Comment aborder des conversations importantes sur l'argent

Écrit par Nicola Brown

Le lundi 13 juillet 2020

La COVID-19 a eu un impact émotionnel et financier sur bien des gens. La levée des restrictions aide beaucoup sur le plan émotionnel, mais le rétablissement pourrait être plus long sur le plan financier.

Pour plusieurs d'entre nous, cela signifie avoir des conversations importantes et parfois difficiles au sujet d'argent avec un membre de la famille, un ami ou même un propriétaire.

Voici 5 conseils pour aborder des conversations essentielles sur l'argent

1. Choisissez un bon moment et un bon endroit

Le moment et le lieu appropriés pour discuter d'argent dépendent entièrement de vous et de la personne à qui vous parlez.

Pour certains, une discussion lors d'un repas peut convenir. Pour d'autres, un entretien plus formel pourrait être nécessaire. Choisissez toujours un moment et un lieu propice afin d'être attentif et d'avoir une attitude constructive.

Si votre conjoint a tendance à être fatigué vers la fin d'une longue journée, le matin est peut-être le moment idéal. Si vous avez des ados qui ne sortent pas de leur lit avant midi la fin de semaine, l'après-midi pourrait être préférable.

Veillez à disposer de suffisamment de temps, d'intimité, de calme et d'espace à consacrer à la conversation. Éliminez les distractions afin de ne pas être interrompu. Si c'est par téléphone, trouvez un endroit confortable au cas où la conversation serait longue.

2. Préparez quelques points clés de la conversation et anticipez quelques questions ou réactions

Préparer la conversation peut vous aider à couvrir tout ce qui doit être discuté. Cela pourrait également contribuer à gérer une situation émotionnelle avec un peu plus de calme et de confiance. Quoi que vous fassiez, ne commencez pas une tirade dès que l'humeur vous prend.

Préparez quelques points clés (pas trop) tout en demeurant précis et constructifs.

Par exemple, plutôt que de « discuter d'un changement dans les plans de retraite », suggérez de « reporter la retraite d'un an pour récupérer X montant perdu ». Cela vous aidera à garder le cap durant votre conversation.

Anticiper des réactions et des questions est un bon moyen de se préparer aux réactions émotionnelles. Préparez-vous à donner des réponses ou des suggestions constructives pour que la conversation demeure productive. Prévoyez votre réponse avec un éventail de réactions et d'émotions, y compris la colère, la tristesse et même le silence.

La santé mentale a été l'un des plus grands défis de ces derniers mois, alors donnez aux gens le temps de ressentir leurs émotions. Faites-leur savoir que ces émotions sont normales avant d'intervenir et de les guider dans la conversation.

3. Évitez de commencer une conversation par la négativité ou la critique

Lorsqu'il s'agit de questions financières importantes, il est souvent difficile de lancer la conversation de façon positive. L'objectif n'est pas de prendre la situation à la légère, mais de commencer une conversation de façon optimiste.

Un bon exemple pourrait être : « Tu as bien géré nos difficultés financières depuis le début de la COVID-19 ».

Un ton positif et constructif vous aidera à atteindre votre objectif plus facilement, même si le sujet principal de la conversation contient de mauvaises nouvelles.

4. Partagez des ressources utiles qui appuient ce que vous dites

Afin d'éviter de donner l'impression de prêcher, utilisez des références externes pour justifier vos commentaires et suggestions. Insistez sur le fait que c'est un processus d'apprentissage pour vous aussi et que vous êtes tous dans le même bateau.

Commencez des phrases par « J'ai lu un article sur une stratégie d'épargne post-COVID intéressante… » ou « J'en ai beaucoup appris sur les portefeuilles d'investissement cette semaine et je pense qu'on pourrait faire quelques petits changements… ».

Votre conversation pourrait porter sur certains changements drastiques ou imprévus qui vont affecter votre mode de vie habituel ou celui de vos proches. En fournissant des références qui montrent comment il est possible de vivre avec moins et d'être quand même heureux, ou comment puiser dans votre épargne sans compromettre votre retraite, vous aurez des preuves tangibles qui appuieront votre perspective.

5. Proposez des solutions pratiques, comme l'élaboration d'un plan financier

Terminez votre discussion en planifiant ce que vous pouvez faire et comptez faire. En s'accordant sur les prochaines étapes, chacun arrive à percevoir le problème comme pouvant être résolu de façon concrète. Cela peut contribuer à réduire le sentiment de stress ou de désespoir.

Exemple : « Même si nous devons faire certains sacrifices, j'ai un plan. Et en travaillant ensemble, nous allons nous en sortir plus vite. Voici ce que je suggère… »

Avec un peu de planification, même les conversations les plus stressantes sur l'argent peuvent déboucher sur des plans financiers positifs à long terme.

Partager