Passer au contenu principal Passer au clavardage

Vous avez manqué un versement hypothécaire. Que faire ?

18 décembre 2019

Écrit par Romana King

À retenir

  • Bien qu'un seul versement hypothécaire manqué ne soit pas la fin du monde, cela entraîne des conséquences.
  • Si vous manquez un versement, communiquez immédiatement avec votre prêteur afin de déterminer la marche à suivre.
  • Pour éviter d'oublier d'effectuer un versement hypothécaire, assurez-vous que les prélèvements se fassent automatiquement.

You missed a mortgage payment. Now what?

Manquer un versement hypothécaire suscite de vives craintes. Au Canada, le fait de manquer un versement hypothécaire mensuel n'est peut‑être pas aussi catastrophique qu'on pourrait le croire, mais cela a tout de même des répercussions.

Les politiques de versements manqués varient d'un prêteur à l'autre, mais voici ce qui peut en découler.

Que se passe‑t‑il lorsque vous manquez un versement hypothécaire ?

Bien qu'un seul versement hypothécaire manqué ne soit pas la fin du monde, cela entraîne des conséquences.

Habituellement, si vous manquez un versement hypothécaire, votre banque ou votre prêteur hypothécaire vous appellera ou vous enverra une lettre par la poste. Ce premier contact sert de rappel que vous êtes contractuellement tenu de rembourser le prêt et vous informe que votre dernier versement n'a pas été traité.

N'ignorez pas cet appel ou cette lettre.

C'est à ce moment que vous devrez parler à votre prêteur. Il se peut qu'il retienne temporairement votre retrait automatique ou qu'il veuille effectuer un versement de rattrapage à partir du compte bancaire inscrit au dossier. Ou encore, le prêteur pourrait simplement tenter de reprendre le versement plus tard ou de prévoir un « versement en double » lors de votre prochain versement.

Par contre, si vous ignorez la situation, celle‑ci peut rapidement faire boule de neige et devenir un plus gros problème. Vous commencerez probablement à recevoir des lettres recommandées comportant des avertissements de plus en plus sérieux concernant le risque de saisie.

N'oubliez pas que certains prêteurs ajouteront des frais pour les paiements tardifs. Ces derniers sont normalement stipulés dans votre contrat hypothécaire.

Que se passe‑t‑il après plusieurs versements manqués ?

Dans un premier temps, votre prêteur signalera vos retards aux agences d'évaluation du crédit (TransUnion et Equifax) qui font le suivi des cotes de crédit individuelles. Une telle mesure pourrait faire baisser votre cote de crédit. Selon l'ampleur de la baisse, vous pourriez avoir plus de difficulté à obtenir un prêt ou être incapable d'obtenir le taux d'intérêt hypothécaire le plus avantageux, ce qui vous obligerait à payer davantage pour le prêt.

Le prêteur ne s'en tiendra pas à signaler votre défaut de versement. Les équipes de recouvrement s'en mêleront probablement et le prêteur pourra entamer le processus juridique de saisie de la maison si la situation n'est pas réglée.

Si cela se produit, un juge entendra les arguments affirmant que vous avez violé le contrat hypothécaire. Le prêteur fera valoir qu'en raison de la violation (et de votre refus subséquent de prendre des mesures pour y remédier), il devrait être autorisé à prendre possession de l'actif sous‑jacent — votre propriété — afin de la vendre et de compenser ses pertes. C'est ce qu'on appelle une saisie (ou la capacité de vendre, selon la province).

Ce qu'il faut faire si vous manquez un versement hypothécaire

1.     Communiquez immédiatement avec votre prêteur

Si vous soupçonnez que vous pourriez manquer un paiement futur, communiquez immédiatement avec votre prêteur.

Certains prêteurs peuvent offrir l'option de reporter un versement — ce qui vous permet de manquer ou de reporter un ou plusieurs versements sans pénalité. D'autres prêteurs peuvent offrir un programme en cas de difficultés pour aider les clients à se remettre sur pied.

