Identifier les arnaques d'investissement et les bulles spéculatives

Écrit par Kelley Keehn

Le mercredi 11 avril 2018

Récemment, lors d'un événement à guichets fermés de BrainStation à Toronto, Preet Banerjee et moi avons parlé des rudiments de l'investissement.

Après l'événement, je suis restée pour répondre à des questions. Trois jeunes investisseurs m'ont demandé si investir dans Bitcoin était une bonne idée dans leur cas.

Aucun expert n'a de boule de cristal lui permettant de prédire si Bitcoin ou une autre cryptomonnaie deviendra la monnaie du futur, ou s'il s'agit simplement d'une bulle spéculative comparable à la Tulipomanie qui a causé l'effondrement des cours du bulbe de tulipe en 1637.

En ce moment c'est Bitcoin, mais il pourrait tout autant s'agir d'une aubaine sur l'or, des actions d'un producteur de marijuana, d'une offre foncière alléchante...

Le plus important quand on commence à investir — ou même si vous détenez un portefeuille depuis plusieurs années — est de ne jamais oublier les principes de base. Et aussi qu'il ne faut pas se laisser influencer par la cupidité et la peur lorsqu'on sélectionne des investissements, ou qu'on observe ceux qu'on possède.

« Ce que l'histoire nous apprend, c'est que les gens n'apprennent pas de l'histoire. » -Georg Hegel

 

En ce moment, d'innombrables fraudeurs veulent vous attirer avec des investissements aux rendements exorbitants, le tout sans aucun risque pour votre capital. Il y aura toujours une action populaire et tendance, ou une quelconque offre, qui ne sont pas frauduleuses, mais qui pourraient quand même ne pas être indiquées pour vous.

Comment identifier les arnaques

« Les arnaqueurs sont partout, et beaucoup d'entre eux peuvent sembler très légitimes et professionnels. Les investisseurs doivent effectuer suffisamment de recherches et prendre les mesures appropriées pour se protéger », prévient Brett Millard, planificateur financier certifié et membre du comité de direction du Financial Planning Standards Council (en anglais).

« C'est peut-être cliché, mais si une affaire semble trop belle pour être vraie, c'est probablement le cas. Les taux de rendement actuels des CPG se situent autour de 2 % par année, donc si un investissement "garanti" promet 5 % ou 10 % de rendement annuel, je peux vous garantir que c'est une arnaque. »

Vérifiez avant d'investir

Nicole Tuncay, conseillère principale à l'éducation des investisseurs pour la Alberta Securities Commission emploie une formule toute simple : « vérifiez l'information, protégez votre argent, et ensuite investissez. » Pour plus de détails sur chacune des étapes, cliquez ici (en anglais).

Signaux d'alarme :

  • Des échéances serrées, vous faire dire « qu'il faut acheter maintenant »
  • L'investissement est proposé par une personne se proclamant « gourou » qui vous demande de lui faire confiance
  • Peu ou pas de documentation – aucune précision n'est fournie par écrit
  • Un site Web tape-à-l'œil, avec beaucoup d'offres et de revendications, mais peu ou pas d'information sur le promoteur ou le vendeur
  • Le rendement garanti est plus élevé que celui d'un CPG à votre institution financière
  • Vous faire dire qu'il n'y a « aucun risque »
  • Les détails sont vagues ou mélangeants

Exploiter les similitudes

Dans l'environnement actuel où les taux sont extrêmement bas, bien des investisseurs recherchent des options d'investissement offrant un risque faible et un taux de rendement élevé. Les promoteurs cherchant à profiter de cette situation savent que de vous offrir quelque chose de familier – comme votre hypothèque – fera en sorte que vous vous sentirez plus à l'aise et que vous serez plus susceptible de baisser vos gardes.

M. Miller nous met en garde : « Attention aux risques très réels d'investir dans les dettes hypothécaires. De nombreux consommateurs croient qu'ils investissent dans une hypothèque semblable à la leur. Considérant que votre hypothèque vous coûte environ 3 % d'intérêt par année et que l'investissement hypothécaire que vous envisagez offre un rendement annuel de 10 % après la commission du vendeur et les coûts d'opération de la société d'investissement, les chiffres n'ont aucun sens. Les seules personnes prêtes à payer 25 % d'intérêt pour ce type d'hypothèque présentent un risque extrêmement élevé de défaut de paiement. »

Emprunter pour investir

Si vous empruntez pour investir, vous devez être doublement renseigné et vigilant avant de vous engager. Lisez bien tous les petits caractères, demandez à un professionnel en qui vous avez confiance de fournir un deuxième avis si l'offre porte à confusion et ne signez jamais sur la ligne pointillée d'une offre que vous ne comprenez pas à 100 %.

 

Partager