Comment maximiser votre compte-chèques

Écrit par Mai Habib

Le lundi 26 août 2019

Que ce soit pour le dépôt de votre chèque de paye, le paiement de factures ou les transferts électroniques de fonds, le compte-chèques est un incontournable.

Puisqu'il en faut un, la question à se poser est la suivante : comment en tirer le meilleur parti ?

Voici trois conseils à ce sujet.

1. Attention aux frais de service

Payez-vous des frais de service mensuels ? Certains comptes-chèques vous donnent droit à un certain nombre d'opérations sans frais... mais on l'ignore souvent. Même s'il ne s'agit que d'un petit montant, pourquoi payer si on peut l'éviter ?

Voici quelques astuces pour réduire les frais liés à votre compte-chèques.

  • Combien d'opérations faites-vous chaque mois ? Examinez votre relevé et faites la moyenne mensuelle des retraits pour vous assurer d'avoir le type de compte qui répond à vos besoins. Si vous dépassez le nombre d'opérations auquel vous avez droit, vous devrez payer des frais. D'un autre côté, si vous avez droit à plus d'opérations que vous n'en avez besoin, il serait judicieux d'envisager un autre type de compte.
  • Si vous arrivez à réduire le nombre de vos opérations mensuelles, vous pourrez choisir un forfait plus abordable. Si vous êtes assez discipliné pour payer le solde de votre carte de crédit à temps, vous pourriez effectuer le gros de vos opérations au moyen de votre carte de crédit et payer le solde à la fin du mois. Vous n'effectueriez donc qu'une seule opération au lieu de toutes celles que vous effectuez chaque fois que vous vous servez de votre carte de débit.
  • Assurez-vous qu'il n'y a pas de frais cachés. En effet, il pourrait y avoir des frais supplémentaires associés à l'utilisation de votre carte de débit, aux transferts électroniques ou encore si le solde votre compte tombe sous un certain seuil. Lisez les petits caractères !

En fin de compte, il faut chercher à réduire le plus possible les frais ou à les éliminer complètement, mais pas au point de s'inquiéter de chaque opération. C'est une question de paix d'esprit.

2. Ayez un compte-chèques principal

Sachant que les frais bancaires peuvent représenter une belle petite somme, vous serez peut-être étonné d'apprendre que la plupart des gens ont plus d'un compte-chèques. En effet, il est parfois nécessaire d'avoir différents comptes, si vous avez une entreprise par exemple. Mais dans la mesure du possible, essayez de consolider vos comptes-chèques en un compte principal pour simplifier vos opérations bancaires quotidiennes.

De cette manière, vous pourrez plus facilement faire le suivi des entrées d'argent — chèques de paye, travail à la pige, cadeau de fête de grand‑maman — ainsi que des sorties d'argent, et par conséquent, mieux planifier votre budget et rester à jour dans le paiement de vos factures.

3. N'utilisez pas votre compte-chèques pour l'épargne

Peu importe le projet pour lequel vous épargnez, vous méritez le meilleur retour possible sur votre investissement. Puisque le compte-chèques sert principalement aux liquidités, les taux d'intérêt sont habituellement très faibles, voire nuls.

Pourquoi ne pas utiliser votre compte-chèques pour démarrer un programme d'épargne automatique et commencer à déposer tous les mois un certain montant dans un compte d'épargne à intérêt élevé ?

Conclusion

Voyez votre compte-chèques comme une escale pour votre argent à partir de laquelle vous le réacheminez selon vos besoins. Ne le voyez pas comme un arrêt permanent : votre compte-chèques est l'endroit où amasser l'argent que vous avez durement gagné avant de le réinvestir ailleurs pour qu'il commence à fructifier !

Partager