Devez-vous absolument donner des cadeaux durant les Fêtes ?

Écrit par Sara Jane Breault

Le vendredi 1 décembre 2017

Le temps des Fêtes est défini dans l'imaginaire collectif par l'échange de cadeaux. L'image d'une famille souriante, ouvrant les cadeaux en pyjama pendant que dehors, une petite neige tombe doucement du ciel, est un grand classique.

Dans la réalité, c'est un tout autre scénario : courir les magasins au dernier moment, maintenir à jour un tableau Pinterest intitulé « idées de cadeaux pour la gardienne », et gérer les attentes et votre budget, etc. Bref, c'est essoufflant !

De plus en plus, une vague de pensée émerge dans la population :

Et si on arrêtait avec la folie de vouloir donner un cadeau à tout le monde qui nous entoure ?

J'ai moi-même eu cette réflexion il y a quelques années. Détestant magasiner, les achats devenaient un fardeau de plus en plus lourd chaque année, moralement et financièrement parlant. Avec ma famille, nous avons décidé d'arrêter la tradition pour les raisons suivantes.

Tant qu'à donner un gugusse…

Ma mère est enseignante et à chaque temps des Fêtes, la tradition veut que l'élève donne un petit cadeau à son enseignante. Ma mère était toujours très reconnaissante de ces attentions. Par contre, j'ai le souvenir des savons à la glycérine très parfumés, cachés au fond d'une armoire parce que leur odeur ne lui convenait pas. Elle était touchée par l'attention, mais le savon, lui, ne servait jamais. Je suis convaincue que vous pourriez tous me donner un exemple de gugusse que vous avez reçu et que vous n'avez jamais utilisé !

Quand on donne un cadeau, on aimerait que la personne apprécie l'utiliser... sauf que ce n'est pas toujours ce qui se passe. Tant qu'à donner un gugusse qui ne va qu'encombrer son récipiendaire, aussi bien y aller avec une belle carte et un plateau de brownies maison.

Qui n'aime pas les brownies !

Si donner vous met dans le trou…

Il est possible que votre situation financière ne vous permette pas d'être aussi généreux que vous en rêveriez. Sauf que la pression est là, alors vous pourriez bien faire « comme tout le monde » et sortir la carte de crédit, non ?

Pas si vite !

Noël est un temps de paix et de sérénité. Si vous n'avez pas la paix d'esprit concernant votre compte-épargne, disons que votre temps des Fêtes part du mauvais pied.

Même s'il peut être gênant d'avouer que nos finances ne nous permettent pas d'acheter des cadeaux pour tous cette année, la plupart des gens de votre entourage pourraient être beaucoup plus sympathiques à votre cause que vous ne le croyiez !

Et la joie de donner dans tout ça ?

Durant le temps des Fêtes, on a tous envie de voir la joie dans le regard de l'autre et donner un cadeau est souvent le moyen le plus rapide d'y arriver. Sauf que malheureusement, dans la folie du magasinage des Fêtes, la joie de donner se perd un peu.

Bonne nouvelle ! Donner un cadeau n'est pas le seul moyen de voir la joie dans le regard de l'autre. Amenez du café pour tous vos collègues de bureaux. Gardez les enfants de votre voisin pendant quelques heures. Offrez de l'aide à votre oncle avec une tâche quelconque.

Soyez présents pour ceux qui vous entourent.

On dit souvent que « le temps, c'est de l'argent ». À la place d'échanger votre temps pour de l'argent qui vous permettra d'acheter une montagne de bébelles cette année, sautez une étape ! Offrez votre temps et votre attention.

Pensez-y la prochaine fois que le comité au bureau propose de faire un échange : est-ce qu'il n'y aurait pas une autre façon de célébrer l'esprit des Fêtes que de se donner une Xième tasse « Meilleur patron au monde » ?

Je crois que oui… et peut-être que vous aussi !

Partager