Des arnaques par téléphone intelligent visant les personnes âgées

Écrit par Kelley Keehn

Le vendredi 2 août 2019

Selon un sondage récent (en anglais seulement), les téléphones intelligents peuvent offrir aux personnes âgées une plus grande liberté et une meilleure connectivité.

Ma mère, qui a 80 ans, ne se passerait pas de son gadget pour tout l'or du monde. Elle se lève le matin curieuse de savoir ce que font ses amis, elle partage ses succès en matière de jardinage et se met au défi avec plusieurs parties de solitaire tout au long de la journée.

Comme elle n'a pas l'habitude de se servir d'Internet ou de la technologie, elle ne comprend toujours pas que quelqu'un qui communique avec elle par texto ou sur une des plateformes de médias sociaux qu'elle fréquente pourrait être un fraudeur.

Je ne suis pas seule à m'inquiéter. Laura Tamblyn Watts, LL. B. et chef des politiques publiques de l'Association canadienne des individus retraités (CARP – en anglais seulement), est préoccupée par les menaces potentielles ciblant les aînés qui, de plus en plus, adoptent la technologie.

« Les personnes âgées se sentent souvent en sécurité avec leurs appareils mobiles », dit Watts. « C'est ce qu'elles utilisent pour parler à leurs amis et à leur famille. Alors quand quelqu'un fait semblant de les connaître, c'est possible qu'elles ne s'en méfient pas. »

Trois arnaques par téléphone intelligent dont les personnes âgées devraient se méfier

  • L'arnaque des grands-parents, version numérique. Autrefois, les fraudeurs se fiaient au bon vieux téléphone à ligne fixe pour cette ruse. Aujourd'hui, il peut s'agir d'un texto disant « Mamie/Papi, c'est moi. J'ai besoin d'aide. » La personne âgée se fait prendre et, du coup, confirme un nom (« François, c'est toi ? »). Le correspondant raconte qu'il y a une urgence quelconque, comme le fait d'être en prison ou que sa voiture a un problème qui doit être réglé immédiatement. Il demande à la victime de lui envoyer l'argent par virement télégraphique pour qu'il soit impossible de le retracer et, souvent, il lui fournit même l'adresse de l'endroit le plus proche pour le faire.

  • L'accès à votre compte est bloqué. Cette tactique peut cibler votre compte bancaire, les sites de médias sociaux, etc. Souvent, le vendredi précédant une longue fin de semaine, vous recevez un faux courriel de votre banque vous informant que si vous ne cliquez pas sur le lien qu'elle vous a envoyé, vous n'aurez plus accès à votre argent. C'est un courriel qui fait peur, mais sachez que votre institution financière ainsi que vos sites de médias sociaux ne vous enverraient jamais un message exigeant une telle action de votre part.

  • Le stratagème amoureux. Selon le Centre antifraude du Canada, il s'agit là de la principale arnaque visant les personnes âgées, car les cellulaires et les médias sociaux sont des outils très efficaces pour leurrer les aînés qui ne se doutent de rien. Beaucoup de gens utilisent leur téléphone en toute sécurité à la maison et puisqu'ils parlent souvent à leur famille et à de vrais amis, lorsqu'un imposteur armé d'une belle photo les contacte et partage quelques renseignements personnels (qu'ils trouvent facilement sur les sites de médias sociaux), la victime est souvent plus réceptive. L'idée qu'il s'agit potentiellement d'un criminel venant de l'autre bout du monde pourrait ne jamais lui traverser l'esprit. Soyez prudent lorsque vous acceptez des invitations d'amis de personnes que vous ne connaissez pas et, surtout, n'envoyez jamais d'argent.

Vous recevez quelque chose de louche ? Pensez-y deux fois avant d'agir.

Le fait d'être connecté au monde entier par le biais d'un téléphone intelligent est excitant et merveilleux. Rappelez-vous simplement que votre téléphone est à la fois une ressource et une vulnérabilité potentielle. Si quelque chose vous semble bizarre, prenez le temps de réfléchir avant d'agir et ne cliquez pas sur les liens ou les pièces jointes à moins d'être sûr à 100 % qu'ils sont légitimes.

Partager