Passer au contenu principal Passer au clavardage

La gestion de vos dettes en période difficile

Vous êtes stressé par vos dettes? Vous n’êtes pas seul, mais la bonne nouvelle, c’est qu’il y a des mesures que vous pouvez prendre dès maintenant pour vous mettre sur une meilleure voie.

18 septembre 2023

Écrit par Kelley Keehn

À retenir

  • Vos revenus ne vous permettent pas de faire face à vos obligations financières? Il est peut-être temps d’élaborer un plan de gestion de dettes.

  • Cherchez à réduire vos dépenses et, si vous le pouvez, gagnez un revenu supplémentaire.

  • Que faire si vous êtes dedans jusqu’au cou? Envisagez de vous adresser à un conseiller en crédit à but non lucratif, qui pourra vous aider à négocier un programme de consolidation des dettes.

Managing your debt in difficult time

Un événement mondial que presque personne n’avait prévu s’est produit au cours des 20 dernières années. Et non, je ne vous parle pas d’une pandémie. Je vous parle de l’inflation. 

Lorsqu’on considère que les taux d’intérêt sont à des niveaux inégalés depuis plus de 20 ans et que le niveau élevé d’endettement des ménages est alarmant, il n’est pas étonnant que les Canadiens s’inquiètent de leurs finances en moyenne 15 heures par semaine (contre 10 heures en 2022, d’après un sondage de la Banque Scotia). Et le remboursement des dettes est la principale préoccupation financière de 39 % des personnes interrogées. 

Mais à chaque défi succède une occasion de devenir financièrement plus fort et plus résilient. Nous examinerons ci-dessous quelques moyens d’y parvenir. 

Suivre vos dépenses et revenus 

« D’après le nombre d’appels que nous recevons – le plus élevé depuis des années – il est clair que les gens sont débordés et incroyablement stressés », déclare Bruce Sellery, PDG de Credit Canada, la plus ancienne agence de conseil en crédit à but non lucratif du pays. 

La bonne nouvelle, c’est qu’il y a des mesures que vous pouvez prendre dès maintenant pour vous mettre sur des bases plus solides. Tout d’abord, évaluez votre situation financière. Ensuite, modifiez vos dépenses et concentrez-vous sur l’augmentation de vos revenus pour vous aider à mieux gérer l’augmentation du coût de la vie (et votre niveau de stress). Voici comment commencer : 

1. Passez en revue toutes vos dépenses 

Commencez par passer au peigne fin vos relevés de carte de crédit et vos relevés bancaires sur plusieurs mois. Vous aurez ainsi une idée précise de vos dépenses mensuelles. Il est fort probable que l’appli de votre banque ou de votre carte de crédit comporte déjà des graphiques et d’autres outils pour vous aider dans cette tâche. 

2. Dressez la liste de toutes les dépenses « essentielles » 

Une fois que vous avez déterminé où va votre argent (ce qui n’est pas une mince affaire dans notre culture où l’on dépense sans compter), vous pouvez mettre en évidence les dépenses qui ne sont pas négociables. Il s’agit des dépenses importantes comme le loyer et l’hypothèque, les autres prêts, les cartes de crédit et les paiements de marge de crédit. Ajoutez à cela les factures diverses comme l’épicerie, les services publics, les taxes et les coûts additionnels que vous ne pouvez tout simplement pas réduire. 

3. Dressez la liste de tous vos revenus 

Si vous occupez un emploi secondaire, un emploi à temps partiel ou d’autres sources de revenus en plus de votre travail à temps plein, inscrivez ces montants sur un papier afin de pouvoir les voir tous au même endroit. 

4. Déterminez le montant qu’il vous reste 

Additionnez vos revenus totaux et soustrayez toutes les dépenses essentielles. Ce total correspond à ce qu’il vous reste pour vos désirs, votre épargne supplémentaire et d’autres éléments. Si vous utilisez les services bancaires de Tangerine, vous pouvez utiliser la fonction « Limite de dépenses » pour suivre ce montant tout au long du mois. 

