Passer au contenu principal Passer au clavardage

Les fraudes à surveiller en 2023

Vous travaillez dur pour votre argent, et nous tenons à vous aider à le protéger. Apprenez à repérer les principales fraudes commises au Canada et évitez d'être la proie des escrocs.

11 janvier 2023

Écrit par Kelley Keehn

À retenir

  • Méfiez-vous des escrocs qui demandent des aides d’urgence sous forme de cartes-cadeaux.
  • Ne pas faire confiance aux appels, SMS ou courriels vous promettant des chèques non réclamés de l’Agence du revenu du Canada.
  • Allez directement sur le site Web de votre banque pour vérifier un courriel « hameçon » prétendant que votre compte est bloqué.

Fraud to look out for in 2023

La fraude est une activité de grande envergure au Canada. En date du 30 septembre 2022, le Centre antifraude du Canada rapporte qu'il y a eu 68 259 plaintes pour fraude, dont 43 476 victimes et 362,7 millions de dollars de pertes en 2022. Bien que ces chiffres soient choquants en soi, gardez à l'esprit que l'on estime que seulement 5 % des victimes signalent réellement la fraude. 

Vous travaillez dur pour votre argent, et nous voulons vous aider à le protéger. Ce reportage présente plusieurs Canadiens qui ont été la cible d'escroqueries. En partie à cause de la honte associée au fait d'être victime d'une escroquerie, aucun d'entre eux ne s'est senti à l'aise de partager son identité, de sorte que les noms figurant dans cet article ont été modifiés. Ce qu'ils ont vécu est réel, et la lecture de leurs expériences peut vous aider à apprendre comment repérer les fraudes les plus courantes au Canada, être vigilant face à l'escroquerie et à éviter de devenir une autre de ces statistiques. 

1. Escroquerie à l'aide d'urgence 

Grace, de Brampton, en Ontario, a un grand cœur. C'est toujours elle qui fait participer le voisinage aux collectes des banques alimentaires et elle a été la première à lancer une collecte de fonds au travail pour aider les personnes arrivant au Canada après la guerre en Ukraine. Après une longue journée de travail, elle reçoit un appel lui annonçant qu'il provient du gouvernement du Canada et l'incitant à faire preuve de générosité envers les victimes de l'ouragan Fiona. 

« L'afficheur de mon téléphone indiquait qu'il s'agissait du gouvernement et ils m'ont même donné leur numéro d'identification », raconte Grace. « Ils m'ont demandé de confirmer mon nom, mon adresse et ma date de naissance, ce que j'ai trouvé étrange, mais ils ont insisté sur le fait que, pour ma protection, ils devaient confirmer mon identité. Ils m'ont demandé si je pouvais acheter des cartes-cadeaux et de les envoyer à l'adresse qu'ils m'ont fournie. Lorsque je suis allé à l'épicerie et que j'ai demandé au commis d'acheter 500 $ en cartes-cadeaux, elle m'a averti qu'il s'agissait très probablement d'une escroquerie. Je suis si heureuse qu'elle m'ait arrêtée avant que je n'aille plus loin. 

Leçons à tirer de Grace : 

  • Les fraudeurs utilisent une technologie d'usurpation d'identité pour faire croire qu'ils appellent de la part du gouvernement, de votre compagnie de services publics, de la GRC et plus encore. Ne vous fiez pas à l'affichage de votre écran.Ne répondez pas ou raccrochez si vous pensez qu'il s'agit d'une escroquerie. 
  • Ne donnez jamais de renseignements personnels à une personne qui vous appelle, vous envoie un message texte ou un courriel. Cela comprend votre nom, votre adresse, votre date de naissance, votre numéro d'assurance sociale et tout autre renseignement personnel ou financier. Ces identifiants peuvent être utilisés pour commettre un vol d'identité contre vous. 
  • Les escrocs comptent sur la gentillesse des gens dans les périodes difficiles. Qu'il s'agisse d'une inondation, d'une guerre ou d'un ouragan, il y a toujours une catastrophe au coin de la rue, et les fraudeurs chercheront à tirer profit du malheur des autres. Si vous voulez vous assurer que votre don va là où il est censé aller, faites d'abord des recherches sur l'organisation en consultant le site Web du gouvernement du Canada ou Charity Intelligence Canada(en anglais), ou faites un don à une organisation réputée comme la Croix-Rouge. 

