Les frais d'opérations bancaires : ce qu'il faut savoir

Écrit par Barry Choi

Le vendredi 5 juillet 2019

Quand on jette un coup d'œil à tout compte-chèques, l'une des caractéristiques principales à constater pourrait être le nombre d'opérations bancaires offertes. Selon le type de compte que vous ouvrez, il se pourrait que vous puissiez effectuer entre 10 ou 25 opérations avant que des frais vous soient facturés — alors que d’autres sont illimités.

Le type de compte-chèques que vous choisissez dépend des avantages que vous recherchez et du nombre d'opérations que vous faites chaque mois. Mais vous êtes-vous déjà demandé ce qui constitue une opération bancaire ?

La plupart des gens tiennent pour acquis que les opérations bancaires se rapportent à toute somme qui entre ou sort de votre compte-chèques, mais ce n'est pas toujours le cas. En réalité, le mot « opération » peut désigner différentes choses selon l'établissement, alors lisez attentivement ce qui est convenu avec votre banque. Ce qui constitue une opération en somme dépend de la banque et de ses modalités de compte.

Voici donc un aperçu des opérations qui pourraient être prises en compte dans le calcul de votre limite mensuelle ainsi que des suggestions pour réduire vos frais d'opérations.

Les types d'opérations bancaires

Au sens strict, toute activité sur votre compte est une opération, mais seules celles qui font sortir de l'argent de votre compte devraient compter comme opération faisant partie de la limite imposée. Il est important de le savoir, car des frais pourraient vous être facturés pour chaque opération supplémentaire si vous dépassez votre limite mensuelle. Afin d'éviter ces frais, voici quelques exemples d'opérations que vous devriez surveiller :

  • Transferts vers un autre compte bancaire
  • Retraits préautorisés (comme les paiements ou les investissements)
  • Retraits effectués à un guichet automatique bancaire (GAB) ou en succursale
  • Paiements de factures en ligne ou en succursale
  • Virements Interac
  • Achats par carte de débit
  • Paiements effectués à l'aide d'appareils mobiles liés à votre compte bancaire
  • Chèques
  • Traites bancaires
  • Opérations effectuées par téléphone
  • Virements télégraphiques

Toute somme versée dans votre compte ne devrait pas être prise en compte dans votre limite mensuelle d'opérations bancaires. Autrement dit, vous ne devriez pas avoir à vous soucier, entre autres, des dépôts directs de paye, des dépôts au guichet automatique ou des transferts d'argent dans votre compte si vous cherchez à limiter vos opérations.

Comment réduire le nombre d'opérations

Certaines personnes dépassent constamment leur limite mensuelle et doivent payer d'importants frais d'opérations. Pour contourner ce problème, pourquoi ne pas opter pour un compte-chèques gratuit offrant un nombre illimité d'opérations ? Il y a aussi des comptes qui permettent d'effectuer un nombre d'opérations plus élevé ou illimité, mais sachez que de tels comptes peuvent exiger des coûts mensuels élevés.

Vous pourriez aussi réduire le nombre d'opérations que vous effectuez en adoptant certaines des mesures suivantes :

  • Retirez suffisamment d'argent pour la semaine ou le mois, plutôt que de retirer de l'argent d'un guichet automatique au fur et à mesure que vous en avez besoin.
  • Payez votre solde de carte de crédit au complet une fois par mois et évitez les opérations supplémentaires.
  • Songez à utiliser l'option de retrait en espèces lorsque vous faites un achat par carte de débit, ce qui vous évitera de devoir vous rendre au guichet automatique.

Envisagez un forfait ou un compte différent

Si vous avez de la difficulté à respecter votre limite, il serait peut-être bon de choisir un autre forfait ou de passer à un compte avec opérations illimitées – ou, mieux encore, sans frais pour ces types d'opérations.

Partager