'avoir accès à un établissement de conditionnement physique ainsi qu'à ses cours en échange de votre temps et de votre énergie. Mon entraîneur a donc accepté de maintenir mon tarif privilégié si je consacrais trois heures par semaine à l'entretien du gymnase.

J'ai ainsi pu continuer à m'adonner à ma passion tout en profitant d'un prix réduit et, comme j'ai convaincu bien des gens à s'inscrire, le propriétaire m'a consenti un rabais supplémentaire de 10 $. C'était un prix difficile à battre!

Si vous souhaitez suivre des cours de yoga, de danse ou d'expression corporelle, n'oubliez pas de vous informer des possibilités d'échange d'énergie. De tels programmes sont assez courants.

5. Je me suis prévalu des réductions offertes par mon employeur

J'ai continué à boxer à ce centre pendant de nombreuses années et, à un moment donné, j'ai voulu parfaire ma formation. Je me suis donc abonné à un autre centre, tout en continuant à pratiquer le muay-thaï à mon gym local.

J'avais terminé mes études et je travaillais à temps plein. J'ai donc profité de mes avantages sociaux pour réduire les coûts et j'ai ainsi économisé des centaines de dollars par année. J'ai aussi pu intensifier mon entraînement en me prévalant d'équipements, de cours et d'autres services que n'offre pas mon gym habituel. Vérifiez donc votre programme d'avantages sociaux et d'assurances ou celui d'un membre de la famille pour voir ce qu'ils comportent.

La boxe thaïlandaise a vraiment changé ma vie, mais je n'aurais jamais cru qu'elle m'aiderait également à accroître mes compétences sur le plan financier.

 

Partager