Comment la diversité fait la force chez Tangerine

Écrit par Annastasia Liu

Le vendredi 19 février 2021

Si l’année 2020 s’est révélée être une année difficile pour plusieurs, elle a également démontré que dans les moments difficiles, c’est la façon dont nous réagissons et reconstruisons qui fait la différence. Face à la mort tragique de George Floyd et à l’appel pressant à dénoncer le racisme anti‑Noir à l’échelle internationale, Tangerine a réagi en se mobilisant et en œuvrant activement pour le changement.

Équité est un groupe de travail de Tangerine composé d’employés luttant contre le racisme anti‑Noir. Il a été conçu pour favoriser un environnement qui donne à l’entreprise les moyens de créer un milieu équitable pour tous les employés.

Le comité du groupe de travail Équité a défini trois piliers pour atteindre ses objectifs : l’éducation, le dialogue et l’action. Ayanna Augustine, responsable du programme Équité et directrice de la stratégie d’expérience client chez Tangerine, explique : « Nous avons choisi ce nom parce que notre objectif était d’uniformiser les règles du jeu pour les Noirs. Il ne s’agit pas d’accorder des accommodations particulières aux Noirs, mais plutôt de s’assurer que nous ne sommes pas exclus de certaines opportunités en raison de notre race. »

Appui de l’équipe de leadership pour confronter le racisme anti‑Noir

En plus de la création d’Équité, Gillian Riley, PDG de Tangerine, a signé l’engagement de l’Initiative BlackNorth, qui vise à éradiquer le racisme anti‑Noir au Canada en remodelant les structures d’entreprise qui perpétuent le racisme systémique envers les Noirs.

« Lorsque Gillian a signé l’engagement BlackNorth, nous avions déjà créé Équité, et nous nous sommes rendu compte que les objectifs de l’engagement rejoignaient nos objectifs pour Équité, » souligne Augustine. « Mais nous ne voulions pas nous contenter d’atteindre nos objectifs. Nous voulions les surpasser et mettre en place un programme réellement axé sur la communauté Noire. »

Éduquer au sujet du racisme

Proposant un nouveau thème chaque trimestre, le pilier éducation met à la disposition des employés des ressources sur des sujets liés au racisme et aux préjugés, tout en les préparant à dialoguer sur le sujet.

« Nous souhaitons pouvoir rejoindre les gens au point où ils en sont dans leur démarche, puis aller de l’avant. L’une des choses que j’ai apprises, c’est que chacun aborde le sujet en partant d’un point de vue propre à eux », souligne Robyn Grassby, coresponsable du pilier éducation et gestionnaire de l’expérience client et chez Tangerine. « Certaines personnes n’ont peut‑être jamais discuté de sujets comme le racisme, alors que d’autres le vivent au quotidien depuis toujours. »

Amorcer le changement par le dialogue

En se concentrant sur des conversations encadrées avec de petits groupes d’employés, Tangerine est en mesure de promouvoir un environnement favorisant le partage. Donna Thek, coresponsable du pilier du dialogue et gestionnaire du changement chez Tangerine, précise : « Au sein de certaines équipes et de certains groupes, de telles conversations avaient peut‑être déjà lieu, mais pas dans l’ensemble de l’organisation. Les conversations ont été accueillies avec ouverture et bienveillance, ce qui nous donne l’espoir que les gens continueront à dialoguer, à poser des questions et à échanger. »

Créer un environnement propice aux échanges francs et ouverts est un aspect important d’Équité, mais cela s’accompagne aussi de défis bien particuliers. « Ces conversations sont délicates et émotionnelles, particulièrement pour certaines personnes », explique Thek. « Ce lien émotif signifie que nous devons faire preuve de patience. Chaque personne évoluera à son rythme. »

S’impliquer et agir

Équité cherche à agir de manière à soutenir directement la communauté PANDC (personnes noires, indigènes et de couleur) au‑delà de Tangerine. Les partenaires communautaires de Tangerine offrent des services et des ressources à la communauté PANDC. Par l’intermédiaire d’Équité, ils espèrent soutenir encore davantage la communauté Noire et atteindre les objectifs suivants d’ici 2025 :

  • Qu’au moins 3 % des dons et commandites d’entreprises servent à promouvoir des investissements au sein de la communauté Noire et à créer des opportunités économiques;
  • Qu’au moins 5 % de la main‑d’œuvre étudiante de Tangerine soit issue de la communauté Noire; et
  • Qu’au moins 3,5 % des postes de direction chez Tangerine soient occupés par des dirigeants Noirs.

Encourager la communauté PANDC et ses alliés

Tangerine prend des mesures pour encourager et soutenir les employés PANDC.

« Plusieurs de nos collègues ne savaient pas que certains de nos employés de première ligne au centre d’appels doivent composer avec des appels racistes; ils l’ont découvert grâce aux conversations organisées par Équité », explique Tracy Austin, directrice des services bancaires aux particuliers chez Tangerine.

C’est l’une des dures réalités qu’Équité a fait émerger. Grâce au soutien inébranlable de la direction, les employés PANDC et leurs alliés sont encouragés à s’exprimer lorsque ces situations difficiles se présentent.

Célébrer l’histoire des Noirs du Canada

En ce mois de février, l’équipe Tangerine marque le Mois de l’histoire des Noirs. Alesha Barrett, gestionnaire principale et employée de Tangerine depuis 20 ans, déclare : « C’est la première année que nous faisons officiellement quelque chose à l’échelle de I’entreprise pour le Mois de l’histoire des Noirs et j’en suis très heureuse ! »

Tangerine encourage la participation et l’engagement des employés et des clients par le biais de différents canaux internes et des médias sociaux.

« Tangerine est une entreprise qui se distingue par sa grande diversité, et nous nous en sommes toujours réjouis », explique Barrett. « Mais nous savons tout de même qu’en matière de diversité, il existe différents niveaux de sensibilisation. Nous cherchons à éduquer les gens par des moyens à la fois intéressants et instructifs sur les différents aspects de la vie et de l’histoire des Noirs du Canada. »

Partager