Créez un plan de gestion de dettes 

Maintenant que vous savez combien d’argent vous gagnez et combien d’argent vous perdez, dressez la liste de toutes vos obligations financières, y compris le remboursement de vos dettes. Vos revenus ne suffiront-ils pas à couvrir ces besoins? Si c’est le cas, envisagez un plan de gestion de dettes. Voici quelques éléments à prendre en compte :

  • quelles sont vos dépenses pour les trois prochains mois? Inscrivez-les sur une liste.
  • ensuite, dressez la liste des dettes que vous aimeriez réduire, en vous concentrant d’abord sur celles dont le taux d’intérêt est le plus élevé. Fixez-vous pour objectif d’augmenter vos obligations mensuelles minimales, même s’il ne s’agit que d’un ou deux dollars de plus par jour;
  • examinez ensuite vos dépenses pour voir celles que vous pouvez arrêter temporairement. Par exemple, pouvez-vous suspendre certains de vos abonnements?;
  • quels sont les autres moyens de réduire vos dépenses? Pouvez-vous manger plus souvent à la maison, profiter de divertissements gratuits ou de réduire vos factures de câble et autres dépenses? 

Une fois que vous aurez terminé ces étapes, vous verrez clairement vos dépenses pour les prochains mois et vous saurez où vous pouvez trouver de l’argent supplémentaire à consacrer au remboursement de vos dettes. Répétez ce processus tous les trois mois jusqu’à ce que vous vous sentiez à l’aise pour rembourser la totalité de vos dettes (idéalement, un peu plus que les paiements minimums) chaque mois. 

Établissez un budget et respectez-le! 

L’étape suivante consiste à établir un budget qui inclut les remboursements réguliers de vos dettes. L’établissement d’un budget peut sembler compliqué et restrictif, mais ce n’est pas toujours le cas. 

Votre budget devrait vous aider à :

  • classer vos dépenses par catégories;
  • déterminer un montant maximum pour chaque catégorie (par exemple, les repas au restaurant, les loisirs, les achats, etc.);
  • rendre visibles les montants invisibles. Vous pouvez mettre de l’argent liquide dans des pots ou des enveloppes étiquetées ou utiliser un journal ou un document numérique/une feuille de calcul pour suivre le montant qu’il vous reste dans chaque catégorie de dépenses;
  • vous assurer de ne pas dépenser plus que ce que vous gagnez chaque mois. 

Gagner de l’argent supplémentaire grâce à un emploi secondaire 

Il est de plus en plus courant (en anglais) de gagner de l’argent supplémentaire chaque mois pendant son temps libre. Pourquoi ne pas créer une entreprise de promenades de chiens? Ou conduire pour un service de livraison de repas? Avez-vous pensé à vendre en ligne des articles dont vous ne vous servez plus? Ou même à solliciter vos voisins pour qu’ils vendent leurs objets inutilisés et partagent les bénéfices? Une somme, même modeste, versée chaque mois peut vous aider à vous sentir plus confiant dans votre trésorerie. L’un des avantages est que vous pouvez utiliser le revenu de votre emploi secondaire pour financer un compte d’urgence. 

Solutions de remboursement de dettes 

Mais que se passe-t-il lorsque vous examinez votre budget et vous craignez que vos objectifs ne soient pas atteignables? Si vous vous sentez stressé par vos dettes, « la première chose à faire est d’appeler un conseiller en crédit à but non lucratif », suggère Doug Hoyes, syndic de faillite chez Hoyes Michalos (en anglais). Selon lui, le principal facteur de stress pour de nombreuses personnes est la peur de l’inconnu. « Les prix vont-ils continuer à augmenter? Allez-vous perdre votre emploi? Si vous n’avez pas d’économies, il est stressant de penser à l’avenir ». 

Ces conseillers évalueront votre situation d’endettement et vous informeront des possibilités qui s’offrent à vous, le tout gratuitement. 

N’abandonnez pas! « La situation peut sembler désespérée, mais ce n’est pas le cas » encourage M. Hoyes. « Vous devrez peut-être établir un budget pour limiter vos dépenses ou envisager une carte de crédit à faible taux d’intérêt pour réduire les frais d’intérêt (en anglais). Le report de paiements ou le refinancement peuvent également être des choix à considérer.  

M. Hoyes ajoute que vous pouvez envisager un programme de consolidation des dettes. “Il s’agit d’un programme dans le cadre duquel un conseiller en crédit négocie avec vos créanciers une baisse de vos taux d’intérêt en échange d’un paiement mensuel fixe sur une période d’environ quatre ans. Toutefois, cela pourrait avoir un impact négatif sur votre cote de crédit, alors assurez-vous de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour la rétablir

Enfin, si vous avez essayé toutes les autres solutions, vous pourriez envisager de vous faire recommander un syndic d’insolvabilité agréé qui pourra travailler avec vous sur une proposition de consommateur ou une faillite. 

