Comment la durabilité m'aide à économiser

Écrit par Braelyn Rumble

Le jeudi 20 août 2020

Au début de l'été, je voulais adopter un nouvel état d'esprit et de nouveaux objectifs pour la saison estivale. Comme je disposais de plus de temps que prévu, j'ai eu de nombreuses occasions d'évaluer dans quelle mesure mes habitudes influençaient mes dépenses.

Le fait d'avoir plus d'occasions pour me livrer à de nouveaux passe-temps, conjugué à mon désir de soutenir mes entreprises locales, m'a permis d'apprendre que je peux potentiellement faire des économies en me souciant davantage de l'environnement.

Voici quelques pratiques durables modestes qui m'aident à économiser de l'argent

Apprendre à jardiner

Apprendre à jardiner a été une expérience aussi satisfaisante que gratifiante. Le fait de pouvoir cuisiner avec des herbes et des produits frais m'a permis de faire des choix alimentaires plus réfléchis, et donc de mieux planifier mes repas. En élaborant un menu hebdomadaire me permettant de consommer ma nourriture lorsqu'elle est à son meilleur, j'ai réduit la quantité de déchets alimentaires que je crée.

Soutenir les agriculteurs et les artisans locaux

J'adore découvrir ce que le marché fermier de ma ville a à offrir chaque semaine. Non seulement parce que ça m'aide à soutenir les agriculteurs locaux (en anglais seulement), mais aussi parce que je contribue à réduire les émissions (en anglais seulement) en achetant des aliments qui n'ont pas eu à parcourir une aussi longue distance pour se rendre à l'épicerie.

Je constate également qu'au lieu de mettre des fruits et des légumes dans mon chariot sans trop y penser et de conséquemment trop dépenser pour des produits que je finis par ne pas manger, je suis de plus en plus amené à acheter des aliments que j'utiliserai effectivement pour mes repas, particulièrement quand ils sont de saison.

En plus, mes rencontres avec les producteurs m'ont permis d'apprendre de nouvelles façons de préparer les aliments en utilisant la totalité des produits que j'achète, de la racine au feuillage, ce qui fait que j'en ai plus pour mon argent à chaque repas.

Troquer un voyage sous les tropiques en faveur d'une excursion locale

J'avais initialement l'intention d'explorer un nouveau pays cet été, mais j'ai finalement troqué mon voyage international en faveur d'un voyage de camping dans un parc provincial des environs. En passant du temps en plein air, j'évite les coûts associés aux attractions touristiques populaires et dépense plutôt sur des articles qui serviront pendant plusieurs années.

Faire attention à ce qui se trouve dans mon panier et acheter en vrac

Quand je vais à l'épicerie pour des articles qui ne sont pas offerts localement, j'achète de la nourriture en vrac autant que possible. Je trouve qu'acheter en vrac est généralement une option plus rentable, étant donné que ça permet de réduire le nombre de déplacements au magasin et que le coût est généralement plus bas que celui des produits à usage unique.

Ça me permet aussi de réduire la quantité de déchets que je produis et d'éviter que des emballages se retrouvent inutilement dans un site d'enfouissement.

Faire des changements modestes

Je ne suis peut-être pas en mesure d'investir dans des panneaux solaires ou de passer entièrement « hors réseau », mais je constate que ces petites substitutions ont apporté une valeur ajoutée à mon mode de vie, ont été bénéfiques pour l'environnement et ont contribué à réduire mes dépenses en général.

Partager