Gaffes monétaires que je n'oublierai jamais

Écrit par Barry Choi

Le jeudi 12 juillet 2018

Ça vous est déjà arrivé de faire une faute monétaire qui a laissé son empreinte ? Non, je ne parle pas de la fois où vous avez acheté une voiture que vous ne pouviez pas vous permettre, mais plutôt de petites gaffes qui ne font pas une grosse différence à long terme.

Pourquoi est-ce qu'on se souvient du café au lait coûte, mais qu'on oublie les gros achats ?

Même si les gaffes monétaires qui suivent ne m'ont pas coûté cher, je ne les oublierai jamais.

55 $ pour une tranche de Gouda

Ma femme et moi sommes en amour avec le fromage Gouda depuis que nous avons visité la Hollande. Un jour, nous sommes allés chez un marchand de fromage pour nous gâter d'une pointe de cette délicatesse Néerlandaise. Nous ne cherchions pas quelque chose de raffiné, mais une tranche de Gouda affiné semblait formidable.

Quand le caissier a mis le fromage sur la balance, le prix s'élevait à 55 $ et nous avons assumé que c'était pour toute la ronde. Mais non, c'était pour la tranche que nous venions de choisir ! Lorsque nous achetons du fromage, on se demande toujours : « Penses-tu que ça va coûter 55 $ ? ». C'est devenu notre farce à répétition.

Leçon apprise: Demandez le prix avant de faire un achat.

Un prêt jamais remboursé

Quand j'étais plus jeune, je pensais que mes amitiés allaient être à jamais. Ceci a changé quand j'ai prêté de l'argent à quelques amis.

Un de mes bons amis à l'école secondaire m'a emprunté 300 $ parce que sa copine devait déménager. Il m'a dit que c'était un emprunt à court terme, mais je n'ai jamais revu cet argent.

Plusieurs années après l'école secondaire, il me contacta et voulait reconnecter. Je lui ai rappelé qu'il me devait encore 300 $, mais il n'a fait de suivi et ne m'a jamais remis mon argent. Ces jours-ci, j'hésite de prêter de l'argent à mes amis et si je le fais, j'accepte le fait que je ne reverrais peut-être jamais cet argent.

Dans le temps, 300 $ était beaucoup d'argent et cela m'a coûté une amitié.

Leçon apprise: Si vous prêtez de l'argent, ayez un plan de remboursement en place.

Le trépied de vendeur de rues en Italie

Après notre mariage, nous sommes allés en Italie pour notre lune de miel. À notre arrivée, nous avons vu des vendeurs de rues qui vendaient des trépieds. On s'est entendu qu'un trépied serait la solution parfaite pour prendre des photos. On pensait qu'on avait fait bonne affaire en le convainquant de nous le vendre à 15 euros.

Nous sommes partis à Venise le jour après et je me mis à aligner la photo parfaite à la place Saint-Marc. En connectant la caméra au trépied, la tête s'est brisée. Nous n'avions même pas pris une seule photo, que le trépied était devenu inutile. Je suppose que c'est ce qu'on mérite pour croire qu'on a fait bonne affaire avec un vendeur de rues choisi au hasard.

Leçon apprise: Ne pas faire d'achat de quelqu'un à qui on ne fait pas confiance.

Mes objets de collection

Quand j'étais jeune, je faisais ce que je pensais être des investissements avec mon allocation. Ceci comprenait l'achat de bandes dessinées, de cartes de baseball et de Pogs.

C'est vrai que certains de ces achats ont pris de la valeur, mais ce n'était certainement pas des investissements à long terme qui valaient la peine de garder. Heureusement, je n'avais aucun intérêt dans la folie des « Beanie Baby ».

Ceci dit, quand Star Wars : La Menace fantôme est sorti, je me suis présenté à l'avance pour faire la file et acheter des figurines, encore convaincu que ces achats augmenteraient en valeur. Cela ne s'est jamais produit et j'ai maintenant j'ai une boite pleine de Jedis chez mes parents.

Leçon apprise: Ne jamais assumer que quelque chose augmentera en valeur.

Taux de guichets automatiques

À mon premier emploi, le guichet automatique le plus proche du bureau n'appartenait pas à la banque où j'avais des comptes. J'étais dans la jeune vingtaine et pas mal paresseux. Lorsque je sortais de l'argent de ce guichet, je ne me préoccupais pas des frais de 2 $ qu'on me facturait chaque fois.

En réalité, je ne retirais que 20 $ ou 40 $ à la fois. J'ai dû dépenser des centaines de dollars en frais pour aucune raison, puisque ça faisait des années que j'y retirais de l'argent. Ces jours-ci je refuse de payer des frais et je retire seulement de l'argent de guichets automatiques qui appartiennent à ma banque.

Leçon apprise : Ne payez pas de frais additionnels si ce n'est pas nécessaire.

Ces gaffes monétaires ne m'affecteront pas à long terme, mais elles ont toutes données des sueurs froides. Honnêtement, je suis content d'avoir fait ces erreurs parce que j'ai appris à mieux dépenser mon argent.

 

Partager