Passer au contenu principal Passer au clavardage

Combien devrais-je épargner chaque mois?

25 janvier 2023

Écrit par Ethan Rotberg

À retenir

  • Définissez d’abord vos objectifs sur le moyen et le long terme.
  • Allouez un pourcentage de votre revenu net pour vos besoins, vos désirs et votre épargne.
  • Songez à mettre dans un fonds d’urgence un montant équivalent de 3 à 6 mois de dépenses.
  • Si votre situation le permet, il est recommandé d’épargner pour votre retraite 15 % de votre revenu avant impôt.
  • Ne vous découragez pas si vous ne pouvez pas épargner autant. Il y a des stratégies qui peuvent vous aider à atteindre vos objectifs d’épargne.

How much should I be saving each month?

Vous connaissez le vieux proverbe : c’est avec des cennes qu’on fait des piastres.

Ce qui est peut-être moins évident, c’est de savoir combien de votre argent durement gagné vous devriez épargner. Après tout, vous avez des factures à payer, l’épicerie à faire et des dettes à rembourser. Mais il ne faudrait pas que tous ces besoins et désirs se fassent au détriment de vos objectifs à long terme, comme la retraite ou l’achat d’une maison.

Quel est donc le montant qu’il convient d’épargner chaque mois? Votre niveau d’épargne actuel est-il suffisant? La réponse dépend de vos objectifs, de vos revenus et de votre mode de vie. Penchons-nous sur la question.

Commencez par vos objectifs d’épargne

Pas facile de penser à ses objectifs à long terme face aux nécessités à court terme qui nous attendent aujourd’hui. Mais, avec un peu de planification, vous pouvez quand même commencer à financer ces objectifs.

Pour décider du montant à mettre de côté chaque mois, commencez par identifier vos objectifs financiers à moyen et long terme. En voici quelques-uns.

La tranquillité d’esprit : L’indice de stress financier 2022 de FP Canada (en anglais) révèle qu’une fois de plus, l’argent est la principale source de stress pour les Canadiens — dépassant facilement les autres causes de stress, comme la santé, la carrière et les relations humaines. Le fait de savoir que vous avez suffisamment d’argent pour payer vos factures vous aidera certainement à dormir sur vos deux oreilles. Une telle tranquillité d’esprit n’a presque pas de prix.

Les événements marquants de la vie : Les grandes étapes et les événements importants — qu’ils soient prévus ou non — peuvent avoir un impact important sur vos finances personnelles. Se marier, avoir des enfants et acheter une maison impliquent tous de dépenser beaucoup d’argent. Rendez votre moi du futur heureux en épargnant pour ces grands événements le plus tôt possible.

Les études de vos enfants : En commençant à épargner tôt, peut-être même avant l’arrivée des enfants, vous pouvez préparer un avenir prometteur à vos enfants. Plus vous épargnerez, moins vous devrez recourir à l’endettement pour financer leurs études.

La retraite : Nous aborderons plus en détail la planification de la retraite dans une prochaine section, mais épargner pour l’avenir vous permet d’acquérir une indépendance financière, et notamment de prendre votre retraite comme vous l’entendez.

Savoir les raisons pour lesquelles vous épargnez ne fera pas que vous motiver, cela vous fournira aussi un plan pour savoir combien vous devez épargner pour réaliser ces objectifs.

Un budget gagnant

« N’épargnez pas ce qu’il vous reste après avoir dépensé; dépensez ce qu’il vous reste après avoir épargné », a dit un jour Warren Buffett.

L’épargne n’est pas le fruit du hasard. Un plan d’épargne réussi passe d’abord par un budget.

Comme on peut s’y attendre, les personnes qui respectent leur budget obtiennent de bien meilleurs résultats financiers.

Il existe de nombreux outils et applis de budgétisation pour vous aider à créer et à suivre un budget. L’idée est de faire le bilan de vos dépenses de première nécessité, comme l’épicerie et les transports, et de les comparer à vos revenus.

La première étape consiste à faire la distinction entre les désirs et les besoins — avez-vous vraiment besoin de ce deuxième service de diffusion en continu? Après quoi, vous décidez de la part de votre budget à consacrer à ces dépenses quotidiennes.

En fonction de vos objectifs, vous pouvez repartir un certain pourcentage de votre revenu après impôt entre vos besoins, vos désirs et votre épargne.

Besoins

Il s’agit des frais de subsistance de première nécessité, qui représentent généralement la majorité du budget des gens, quel que soit leur revenu. Les besoins comprennent la nourriture, les vêtements, le logement, les services publics et le remboursement des dettes.

