Démystifier la cryptomonnaie et le Bitcoin

Écrit par Preet Banerjee

Le lundi 2 avril 2018

« Je songe à investir dans Bitcoin. C'est quoi exactement ? »

Voilà une phrase que j'ai entendue de la bouche d'une amie de la famille récemment. Elle verbalisait la pensée de plusieurs : on a tous entendu parler de la hausse de la valeur du bitcoin, mais personne ne semble vraiment savoir ce dont il s'agit.

Commençons par examiner ce processus de réflexion, puis explorons ensuite les connaissances de base sur Bitcoin et les cryptomonnaies.

« Investir » dans Bitcoin

En ce moment, il serait difficile de défendre que Bitcoin soit un investissement pour l'investisseur moyen. Il faudrait plutôt considérer cela comme de la spéculation.

La différence entre un investissement et la spéculation tient habituellement au degré de risque et à la quantité de temps en cause. Le spéculateur espère faire de l'argent rapidement, ce qui s'accompagne forcément de la possibilité de perdre de l'argent tout aussi rapidement. Pour la plupart, un investissement prudent consiste à chercher un rendement raisonnable en contrepartie d'un risque tout aussi raisonnable à long terme. Ceci s'acquiert habituellement à partir d'un portefeuille diversifié et bien structuré, assorti à votre tolérance au risque et votre besoin du risque, le tout rééquilibré périodiquement.

Donc, est-il possible d'« investir dans Bitcoin » ? Il existe en effet certains entrepreneurs qui forment des entreprises conçues pour fonctionner au sein d'écosystèmes économiques basés sur le bitcoin et d'autres cryptomonnaies. Ces sociétés pourraient faciliter une utilisation accrue de ces cryptomonnaies, par exemple en offrant des services recherchés en fonction de l'évolution de cet espace. Certaines de ces sociétés récolteront des fonds auprès d'investisseurs afin d'y arriver. Mais ce n'est pas ce dont une personne ordinaire parle lorsqu'elle se demande si elle devrait « investir dans Bitcoin ». La plupart des gens se demandent s'ils devraient acheter des bitcoins eux-mêmes, en espérant que la valeur de la devise continuera son ascension. Pourtant, étant donné que la valeur du bitcoin peut fluctuer extrêmement rapidement, dans un sens comme dans l'autre (peu après avoir grimpé en flèche jusqu'au seuil de 10 000 $ US, le bitcoin a aussi dégringolé de 1 000 $ US en quelques minutes), il faut plutôt envisager cela sous l'angle de la spéculation.

Vous pouvez faire beaucoup d'argent en spéculant, mais vous pouvez aussi en perdre beaucoup.

Évangélistes

Il ne fait aucun doute qu'il y a actuellement une frénésie autour de Bitcoin. Et, bien sûr, qui dit frénésie dit évangélistes et meneuses de claques. Beaucoup de ceux qui trempent jusqu'au cou dans l'écosystème des cryptomonnaies savent de quoi ils parlent, mais il y a actuellement beaucoup plus de gens qui ont simplement sauté dans la vague et qui se laissent porter par la tendance, renvoyant les échos positifs et négatifs en ignorant les risques. C'est ce qui se passe chaque fois qu'une bulle spéculative se forme. À partir de maintenant, vous devriez rester sur vos gardes chaque fois que vous lisez quelque chose sur Bitcoin et les cryptomonnaies.

Pour tout savoir en deux mots… « Bitcoin ou bitcoin »

Parfois, lorsque les gens parlent de Bitcoin (avec un « B » majuscule), ils veulent en fait désigner le réseau Bitcoin, soit le réseau général de paiement. Lorsqu'ils parlent du bitcoin, d'un bitcoin ou des bitcoins (avec un « b » minuscule), ils désignent alors les jetons numériques qui représentent la devise électronique à laquelle on fait référence lorsqu'on voit les grands titres parler de la valeur du bitcoin. Le fait que le même mot soit utilisé pour parler de deux choses différentes contribue à la confusion générale entourant le bitcoin (d'autant plus que peu respectent ces différences de façon uniforme).

