On vous écoute

Par téléphone

24 h par jour, 7 jours par semaine
1-888-826-4374. Ou, si vous préférez, nous pouvons vous appeler

Par clavardage
Comptes d'épargne et Comptes-chèques

Lundi au vendredi : 8 h à 20 h HE
Fin de semaine : 9 h à 17 h HE

Investissements

Lundi au vendredi 8 h à 20 h HE

FAQ

Vous avez des questions ?
Consultez notre FAQ

En personne

Passez nous voir à l'un de nos emplacements Tangerine

Par la poste

3389 av. Steeles Est
Toronto, Ontario
M2H 0A1

Sur les réseaux sociaux

Établir une stratégie d'épargne pour la mise de fonds d'une première maison

Écrit par Vicky Payeur

Le mardi 10 septembre 2019

Acheter une maison fait partie du cycle normal de la vie. Obtenir un lopin de terre à soi et une résidence qu'on peut rénover à notre image est synonyme de liberté et de confort pour plus d'un.

Mais, depuis que je suis à Montréal, j'ai remarqué que l'achat d'une maison est plus compliqué que lorsque j'habitais dans une plus petite ville. Voire inatteignable, particulièrement pour une personne dans la mi‑vingtaine gagnant un salaire d'entrée dans son domaine.

Le prix de l'immobilier dans cette métropole a grimpé plus rapidement que les salaires et la demande pour les résidences a explosé. Après une année à vouloir acheter une maison à Montréal, j'en ai conclu qu'il allait être nécessaire de sortir de la ville pour avoir la chance d'obtenir une hypothèque pour une maison plus modeste.

Néanmoins, maintenant qu'il est nécessaire de débourser environ 20 % de la mise de fonds pour éviter de payer l'assurance prêt hypothécaire, c'est plusieurs milliers de dollars qu'on doit économiser pour une maison afin de réduire au maximum ses mensualités. Afin d'y arriver, j'ai établi quelques stratégies d'épargne pour me permettre d'économiser le plus possible dans le but d'acheter une maison le plus rapidement possible.

Épargner le montant que coûtera son hypothèque

Cette stratégie devrait être priorisée, car elle permet de vivre comme si on avait les dépenses d'une maison à sa charge, et ce, en temps réel. L'argent ainsi amassé peut aller dans un RÉR pour faire un RAP lors de l'achat ou être soigneusement placé dans un compte CÉLI.

Par exemple, si vous payez actuellement 600 $ par mois pour votre loyer toutes charges incluses et que vous estimez que votre hypothèque vous en coûtera 1 000 $ frais inclus, vous devriez mettre la différence, soit 400 $, de côté par mois. Personnellement, je mets cette somme dans un compte d'épargne pour la mise de fonds destiné à l'achat d'une maison. De plus, j'aime ajouter un minimum de 200 $ additionnel pour simuler le coût de rénovations nécessaires.

En adoptant cette stratégie, ça permet de revoir son budget et de se préparer financièrement à vivre avec une hypothèque, sans oublier les dépenses d'une maison à couvrir.

Éviter les surprises en économisant l'équivalent des premiers frais de l'achat

C'est seulement cette année que j'ai découvert qu'il faut débourser entre 6 000 $ et 10 000 $ en frais lors de l'achat d'une propriété. Entre autres, il y a les frais de notaires, la taxe de bienvenue, le frais d'inspection et d'évaluation, les taxes additionnelles et autres frais qui peuvent rapidement s'accumuler et doivent être payés dans les premières semaines de l'acquisition. Une somme importante qui ne doit pas être oubliée dans sa stratégie d'épargne!

Pour m'y préparer, je me suis ajouté un compte épargne où je place environ 200 $/mois. Dans deux ans, soit la date à laquelle on espère faire un achat, j'aurai amassé presque 5 000 $, ce qui devrait être suffisant pour couvrir la moitié des premiers frais.

Remplir son petit cochon pour les grands extras!

Personnellement, j'adore la décoration. Cependant, la minimaliste en moi désire attendre l'achat de la maison pour remplacer les meubles d'étudiants qu'on a accumulés avec les années. Ainsi, je n'achète que le minimum quant aux fournitures dans notre appartement, comme le remplacement de draps trop usés.

Ainsi, je n'achète plus de nouveaux éléments décoratifs depuis plus d'un an. Avec l'argent économisé, ça me permet de remplir mon petit cochon et d'avoir l'argent pour de nouveaux meubles et d'autres articles pour la maison lorsqu'on emménagera.

Il n'est jamais trop tard pour commencer!

Bref, peu importe où que vous soyez rendu dans la vie, il n'est pas trop tard pour commencer à économiser pour la mise de fonds d'une maison. Fixez‑vous des objectifs, adoptez une stratégie qui fonctionne pour vous et vous serez surpris des résultats!

 

Partager

Jetez un coup d'œil à notre livre numérique pour vous aider à réaliser votre rêve de devenir propriétaire.