2.     Attaquez les problèmes potentiels à venir

S'il semble que vous pourriez être incapable de payer systématiquement votre prêt hypothécaire au cours des prochains mois — par exemple en raison d'une perte d'emploi ou d'autres difficultés financières — , communiquez immédiatement avec votre prêteur. La plupart des prêteurs — et même les sociétés d'assurance prêt hypothécaire, comme la Société canadienne d'hypothèques et de logement, Genworth et Canada Guaranty — offrent des initiatives pour aider les propriétaires qui ont, temporairement, de la difficulté à effectuer leurs versements hypothécaires.

3.     Automatisez vos versements

Parfois, les versements hypothécaires manqués ne sont pas dus à des problèmes financiers, mais simplement au fait que le propriétaire était en vacances et a oublié d'effectuer le paiement. Pour éviter cela, établissez un compte‑chèques à partir duquel des versements automatiques seront tirés chaque mois. Méfiez‑vous si vous avez un prêt hypothécaire à taux variable dont le montant du versement peut fluctuer et prévoyez des changements à votre versement automatique.

En fin de compte

Vous avez manqué un versement hypothécaire ? Pas de panique. Soyez proactif, communiquez avec votre prêteur et mettez en place un processus qui rend le remboursement de votre prêt hypothécaire automatique. Vous pourrez ainsi éviter des coups portés à votre cote de crédit ainsi que les problèmes liés aux agents de recouvrement, au risque de faillite et de saisie.

De plus, si vous êtes dans une situation où vous n'avez plus les moyens d'effectuer vos versements, envisagez de vendre et de réduire vos effectifs le temps que votre situation s'améliore.

Cet article ou cette vidéo (le « contenu »), selon le cas, est fourni par des tiers indépendants qui ne sont pas affiliés à la Banque Tangerine ou à l’une de ses sociétés affiliées. La Banque Tangerine et ses sociétés affiliées n’endossent ou n’acceptent aucune responsabilité envers toute perte financière ou d’investissement découlant de l’utilisation de ce contenu.

Le contenu est fourni à des fins d’information et d’éducation générales seulement. Il n’est pas destiné à être utilisé à titre de, ou à donner, des conseils financiers, fiscaux ou d’investissement personnels. Il ne tient pas compte des objectifs spécifiques, de la situation personnelle, financière, juridique ou fiscale, ou des circonstances et besoins particuliers de tout individu spécifique. Aucune information comprise dans le contenu ne constitue, ou ne doit être interprétée, comme une recommandation, une offre ou une sollicitation par la Banque Tangerine d’acheter, de détenir ou de vendre tout titre, produit ou instrument financier qui y est mentionné ou de suivre une stratégie d’investissement ou financière particulière. En prenant vos décisions financières et d’investissement, vous consulterez et vous fierez à vos propres conseillers et demanderez votre propre avis professionnel concernant la pertinence de la mise en œuvre des stratégies avant de prendre des mesures. Toute information, donnée, opinion, point de vue, conseil, recommandation ou autre contenu fourni par un tiers est uniquement celui de ce tiers et non de la Banque Tangerine ou de ses sociétés affiliées. La Banque Tangerine et ses sociétés affiliées n’acceptent aucune responsabilité à cet égard et ne garantissent pas l’exactitude ou la fiabilité de toute information dans le contenu du tiers. Toute information comprise dans le contenu, y compris les informations relatives aux taux d’intérêt, aux conditions du marché, aux règles fiscales et autres facteurs d’investissement, peut être modifiée sans préavis, et ni la Banque Tangerine ni ses sociétés affiliées ne sont responsables de la mise à jour de ces informations.

Les Fonds d’investissement Tangerine sont gérés par Gestion d’investissements Tangerine inc. et sont offerts exclusivement en ouvrant un Compte de Fonds d’investissement chez Fonds d’investissement Tangerine ltée. Ces firmes sont des filiales en propriété exclusive de la Banque Tangerine. Un investissement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des frais de courtage, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres frais. Les taux de rendement indiqués sont les rendements totaux composés annuels historiques, y compris les variations de la valeur unitaire et le réinvestissement de toutes les distributions, et ne tiennent pas compte des frais d'acquisition, de rachat, de distribution ou d'exploitation, ni des impôts sur le revenu payables par tout porteur de titres qui auraient réduit les rendements. Veuillez lire le prospectus avant de faire un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement dans l’avenir.