Aucun « intermédiaire »

L'une des raisons de l'intérêt croissant envers Bitcoin est sa capacité à éliminer les intermédiaires sur le plan du traitement des transactions. Les utilisateurs peuvent directement transférer des bitcoins vers une autre personne. Il s'agit d'une solution de rechange aux systèmes de paiement électroniques comme les réseaux de paiement par cartes de crédit.

Un réseau décentralisé

À l'inverse des autres réseaux de paiement, celui-ci ne se rattache à aucune agence centrale qui facilite les transactions et qui maintient un registre de celles-ci. À la place, un gigantesque grand livre public est entretenu de façon collective par des milliers d'utilisateurs dans le monde. C'est ce qu'on appelle la chaîne de blocs Bitcoin.

La chaîne de blocs

Bitcoin possède sa propre chaîne de blocs, la technologie de chaîne de blocs n'étant pas restreinte à Bitcoin. Elle peut également être utilisée par d'autres réseaux de cryptomonnaie, comme Litecoin, Ethereum, etc.

Ces chaînes de blocs sont de grands livres numériques, accessibles publiquement à tous les utilisateurs du réseau. Lorsque vous faites une transaction pour acheter ou vendre des bitcoins, l'information relevant de celle-ci est envoyée à l'ensemble du réseau Bitcoin. Cette information doit ensuite être ajoutée au grand livre numérique. La transmission de l'information au grand livre et le grand livre lui-même sont cryptés, ce qui explique partiellement les raisons pour lesquelles on utilise le terme « cryptomonnaie ».

Probablement que la première question qui vous vient à l'esprit ressemble à : « Qu'est-ce qui empêche les gens d'ajouter des transactions frauduleuses à ce grand livre, ou encore simplement de créer ou de détruire des bitcoins imaginaires ? » Poursuivez votre lecture.

Minage ?

Peut-être avez-vous entendu parler du concept de « minage des bitcoins » ? Bien sûr, il n'existe aucune mine concrète où les gens vont creuser pour trouver des bitcoins. Les bitcoins sont des jetons numériques. En fait, dans le cas présent, le concept de minage a plutôt trait aux utilisateurs présents sur le réseau, qui s'affrontent dans la collecte d'informations sur les transactions ajoutées au grand livre public, vérifiant ces transactions en fonction du grand livre et résolvant une formule complexe (un casse-tête mathématique) qui leur permettrait alors d'ajouter un « bloc » à la chaîne de blocs en pleine croissance. En récompense pour avoir résolu le casse-tête et ajouté un bloc à la chaîne de blocs, ils reçoivent un bitcoin.

Comme il existe des milliers d'utilisateurs qui se disputent la vérification des transactions et l'ajout de blocs de nouvelles transactions au grand livre, le nombre incalculable de mineurs en jeu permet à lui seul d'assurer l'exactitude de ce grand livre public, mais crypté.

Satoshi Nakamoto

Vers la fin des années 2000, Bitcoin a été présenté au monde entier par une personne — ou quelques personnes — s'identifiant sous le nom de Satoshi Nakamoto. Personne ne sait de qui il s'agit, et on a émis l'hypothèse qu'il pourrait s'agir d'un petit groupe de personnes plutôt que d'une seule personne. Néanmoins, le système est maintenant contrôlé et entretenu par des milliers d'utilisateurs, et non pas une seule personne ou un seul petit groupe de personnes. La plus petite unité du bitcoin, 0,00000001 bitcoin, s'appelle un Satoshi.

Prudence

Les prix du bitcoin et d'autres cryptomonnaies connaissent actuellement des hausses et des chutes qui font souvent les manchettes. Il est très facile de se laisser happer par l'hyper médiatisation entourant tout ça. Mais lorsque tant de gens se laissent aller à leurs émotions au sujet d'un « investissement » qu'ils ne comprennent pas tout à fait, cela devrait sonner plusieurs alarmes dans votre esprit. La technologie sous-jacente est fort prometteuse, mais, pour le moment, les devises elles-mêmes devraient être considérées comme étant de nature spéculative.

 

Partager