Désirs

S’il ne s’agit pas d’un bien de première nécessité, il fait probablement partie de la catégorie des besoins. Les désirs ne se limitent pas à l’achat du café du matin, mais incluent les dépenses liées aux divertissements, aux abonnements, aux restaurants et même aux voyages — aussi nécessaires qu’ils puissent paraître.

Épargne

Cette catégorie comprend généralement les remboursements de dettes qui vont au-delà du paiement minimum ou les cotisations à un compte d’épargne.

 

Épargner pour se créer un coussin de sécurité

Si vous n’avez pas d’objectifs d’épargne précis, vous pouvez à tout le moins vous engager à épargner pour vous constituer un coussin de sécurité.

Selon le principe le plus courant, il est recommandé d’avoir un compte d’épargne d’urgence couvrant de trois à six mois de dépenses. Mais il s’agit là d’une large fourchette. Comment savoir réellement quel montant injecter dans ce compte? Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte.

Si vous avez un emploi stable, un conjoint ou des membres de votre famille sur lesquels vous pouvez compter financièrement, ou si vous n’avez pas trop de dettes, trois mois de dépenses facilement accessibles peuvent suffire.

En revanche, vous auriez peut-être intérêt à disposer de six mois de dépenses si vous vivez dans une région où le coût de la vie est élevé, si vous êtes propriétaire d’une maison ou si vous avez des enfants ou d’autres personnes à charge. Vous avez coché toutes ces cases? Il serait peut-être bon d’avoir plus de six mois de dépenses à portée de main.

Établir votre fonds d’urgence ressemble beaucoup à d’autres objectifs d’épargne. Commencez par un objectif : en fonction des facteurs énumérés ci-dessus, déterminez le nombre de mois de dépenses pour lesquels vous devez épargner. Ensuite, calculez l’équivalent d’un mois de dépenses. Ces dépenses correspondent à vos besoins, comme le loyer, l’épicerie et le transport — tout ce que vous devez continuer à payer, même en cas d’urgence.

Par exemple, si vos dépenses mensuelles d’urgence s’élèvent à 3 500 $, votre objectif pour un fonds d’urgence de trois mois serait de 10 500 $; pour six mois d’épargne d’urgence, vous auriez besoin de 21 000 $.

Voici ce que le ménage moyen dépense chaque mois dans chaque province, et ce que cela signifie pour un coussin de sécurité.

  Dépenses mensuelles moyennes Trois mois de fonds d’urgence Six mois de fonds d’urgence
Terre-Neuve-et-Labrador 4,897 $ 14,691 $ 29,382 $
Île-du-Prince-Édouard 4,722 $ 14,166 $ 28,332 $
Nouvelle-Écosse 4,980 $ 14,940 $ 29,880 $
Nouveau-Brunswick 4,849 $ 14,547 $ 29,094 $
Québec 4,851 $ 14,553 $ 29,106 $
Ontario 5,990 $ 17,970 $ 35,940 $
Manitoba 5,441 $ 16,323 $ 32,646 $
Saskatchewan 5,944 $ 17,832 $ 35,664 $
Alberta 6,645 $ 19,935 $ 39,870 $
Colombie-Britannique 6,459 $ 19,377 $ 38,754 $

Payer votre moi plus âgé

La planification de la retraite est l’objectif ultime de l’épargne à long terme. Mais ne vous laissez pas intimider.

Que vous ayez un rêve de retraite précis ou que vous souhaitiez simplement prendre votre retraite comme vous l’entendez, il est important de commencer à épargner tôt pour que votre moi plus âgé n’ait pas à se soucier de questions d’argent.

Mais quel niveau d’épargne est réellement suffisant?

La règle de 15 %

Malheureusement, il n’y a pas de formule secrète. Le montant dont vous aurez besoin pour prendre votre retraite dépend de votre situation particulière, de votre âge et de vos objectifs financiers. En règle générale, il est recommandé d’épargner chaque mois 15 % de votre revenu avant impôt — y compris les éventuelles cotisations de contrepartie de votre employeur — et ce, dès que possible.

D’où vient ce chiffre? Certains planificateurs financiers suggèrent (en anglais) que vous avez besoin d’environ 70 à 80 % de votre revenu de préretraite pour maintenir un style de vie semblable une fois à la retraite. Bien que la plupart des gens tiennent pour acquis que leurs dépenses seront moindres (en anglais) à la retraite, ce n’est pas le cas pour tout le monde. Les frais de voyage et de soins de santé pourraient augmenter considérablement à différentes périodes de la retraite.

Si vous gagnez actuellement 100 000 $ par année, il vous faudra vous assurer d’avoir environ 70 000 $ par année d’épargne pendant vos années de retraite. Cela signifie que si vous voulez prendre votre retraite à 65 ans avec une réserve suffisante pour 25 ans, il vous faudra plus de 1,7 million de dollars dans votre compte de retraite.