Faut-il demander un report? 

Vous pouvez envisager un report si vos difficultés de liquidités sont temporaires (vous avez peut-être été malade, au chômage ou en congé de maternité). Selon M. Sellery, ‘s’il s’agit d’une situation temporaire, le report peut être une bonne option. Si, par exemple, vous devez 2 000 $ de loyer et que vous ne pouvez pas les payer le premier du mois, passez un accord avec votre propriétaire. Ensuite, payez ce que vous pouvez à chaque paie jusqu’à ce que vous ayez rattrapé votre retard’. S’il s’agit d’un prêt automobile ou d’un prêt hypothécaire, ajoute-t-il, le prêteur peut également vous permettre de différer le paiement. 

Dernières remarques 

Si vous éprouvez des difficultés en raison de l’inflation, sachez que vous n’êtes pas seul. Que vous vous débarrassiez de vos dettes par vos propres moyens ou que vous demandiez de l’aide, il existe toujours des moyens de se créer un coussin financier. 

Il n’existe pas de plan de remboursement de dettes ou de budget unique. Mais vous pouvez réduire considérablement votre stress financier en faisant attention à vos dépenses et en faisant preuve de créativité pour augmenter vos revenus. 

Plus vous commencez tôt, plus vous avez de possibilités. Mais si vous ne pouvez pas commencer aujourd’hui, ajoutez de petites tâches (comme appeler votre banque et passer au peigne fin vos relevés de carte de crédit) à votre calendrier numérique. Fixez-vous pour objectif de vous atteler à une tâche par semaine et vous serez agréablement surpris par le bon déroulement de votre vie financière. 

Cet article ou cette vidéo (le « contenu »), selon le cas, est fourni par des tiers indépendants qui ne sont pas affiliés à la Banque Tangerine ou à l’une de ses sociétés affiliées. La Banque Tangerine et ses sociétés affiliées n’endossent ou n’acceptent aucune responsabilité envers toute perte financière ou d’investissement découlant de l’utilisation de ce contenu.

Le contenu est fourni à des fins d’information et d’éducation générales seulement. Il n’est pas destiné à être utilisé à titre de, ou à donner, des conseils financiers, fiscaux ou d’investissement personnels. Il ne tient pas compte des objectifs spécifiques, de la situation personnelle, financière, juridique ou fiscale, ou des circonstances et besoins particuliers de tout individu spécifique. Aucune information comprise dans le contenu ne constitue, ou ne doit être interprétée, comme une recommandation, une offre ou une sollicitation par la Banque Tangerine d’acheter, de détenir ou de vendre tout titre, produit ou instrument financier qui y est mentionné ou de suivre une stratégie d’investissement ou financière particulière. En prenant vos décisions financières et d’investissement, vous consulterez et vous fierez à vos propres conseillers et demanderez votre propre avis professionnel concernant la pertinence de la mise en œuvre des stratégies avant de prendre des mesures. Toute information, donnée, opinion, point de vue, conseil, recommandation ou autre contenu fourni par un tiers est uniquement celui de ce tiers et non de la Banque Tangerine ou de ses sociétés affiliées. La Banque Tangerine et ses sociétés affiliées n’acceptent aucune responsabilité à cet égard et ne garantissent pas l’exactitude ou la fiabilité de toute information dans le contenu du tiers. Toute information comprise dans le contenu, y compris les informations relatives aux taux d’intérêt, aux conditions du marché, aux règles fiscales et autres facteurs d’investissement, peut être modifiée sans préavis, et ni la Banque Tangerine ni ses sociétés affiliées ne sont responsables de la mise à jour de ces informations.

Les Fonds d’investissement Tangerine sont gérés par Gestion d’investissements Tangerine inc. et sont offerts exclusivement en ouvrant un Compte de Fonds d’investissement chez Fonds d’investissement Tangerine ltée. Ces firmes sont des filiales en propriété exclusive de la Banque Tangerine. Un investissement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des frais de courtage, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres frais. Les taux de rendement indiqués sont les rendements totaux composés annuels historiques, y compris les variations de la valeur unitaire et le réinvestissement de toutes les distributions, et ne tiennent pas compte des frais d'acquisition, de rachat, de distribution ou d'exploitation, ni des impôts sur le revenu payables par tout porteur de titres qui auraient réduit les rendements. Veuillez lire le prospectus avant de faire un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement dans l’avenir.