Combien coûte démarrer une petite entreprise ?

Écrit par Renee Sylvestre-Williams

Le vendredi 30 novembre 2018

Les propriétaires de petites entreprises sont des gens vraiment courageux. Ils se lancent dans le vide et démarrent une entreprise. C'est un risque qui peut être un peu affolant, mais aussi très satisfaisant lorsque ça fonctionne.

Toutes les entreprises ont des frais de démarrage. On ne parle pas ici du type de frais de démarrage associés aux entreprises de Silicon Valley ou du « Golden Corridor » de Toronto à Waterloo. Non, on parle tout simplement de ce qu'il en coûte pour produire des cartes professionnelles, louer un espace ou acheter un logiciel de comptabilité.

J'ai demandé à deux propriétaires de petites entreprises canadiennes de me parler des leçons qu'ils ont apprises concernant les coûts au moment de se lancer et des surprises désagréables qui se sont dressées sur leur chemin.

Ouvrir un restaurant

Sylvia Cheverie est copropriétaire du restaurant Chartier à Beaumont, en Alberta. Elle et son mari, Darren, ont quitté leur emploi pour se lancer dans la restauration avec cet établissement rustique, ouvert depuis mars 2016, qui propose de la cuisine canadienne-française.

Lorsqu'on lui demande pourquoi ils ont choisi d'ouvrir un restaurant, elle répond : « Parce que nous sommes fous ! Et aussi parce que nous aimons tous les deux faire travailler notre fibre créative, sans limites, établir notre propre horaire, tout en pouvant apprécier directement le résultat de tous nos efforts. Nous sommes responsables à 100 % du succès de notre carrière. C'est terrifiant, mais c'est aussi absolument exaltant. »

Sylvia et Darren n'ont pas réussi à obtenir de la banque le montant total qu'ils demandaient en prêt commercial, parce que les banques considèrent la restauration comme un investissement risqué. Ils ont complété une partie de la somme manquante grâce au financement participatif et se sont aussi adjoint un investisseur privé. Au départ, ils avaient estimé que leurs frais de démarrage se situeraient entre 400 000 $ et 500 000 $, mais ils ont finalement dépensé près de 700 000 $.

L'argent des Cheverie a servi à payer le loyer, les rénovations et les équipements. Mais, comme c'est souvent le cas de plusieurs petites entreprises, une mauvaise surprise les attendait : une facture salée imprévue, liée au système de chauffage, de ventilation et de climatisation. Initialement évaluée à 30 000 $, la facture a fini par s'élever à 110 000 $ en raison de complications liées au Code du bâtiment et au Code des incendies.

Lancer sa propre agence

Pour Elena Yusunov, son boulot secondaire de conseillère, à Toronto, croissait tellement rapidement qu'elle a décidé de lancer Communicable inc., une agence de marketing destinée aux entreprises en démarrage et aux compagnies technologiques. Mais elle n'était pas prête à en assumer les coûts. « Je ne m'étais pas vraiment préparée financièrement à lancer ma propre entreprise, alors je voulais réduire mes dépenses au maximum pour la lancer. »

Dans son cas, les frais se sont élevés à 8 000 $ qui ont payé le loyer, la création d'une image de marque, les équipements et le matériel publicitaire. « J'ai utilisé cet argent pour l'hébergement de mon site Web, mon nom de domaine, le design du site (une seule page, toute simple, avec des illustrations sur mesure pour moi), quelques cartes professionnelles, de la paperasse juridique, un nouvel ordinateur portable et une nouvelle adresse professionnelle. » Elena a financé elle-même sa compagnie, y investissant l'argent reçu de ses clients.

Dans ces deux cas, les propriétaires ont dû faire des dépenses pour démarrer leur entreprise. Et ça a porté des fruits. Sylvia dit que le restaurant se porte bien et qu'il affiche régulièrement complet.

Elena se montre philosophe : « J'ai de la chance que mes frais de démarrage aient été aussi peu élevés. Ç'aurait été une tout autre histoire si j'avais ouvert un restaurant ou même une petite boutique. Maintenant, lorsque je travaille à un produit, je le finance à même mon chiffre d'affaires. Même si ces coûts seront plus élevés, j'ai l'intention de m'en tenir à l'autofinancement aussi longtemps que possible avant de chercher d'autres sources de financement. »

Partager