Demoiselle d'honneur : un honneur qui peut coûter cher

Écrit par Annastasia Liu

Le mercredi 7 février 2018

Qu'est-ce qui vous vient en tête quand vous entendez « demoiselle d'honneur » ?

Beaucoup penseront aux jolies robes, aux célébrations d'enterrement de vie de jeune fille et aux discours mignons ou embarrassants, mais être demoiselle d'honneur vient avec tout un tralala de responsabilités, de tâches et de dépenses.

Quand l'une de mes meilleures amies m'a demandé de faire partie de son cortège l'an dernier, j'étais emballée à l'idée de célébrer avec elle et de l'aider à rendre son grand jour spécial, mais je voulais aussi m'assurer que je n'allais pas flamber toutes mes économies au passage. Voici quelques conseils pour vous aider à épargner un brin si vous faites partie du cortège nuptial.

Informez-vous des coûts à l'avance, ou dès que possible

Savez-vous qui assumera le coût des robes de demoiselles d'honneur ? Et ceux de l'enterrement de vie de jeune fille ?

« La responsabilité des coûts de l'enterrement de vie de jeune fille revient à quiconque l'organise. Si c'est la mère ou la belle-mère de la future mariée qui l'organise, c'est elle qui devrait payer », affirme la planificatrice d'événements Lisa Khan, propriétaire de Lisa K Events (en anglais). « Si ce sont les demoiselles d'honneur qui l'organisent, alors elles se sépareront la facture en parts égales. »

Il est préférable de savoir quels coûts vous devrez assumer pour pouvoir budgéter et épargner d'avance. Et n'ayez pas peur d'être honnête avec la mariée au sujet de vos finances et de ce que vous pouvez vous permettre : cela vous épargnera bien du stress en cours de route. Mme Khan mentionne aussi qu'il n'y a pas de honte décliner une invitation à être dame d'honneur, tant que vous expliquez pourquoi à la future mariée.

Faites preuve de créativité et bricolez

C'est bien connu que faire les choses soi-même est un excellent moyen d'économiser. Il y a tellement de différentes ressources pour vous aider à préparer différents événements nuptiaux. Quand j'aidais à préparer l'enterrement de vie de jeune fille de mon amie, Pinterest était ma source d'inspiration par excellence. Rassemblez les demoiselles d'honneur, commandez de la bouffe et faites une soirée de bricolage pour rendre les choses amusantes.

La planification et le rassemblement d'idées sont la clé. « Si vous n'êtes pas particulièrement créatives, je vous suggère de faire de la recherche et de magasiner », avise Mme Khan. « Vous pouvez toujours trouver des articles à rabais dans des magasins de fête ou de bricolage. Le plus vous disposez de temps pour planifier, le plus de temps vous aurez pour faire des recherches, magasiner et trouver le bon prix. »

Pensez local

Grâce à nos chers médias sociaux, la peur de rater quelque chose pourrait vous pousser à vouloir organiser un enterrement de vie de fille extravagant de plusieurs jours à Vegas, à Dubai ou au Mexique. Si vous avez les moyens de vous payer le voyage, fantastique ! Mais vous n'avez pas à aller bien loin, ni même à sortir de votre ville pour que le plaisir soit de la partie.

Votre future mariée aime-t-elle la fine cuisine ? Laissez tomber le weekend à Paris ou en Italie et suivez un cours de cuisine italienne ou française en groupe. Suivez un cours de salsa pour vous sentir comme à Cuba, sans le prix du billet d'avion.

N'oubliez pas les cadeaux

Dans la cohue des préparatifs des différentes activités, il est facile d'oublier certaines dépenses. Même si vous faites partie de la planification, il est attendu que les demoiselles d'honneur amènent un cadeau à l'enterrement de vie de jeune fille et au mariage.

Si vous n'avez pas vraiment les moyens, songez à un cadeau plus créatif et personnel pour alléger la facture. Vous pourriez faire imprimer la photo de fiançailles préférée du couple sur une toile pour qu'ils puissent l'accrocher chez eux. S'ils ont un restaurant favori, faites-leur une petite réservation spéciale et payez pour le souper afin qu'ils puissent passer une belle soirée ensemble une fois toute l'agitation du mariage passée.

Partager