Enseigner l'argent aux enfants à la maison

Écrit par Helen Burnett-Nichols

Le jeudi 14 mai 2020

Il est possible pour les parents d'enseigner aux enfants des leçons précieuses et concrètes sur l'argent à la maison, particulièrement lorsqu'il s'agit de sujets tels que l'établissement d'un budget et les finances du ménage.

Voici quelques activités et jeux simples (et divertissants) comportant des leçons financières qui ont fait leurs preuves auprès de notre fils de sept ans, ainsi que d'autres idées qui pourraient bien fonctionner pour les enfants plus jeunes ainsi que les ados.

Leçons sur les finances personnelles pour les enfants :

1. Jouer en famille

Comme l'explique Janet Gray, une planificatrice financière certifiée de Money Coaches Canada (en anglais seulement) basée à Ottawa, certains jeux de société peuvent être d'excellents outils pour enseigner aux enfants d'importantes leçons sur la relation qui existe entre gagner, épargner et dépenser de l'argent, ainsi que pour les préparer à faire face aux obstacles financiers.

Dans notre cas, nous avons joué à Destins, Le jeu de la vie — ce qui a permis à mon fils de choisir son parcours professionnel, de gagner un salaire, de payer de l'impôt et de se frayer un chemin à travers les hauts et les bas financiers du jeu jusqu'à son éventuelle retraite. Un autre choix populaire est le Monopoly — nous avons utilisé la version Histoire de jouets pour explorer les concepts des revenus, des dépenses, du calcul (additions et soustractions), de même que de la prise de décisions financières.

Si vous préférez une approche plus numérique, Gray souligne que des sites tels que Parlons argent avec nos enfants, géré par la Fondation canadienne d'éducation économique, proposent un certain nombre de jeux, d'activités et de ressources axés sur l'épargne et la budgétisation, regroupées par tranche d'âge.

2. La gestion de l'argent par le jeu

Comme beaucoup d'enfants, mon fils est fasciné par le concept de recevoir un peu d'argent de poche (une allocation), de l'accumuler pendant des semaines pour pouvoir ensuite s'en servir pour acheter un jouet très convoité. Nous avons décidé d'y jouer en ouvrant notre propre petit « magasin » à la maison. À l'aide du surplus d'étiquettes d'une vente‑débarras, mon fils a fixé le prix de quelques‑uns de ses jouets et de ses fournitures de bricolage et installé sa propre caisse enregistreuse.

Ça a été un grand succès. Chacun notre tour, nous avons joué le rôle de commerçant et de client, explorant le concept de magasiner en respectant un budget. Le jeu lui a permis de faire la somme des totaux et de compter la monnaie, développant ainsi ce qu'il a déjà appris à l'école au sujet des différentes valeurs des pièces de monnaie.

La planification des repas est une autre façon pour les parents de faire découvrir le concept d'un budget aux enfants de tous âges. « Ouvrez le garde‑manger et dites‑leur 'bon, voici ce qu'on a prévu pour le souper et voici combien chaque article m'a coûté,' et puis ajoutez 'voici 25 $ — pourrais‑tu acheter tout ça avec 25 $ si c'était tout l'argent que tu avais pour de la nourriture ?' », suggère Gray.

3. L'art des finances personnelles

Lorsqu'on veut illustrer la planification et les objectifs financiers avec de jeunes enfants, la peinture et les paillettes peuvent s'avérer très utiles, explique Gray. Une activité familiale amusante, suggère‑t‑elle, consiste à décorer des pots Mason alloués à l'épargne, aux dépenses, aux dons et aux investissements, puis de donner aux enfants 10 $ en pièces de monnaie à répartir entre les pots (par exemple, 50 % pour les dépenses, 20 % pour l'épargne à court terme, 20 % pour l'investissement ou l'épargne à plus long terme et 10 % pour les dons).

4. Établir des liens avec la vie quotidienne

Avec les plus vieux, la conversation « budget » peut passer à l'étape suivante, explique Gray. Parlez franchement aux ados de la réalité des factures du ménage et du travail nécessaire pour gagner l'argent servant à les payer. Le but est de les aider à faire le lien entre ce qu'ils gagnent et le coût de la vie à la maison.

« Dites simplement 'voici une facture d'électricité — sais‑tu que chaque fois qu'on allume une lumière, qu'on fait sécher du linge, qu'on part le lave‑vaisselle… ça fini par coûter 100 $ d'électricité par mois ? Eh bien, imagine‑toi qu'il faut que je travaille x heures pour payer cette facture d'électricité de 100 $' — question d'établir le lien entre les deux, » explique Gray.

Partager