2. Escroquerie à l'Agence du revenu du Canada 

N'aimez-vous pas cette sensation lorsque vous faites votre lessive et que vous trouvez un montant supplémentaire de 20 $ dans votre pantalon que vous aviez oublié? Et si vous receviez un message vous disant que vous avez un chèque non réclamé de 2 000 $ de l'Agence du revenu du Canada (ARC) qui vous attend? Dans quelle mesure cette nouvelle illuminerait-elle votre journée? C'est exactement ce qui est arrivé à Abdul. 

« J'ai appris récemment que l'ARC informait des millions de personnes que des chèques non réclamés les attendaient. J'étais tellement excité de recevoir ce message. En fait, j'avais vraiment besoin de cet argent. Mais en regardant de plus près le texte, il m'a semblé louche. Je me suis connecté à mon compte sur le site Web de l'ARC, car j'avais entendu dire qu'ils indiquaient si on vous devait de l'argent ou non. J'ai découvert qu'on ne me devait rien et je suis vraiment content de ne pas avoir cliqué sur ce lien! ». 

Il y a au moins un fond de vérité ici. Il se peut en effet que vous ayez un chèque de remboursement non encaissé. Pour en avoir le cœur net, il vous suffit de vous connecter à votre compte de l'ARC. 

Leçons à tirer d'Abdul : 

  • Il a absolument fait ce qu'il fallait! Ne cliquez jamais sur un lien, une pièce jointe ou une demande de renseignements personnels pour obtenir de l'argent non réclamé ou toute autre offre. Cela pourrait permettre à un pirate d'accéder à votre ordinateur, à vos contacts et potentiellement à vos renseignements personnels. Si vous n'êtes pas certain que le message est légitime, allez vous-même sur le site Web de l'organisme (et non en cliquant sur le lien fourni) ou appelez-le. 
  • L'ARC ne vous appellera jamais, ne vous enverra jamais de courriel ou de message texte pour vous informer d'un remboursement. Votre gouvernement provincial, votre administration municipale et votre institution financière ne le feront pas non plus. Les notifications légitimes sont envoyées par courrier. En cas de doute, appelez-les directement. 

3. Escroquerie par hameçonnage 

Il était 17 h 45, un vendredi précédant un long week-end rempli de projets familiaux amusants, lorsque Joyce reçoit un courriel de sa banque lui annonçant que son compte allait être bloqué. 

“J'ai presque paniqué! Mon cœur s'est effondré. Je ne pouvais pas faire bloquer mes comptes. J'avais prévu une fin de semaine d'activités avec mon copain et les enfants. Pourquoi enverraient-ils un courriel comme celui-là? J'ai bien sûr agi rapidement et fait ce qu'ils m'ont dit. En rétrospective, le site Web m'a semblé un peu étrange, car j'ai habituellement ma carte bancaire enregistrée sur mon navigateur, mais je n'avais que jusqu'à 18 heures pour faire corriger cela. J'ai paniqué. J'ai peur maintenant parce que je sais que c'était un faux site Web et que je ne sais pas quels renseignements ils ont ou ce que je dois faire! 

Leçons à tirer de Joyce : 

