Comment les achats réfléchis maximisent chaque dollar dépensé

Écrit par Rita Silvan

Le lundi 26 septembre 2016

La réflexion peut apporter des avantages tant physiques qu'émotionnels. Bien entendu, cela nous aide à mieux gérer notre argent aussi — que ce soit pour l'épargne, les placements ou les dépenses.

Qu'est-ce que la « pleine conscience » ?

« La pleine conscience, c'est porter attention à ce qui se passe, au moment où ça se produit et sans jugement, explique la Dre Judy Turner, psychologue et cofondatrice de Mindfulness Meditation Toronto (lien en anglais). Dans notre société, nous dépensons souvent sans réfléchir et nos dépenses peuvent contredire nos valeurs. »

« L'argent est un sujet tellement délicat, affirme la Dre Turner. La façon dont nous dépensons est semblable à la façon dont nous mangeons : nous achetons quelque chose qui nous fait nous sentir mieux sur le moment. Lorsqu'une situation déclenche des émotions en nous, par exemple lorsqu'une réunion s'est mal passée au bureau, le système nerveux réagit. Pour certaines personnes, leur réaction, c'est de dépenser ».

Son conseil : prendre trois grandes respirations pour nous permettre de bien réfléchir sans les émotions. « Ralentir nous permet d'agir avec plus d'autonomie ».

Établir des priorités

Pour Ellen Roseman (lien en anglais), journaliste, auteure et éducatrice financière, dépenser judicieusement revient à éviter les dépenses impulsives ainsi qu'à identifier ses priorités et ses valeurs. Elle affirme que les livres sont sa faiblesse : « Je n'entrerai pas dans une librairie avant d'avoir été à la bibliothèque. C'est basé sur le même principe que de ne pas aller faire l'épicerie le ventre vide. »

Elle recommande de déterminer ce que vous aimez et d'établir une liste de vos cinq plus importantes priorités. « La plupart des gens trouvent cela difficile, surtout lorsque leurs intérêts sont différents de ceux de leur conjoint. C'est dans ce type de situation que ça peut être très utile de travailler avec un mentor personnel (coach de vie) ou quelqu'un qui peut faciliter la conversation. »

Pour certains couples, posséder des comptes bancaires séparés permet à chacun de dépenser une portion de leur argent pour eux-mêmes sans avoir à se sentir coupable. « Une petite dose de satisfaction est une bonne chose, poursuit Ellen Roseman. C'est un peu comme rationner les calories — si vous êtes trop strict, vous tricherez. »

Dépenser sur ce qui est important

Pour Susan Catto, rédactrice en chef adjointe à Hello! CanadaMD, c'est la mort de sa mère qui l'a forcée à confronter ses propres habitudes de dépenses. « Ma mère avait de la difficulté à dépenser pour elle-même. Je lui ressemblais beaucoup, je cherchais toujours les bonnes affaires ». Sa mère a insisté pour qu'une partie de son héritage soit utilisée sur des dépenses personnelles. « Elle a dit 'Tu as besoin de renouveler ta garde-robe. Et c'est maintenant qu'il faut le faire, pas plus tard.' »

Susan Catto a donc commencé à écrire un blogue (en anglais), shoppingforhappiness.com, où elle écrit des chroniques sur son « plan anti-austérité » visant à dépenser 1 000 $ chaque mois pendant un an. « Une fois que je me suis mise à regarder dans les sections qui n'étaient pas en solde, j'ai commencé à acheter des choses qui me rendaient heureuse et non uniquement parce qu'elles étaient en solde ». Elle s'est aussi inscrite à des cours de danse, va au théâtre et part en voyage à Venise avec des amis. « Je crée des souvenirs, confie-t-elle. »

Un plan de dépenses réfléchies a fourni l'avantage inattendu de rendre sa famille plus responsable financièrement. « Ça nous a permis de nous ouvrir et de parler d'argent tout en évitant d'agir impulsivement, poursuit-elle. Mon mari dit toujours 'La vie doit être vécue maintenant'. Nous avons évolué en tant que famille. »

Hello! Canada est une marque déposée de HOLA, S. A. R. L.

 

Partager