Comment rattraper le temps perdu par rapport à votre portefeuille de retraite

Écrit par Dale Roberts

Le lundi 22 avril 2019

Votre RÉR est négligé depuis des années, voire des décennies ? Il n'est pas trop tard pour rattraper le temps perdu.

Ne vous en faites pas, vous n'êtes pas seul.

De nombreux Canadiens négligent leur épargne-retraite. En effet, il peut être difficile de trouver de l'argent pour la retraite lorsqu'on doit aussi rembourser des dettes d'études, épargner en vue de l'achat d'une maison et élever des enfants. Cela dit, voyons ce que vous pouvez faire pour vous constituer un patrimoine et avoir les moyens de profiter d'une retraite réussie.

La clé du succès : avoir un plan

La bonne nouvelle, c'est que les droits de cotisation à un RÉR ou à un CÉLI que vous avez accumulés au fil des ans ne sont pas perdus — ils sont reportés indéfiniment. Des centaines de milliards de dollars en cotisations RÉR sont inutilisées au Canada, et vous pourriez avoir à votre disposition des dizaines, voire des centaines de milliers de dollars en cotisations.

Option 1 : un prêt RÉR

Si votre budget est sain et que vous disposez d'un excédent budgétaire à la fin du mois, un prêt RÉR pourrait bien vous aider à faire un investissement important dans votre RÉR.

Dès le départ, votre cotisation à un RÉR vous procurera un rendement garanti grâce à un taux d'imposition moins élevé sur le revenu gagné. Vous pourriez obtenir un rendement de 30 % (sous forme de remboursement d'impôt) ou plus, selon votre taux d'imposition personnel. Ce n'est pas tous les jours qu'on peut espérer obtenir ce niveau de rendement garanti. Ainsi, avec un prêt RÉR de 50 000 $ et un taux marginal d'imposition de 40 % ou plus, vous pourriez obtenir un remboursement d'impôt de 20 000 $.

L'important, c'est de tirer profit de cette « manne » de 20 000 $. Vous pourriez utiliser ce montant pour rembourser une partie de votre prêt. Vous avez maintenant un investissement de 50 000 $ et un prêt de 30 000 $. Vous remboursez ensuite le reste du prêt, puis vous investissez sur une base régulière.

Si un prêt RÉR ne vous convient pas, alors pourquoi pas :

Option 2 : des cotisations RÉR automatisées

Voici une situation hypothétique : vous avez 42 ans et n'avez amassé que 20 000 $ dans votre RÉR. À partir d'aujourd'hui, vous investissez 1 500 $ par mois dans votre RÉR. Vous investissez dans un portefeuille de placements diversifié à l'échelle mondiale à faible frais qui rapporte 6 % par année après les frais. Vos cotisations RÉR entraînent un remboursement d'impôt que vous investissez ensuite dans votre CÉLI.

Les données sont estimées et arrondies. Le rendement des investissements ne constitue pas une garantie.

Scénario 1

  • À 60 ans, la valeur de votre portefeuille RÉR est de 680 000 $.
  • En tenant compte du CÉLI, vous avez un portefeuille d'investissements de 850 000 $ après seulement 19 ans.

Scénario 2

Vous êtes peut-être en mesure d'investir 1 000 $ par mois dans votre RÉR.

  • À 60 ans, la valeur de votre portefeuille RÉR est de 470 000 $.
  • En incluant le CÉLI, vous avez un portefeuille de 580 000 $.

Scénario 3

Vous avez attendu jusqu'à l'âge de 50 ans pour appliquer la même stratégie RÉR et investir 1 500 $ par mois jusqu'à l'âge de 65 ans.

  • Votre portefeuille pourrait atteindre 650 000 $. C'est tout un rattrapage.

On pourrait penser que le scénario 2 (à 60 ans) ne semble pas être en mesure de vous offrir une retraite confortable. Et pourtant, je peux vous dire que ma plus grande surprise en matière de finances personnelles a été de découvrir à quel point de nombreux retraités canadiens sont à la fois heureux et confortables, alors qu'ils touchent un modeste revenu de retraite. Dans son livre (en anglais) intitulé Retirement Income for Life, l'auteur Frederick Vettese explique en détail comment les retraités canadiens dépensent beaucoup moins à la retraite qu'on ne pourrait le croire.

Que constitue une retraite confortable ?

Ces placements RÉR, combinés au revenu du Régime de pensions du Canada (RPC, offert à 60 ans) et à la Sécurité de la vieillesse (SV, offerte à 65 ans), pourraient contribuer grandement à assurer une retraite très confortable. Un portefeuille de 580 000 $ pourrait potentiellement générer un revenu annuel stable de 25 000 $ avant impôts sur le revenu. Pour un couple ayant des investissements semblables, cela représente 50 000 $ par année, en plus des prestations du gouvernement. Note : les chiffres ne sont pas ajustés pour tenir compte de l'inflation.

N'oubliez pas que vous avez d'autres options

Vous pourriez réduire la taille de votre maison (non hypothéquée) pour créer une réserve de liquidités considérable. Vous pourriez utiliser votre propriété pour créer un revenu supplémentaire. Si vous prenez une retraite « anticipée » à 60 ans, vous pourriez envisager de travailler à temps partiel. Ou peut-être que votre portefeuille de rattrapage, en plus du RPC et de la SV, vous suffit amplement.

L'essentiel est de créer un plan d'investissement simple et de commencer à bâtir un patrimoine mois après mois. Investissez votre argent en vue de la croissance dans un portefeuille d'actions et d'obligations à faible coût.

Puis, regardez votre portefeuille se taper une sérieuse partie de rattrapage.

 

Partager

Jetez un coup d’œil à notre livre numérique pour vous aider à vous lancer en investissement.