Cela nous ramène aux 15 %. Si vous arrivez à épargner entre 10 et 15 % de votre revenu avant impôt entre l’âge de 25 et 65 ans, vous devriez avoir un revenu suffisant pour maintenir votre style de vie pendant 25 ans de retraite.

Pour bien planifier sa retraite, il faut tirer parti des rendements composés, ce qui signifie qu’il faut commencer tôt. Un jeune de 25 ans dispose d’un horizon temporel beaucoup plus long pour faire fructifier son bas de laine, tandis que ceux qui sont plutôt à la mi-carrière pourraient avoir besoin d’une stratégie d’épargne plus musclée.

L’épargne en fonction de l’âge

Comprendre votre horizon temporel est l’un des aspects les plus importants de la planification de la retraite. Si vous trouvez difficile d’épargner 15 % de votre revenu, essayez plutôt de répartir vos objectifs d’épargne en fonction de votre âge.

Vous pourriez vous fixer comme objectif d’épargner l’équivalent d’une année de salaire avant d’atteindre l’âge de 30 ans, avec une augmentation exponentielle à partir de là.

Âge Objectif d'épargne
30 1 année de salaire épargnée
40 3 fois votre salaire annuel épargné
50 6 fois votre salaire annuel épargné
60 8 fois votre salaire annuel épargné
67 10 fois votre salaire annuel épargné

Tenez compte du fait que ces montants n’incluent peut-être pas d’autres sources potentielles de revenu pour vous aider à atteindre l’objectif de 70 % de votre revenu de préretraite, comme d’autres comptes d’investissement et les pensions de l’employeur ou du gouvernement.

Où placer mon épargne?

Toutes ces histoires d’épargne vous donnent-elles envie de commencer à cotiser?

Vous savez, je l’espère, qu’il y a mieux qu’un compte-chèques pour y conserver votre argent, mais le choix d’où le planquer dépend en grande partie de vos objectifs d’épargne.

Compte d’épargne à intérêt élevé

Un compte d’épargne à intérêt élevé est une bonne solution pour placer votre argent, car il offre un taux d’intérêt plus élevé qu’un compte d’épargne ordinaire. Ces comptes sont généralement sûrs et accessibles, ce qui en fait une excellente option pour votre épargne à court terme et votre fonds d’urgence.

Placement garanti (CPG)

Un CPG est un type d’investissement qui vous rapporte un taux d’intérêt garanti. Votre argent est immobilisé pour une durée déterminée — généralement de 30 jours à cinq ans. Habituellement, plus la durée est longue, plus le taux d’intérêt est élevé. Bien que les CPG puissent offrir des rendements inférieurs (en anglais) à ceux du marché boursier, ils comportent également moins de risques.

Régime d’épargne-retraite (RÉR)

Pour une planification financière à long terme, les RÉR offrent d’excellents avantages, notamment une réduction de votre revenu imposable au moment de la cotisation et un report de l’impôt sur la croissance du compte jusqu’au moment du retrait, généralement à la retraite.

Compte d’épargne libre d’impôt (CÉLI)

Les gains d’un CÉLI sont libres d’impôt. Il s’agit d’un compte d’épargne, mais il peut aussi contenir des investissements comme des fonds communs de placement, des obligations et des actions. Et vous pouvez le retirer n’importe quand sans payer d’impôt. (Assurez-vous simplement de ne pas dépasser votre plafond de cotisation.)

Et si je n’arrive pas à épargner une telle somme?

Vous avez commencé par un objectif — le plus dur reste à faire.

Parfois, les dépenses quotidiennes font obstacle à vos objectifs d’épargne. Mais ne vous découragez pas si vous avez commencé à épargner sur le tard ou s’il vous est impossible d’épargner 15 % de chaque paye.

Voici quelques stratégies pour vous aider à atteindre vos objectifs d’épargne.

Commencez doucement

Si vous ne pouvez pas épargner 10 à 15 %, commencez plus petit. Épargner ne serait-ce que 5 % de chaque paye peut avoir un impact considérable au fil du temps. Ensuite, lorsque votre situation financière se sera améliorée, essayez d’augmenter votre taux d’épargne jusqu’à ce que vous atteigniez 15 %.

Payez-vous d’abord

Considérez la cotisation à votre épargne comme l’une de vos factures. Dès que vous recevez votre paye, affectez immédiatement un pourcentage à votre épargne avant de le dépenser ailleurs. Vous pouvez même demander à votre banque de mettre automatiquement de côté des montants périodiques — il suffit de le programmer… et de l’oublier.