  • Les escrocs sont super sophistiqués aujourd'hui, alors ne vous en voulez pas si vous êtes une proie. Cela peut littéralement arriver à tout le monde. Les fraudeurs se sont servis d'une contrainte de temps et d'une longue fin de semaine pour effrayer Joyce et l'amener à cliquer sur leur demande. Si elle craignait d'être bloquée, la meilleure solution aurait été d'aller directement sur le site Web de la banque pour se connecter (sans utiliser le lien fourni) ou de l'appeler. Mais qui peut en vouloir à Joyce? 
  • Joyce doit maintenant agir rapidement pour limiter les dégâts avant que les fraudeurs n'utilisent ses renseignements pour demander un crédit à son nom, ouvrir des comptes, essayer de remplir sa déclaration d'impôts pour obtenir son remboursement, etc. 
  • Joyce doit immédiatement contacter toutes ses institutions financières pour leur faire savoir qu'elle a accidentellement donné ses données personnelles et financières à un fraudeur potentiel et obtenir des conseils sur les meilleures mesures à prendre. Il est toujours bon qu'elle change immédiatement tous ses mots de passe et codes NIP en ligne. Elle devrait également informer Equifax et TransUnion – les deux agences d'évaluation du crédit au Canada – qu'elle est une victime potentielle de fraude. Ils placeront tous les deux des alertes à la fraude dans son dossier afin de la protéger contre toute demande de crédit en son nom. 

Il est rare de nos jours que l'on entende parler d'un braquage de banque comme on le voit souvent dans les films. Mais cela ne signifie pas que les escrocs ont disparu. Ils essaient maintenant de commettre des vols à distance, et il se peut qu'ils ne vivent même pas dans notre pays. 

La leçon la plus importante pour se protéger de la fraude est de faire une pause lorsqu'on vous demande des informations personnelles ou financières. N'ayez pas peur de dire non et, en cas de doute, faites comme la vieille école et passez un coup de fil avant de cliquer sur un lien ou d'ouvrir une pièce jointe. 

Cet article ou cette vidéo (le « contenu »), selon le cas, est fourni par des tiers indépendants qui ne sont pas affiliés à la Banque Tangerine ou à l’une de ses sociétés affiliées. La Banque Tangerine et ses sociétés affiliées n’endossent ou n’acceptent aucune responsabilité envers toute perte financière ou d’investissement découlant de l’utilisation de ce contenu.

Le contenu est fourni à des fins d’information et d’éducation générales seulement. Il n’est pas destiné à être utilisé à titre de, ou à donner, des conseils financiers, fiscaux ou d’investissement personnels. Il ne tient pas compte des objectifs spécifiques, de la situation personnelle, financière, juridique ou fiscale, ou des circonstances et besoins particuliers de tout individu spécifique. Aucune information comprise dans le contenu ne constitue, ou ne doit être interprétée, comme une recommandation, une offre ou une sollicitation par la Banque Tangerine d’acheter, de détenir ou de vendre tout titre, produit ou instrument financier qui y est mentionné ou de suivre une stratégie d’investissement ou financière particulière. En prenant vos décisions financières et d’investissement, vous consulterez et vous fierez à vos propres conseillers et demanderez votre propre avis professionnel concernant la pertinence de la mise en œuvre des stratégies avant de prendre des mesures. Toute information, donnée, opinion, point de vue, conseil, recommandation ou autre contenu fourni par un tiers est uniquement celui de ce tiers et non de la Banque Tangerine ou de ses sociétés affiliées. La Banque Tangerine et ses sociétés affiliées n’acceptent aucune responsabilité à cet égard et ne garantissent pas l’exactitude ou la fiabilité de toute information dans le contenu du tiers. Toute information comprise dans le contenu, y compris les informations relatives aux taux d’intérêt, aux conditions du marché, aux règles fiscales et autres facteurs d’investissement, peut être modifiée sans préavis, et ni la Banque Tangerine ni ses sociétés affiliées ne sont responsables de la mise à jour de ces informations.

Les Fonds d’investissement Tangerine sont gérés par Gestion d’investissements Tangerine inc. et sont offerts exclusivement en ouvrant un Compte de Fonds d’investissement chez Fonds d’investissement Tangerine ltée. Ces firmes sont des filiales en propriété exclusive de la Banque Tangerine. Un investissement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des frais de courtage, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres frais. Les taux de rendement indiqués sont les rendements totaux composés annuels historiques, y compris les variations de la valeur unitaire et le réinvestissement de toutes les distributions, et ne tiennent pas compte des frais d'acquisition, de rachat, de distribution ou d'exploitation, ni des impôts sur le revenu payables par tout porteur de titres qui auraient réduit les rendements. Veuillez lire le prospectus avant de faire un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement dans l’avenir.