Remboursez vos dettes

Même s’il est important de faire fructifier votre épargne, ne négligez pas vos dettes. Les dettes de carte de crédit ou les hypothèques ne disparaîtront pas simplement parce que vous prenez votre retraite — au contraire, ces dettes peuvent augmenter le montant que vous devez épargner pour la retraite. Sans compter qu’une fois libéré de vos dettes, vous pourrez continuer à verser ces gros versements mensuels à votre épargne.

Diversifiez vos revenus

Le moyen le plus rapide d’accroître son épargne est d’augmenter ses revenus. Certaines personnes créent même des flux de revenus passifs à la retraite ou continuent à travailler à temps partiel pour compléter leur épargne.

Réfléchissez à l’endroit où vous vivrez

Si vous vivez dans un grand centre urbain où le coût de la vie est plus élevé, vous devrez épargner davantage pour atteindre vos objectifs. Si vous prévoyez de réduire vos effectifs à la retraite, les frais d’entretien de votre maison et vos factures de services publics pourraient ne représenter qu’une fraction de ce qu’ils sont actuellement.

Dites bonjour aux nouveaux outils de gestion d’argent

Gérer son argent peut s’avérer épineux, surtout en période d’inflation record et d’incertitude économique. Pour vous faciliter la vie, recherchez des outils de gestion d’argent qui vous aideront à établir un budget, à faire le suivi, à épargner et plus encore.

Grâce aux outils de gestion d’argent de Tangerine, vous pouvez personnaliser vos objectifs financiers, faire le suivi de vos dépenses, ajouter un programme d’épargne automatique à votre compte d’épargne et bien plus. Et la calculatrice d’épargne vous permet même de voir combien votre épargne peut s’accumuler au fil du temps.

N’oubliez pas que vous n’êtes jamais trop jeune ou trop vieux pour épargner pour l’avenir.

Cet article ou cette vidéo (le « contenu »), selon le cas, est fourni par des tiers indépendants qui ne sont pas affiliés à la Banque Tangerine ou à l’une de ses sociétés affiliées. La Banque Tangerine et ses sociétés affiliées n’endossent ou n’acceptent aucune responsabilité envers toute perte financière ou d’investissement découlant de l’utilisation de ce contenu.

Le contenu est fourni à des fins d’information et d’éducation générales seulement. Il n’est pas destiné à être utilisé à titre de, ou à donner, des conseils financiers, fiscaux ou d’investissement personnels. Il ne tient pas compte des objectifs spécifiques, de la situation personnelle, financière, juridique ou fiscale, ou des circonstances et besoins particuliers de tout individu spécifique. Aucune information comprise dans le contenu ne constitue, ou ne doit être interprétée, comme une recommandation, une offre ou une sollicitation par la Banque Tangerine d’acheter, de détenir ou de vendre tout titre, produit ou instrument financier qui y est mentionné ou de suivre une stratégie d’investissement ou financière particulière. En prenant vos décisions financières et d’investissement, vous consulterez et vous fierez à vos propres conseillers et demanderez votre propre avis professionnel concernant la pertinence de la mise en œuvre des stratégies avant de prendre des mesures. Toute information, donnée, opinion, point de vue, conseil, recommandation ou autre contenu fourni par un tiers est uniquement celui de ce tiers et non de la Banque Tangerine ou de ses sociétés affiliées. La Banque Tangerine et ses sociétés affiliées n’acceptent aucune responsabilité à cet égard et ne garantissent pas l’exactitude ou la fiabilité de toute information dans le contenu du tiers. Toute information comprise dans le contenu, y compris les informations relatives aux taux d’intérêt, aux conditions du marché, aux règles fiscales et autres facteurs d’investissement, peut être modifiée sans préavis, et ni la Banque Tangerine ni ses sociétés affiliées ne sont responsables de la mise à jour de ces informations.

Les Fonds d’investissement Tangerine sont gérés par Gestion d’investissements Tangerine inc. et sont offerts exclusivement en ouvrant un Compte de Fonds d’investissement chez Fonds d’investissement Tangerine ltée. Ces firmes sont des filiales en propriété exclusive de la Banque Tangerine. Un investissement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des frais de courtage, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres frais. Les taux de rendement indiqués sont les rendements totaux composés annuels historiques, y compris les variations de la valeur unitaire et le réinvestissement de toutes les distributions, et ne tiennent pas compte des frais d'acquisition, de rachat, de distribution ou d'exploitation, ni des impôts sur le revenu payables par tout porteur de titres qui auraient réduit les rendements. Veuillez lire le prospectus avant de faire un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement dans l’avenir.