Le Guide des CPG pour Débutant
Écrit par Bolatito Laniyan

Le mardi 28 juin 2022

Si vous avez récemment vu les manchettes, consulté les médias sociaux ou été à des rencontres entre amis, vous avez probablement entendu parler de la hausse des taux d'intérêt. Si on y ajoute l'inflation, on peut s'attendre à une saison à rebondissement.

Bien que la hausse des taux d'intérêt peut se traduire par des coûts plus élevés pour rembourser des dettes telles que les prêts hypothécaires ou les marges de crédit, elle peut aussi rapporter plus à l'épargne. Et ça, c'est une bonne nouvelle. Comme les rendements de l'épargne augmentent, ils deviennent aussi une option beaucoup plus attrayante, surtout en période de volatilité des marchés. Les CPG sont particulièrement intéressants, car vous pouvez verrouiller un taux d'intérêt avantageux.

Vous ne connaissez pas grand-chose aux CPG ou voudriez en savoir plus sur leurs fonctionnements? Voici un guide pour vous aider à mieux les comprendre.

Un CPG, c'est quoi?

Un CPG est un certificat de placement garanti (appelé « Placement garanti » à Tangerine). Ils sont appelés ainsi, car l'argent que vous placez dans un CPG est garanti — vous ne pouvez pas perdre votre argent. Et avec un CPG à taux fixe, le taux d'intérêt choisi reste le même pendant toute la durée du terme. Une fois arrivée à maturité, vous êtes garanti de recevoir votre capital plus les intérêts perçus.

Les CPG peuvent être à court terme, de 30, 60, ou 90 jours, ou à long terme, d'une à plusieurs années. En général plus la durée du terme est longue plus le taux d'intérêt est élevé.

Comment fonctionnent les CPG au Canada?

Tout simplement, vous prêtez de l'argent à un établissement financier, et il vous rembourse en y ajoutant des intérêts une fois arrivés à échéance. Outre l'obligation de l'institution financière de vous rembourser, les CPG sont assurables par la Société d'assurance-dépôts du Canada (SADC) lorsqu'ils sont détenus par des banques canadiennes membres.

Les taux d'intérêt des CPG sont fixés par les institutions financières, influencés par la politique des taux d'intérêt de la Banque du Canada, et des taux en vigueur. Chaque institution financière aura des options différentes pour le calcul et le paiement des intérêts suivant les CPG que vous choisissez.

Par exemple, si vous placez 1 000 $ dans un CPG avec un taux annuel de 3 % et un terme de 3 ans, vous aurez 1 030 $ à la fin de la première année, et 1 060,90 $ en fin de seconde année. À l'échéance, vous aurez accumulé 1 092,72 $.

Les revenus de mon CPG sont-ils imposables?

Les revenus des CPG sont considérés comme des revenus réguliers et donc imposables. Toutefois, vous pourriez placer votre CPG à l'abri de l'impôt dans un CELI ou bénéficier d'un report d'impôt s'il est placé dans un RER. Ainsi les intérêts gagnés sur le capital ne sont pas imposés dans un CELI et ne sont imposés que lorsqu'ils sont retirés d'un RER — en supposant que vous ne cotisez pas plus que vos limites pour ces régimes.

Dois-je investir dans des CPG?

Cela dépend de vos objectifs. Voici quelques questions à vous poser :

    1. Quand aurai-je besoin de mon argent?
    2. Pour quoi ai-je besoin de cet argent?
    3. Quel est mon appétit pour le risque?

Quand aurez-vous besoin de l'argent investi? En aurez-vous besoin à court terme, ou pouvez-vous le garder investi pour plus longtemps?

Disons que vous déposez de l'argent dans un compte d'épargne non enregistré. Vous y gagnez un peu d'intérêt, et vous avez l'avantage de la liquidité — ce qui signifie que vous pouvez retirer de l'argent quand vous le souhaitez. En cas d'urgence, vous pouvez faire un retrait.

D'autre part, vous avez peut-être l'intention de vous acheter une maison, une voiture ou un bateau dans six mois ou un an. Entre temps, vous n'avez pas besoin de cet argent et vous décidez de l'investir dans un CPG. C'est un investissement sûr et qui garantit votre capital, le risque y est donc faible. Vous avez mis de l'argent de côté pour votre achat et vous avez verrouillé un taux d'intérêt pour le faire fructifier.

Tout commence par les objectifs que vous vous fixez et les risques que vous êtes prêt à prendre. Si vous envisagez d'autres types de placement qui ne sont pas garantis, comme le sont les CPG, les risques peuvent être plus élevés, mais les rendements peuvent être aussi supérieurs. Une fois que vous vous êtes fixé des objectifs, vous pouvez ensuite choisir le genre d'épargne ou d'investissement qui vous convient.

L'important n'est pas de se demander si l'on doit investir dans un CPG, un fonds commun de placement ou en bourse. L'important est de se poser la bonne question : Quels sont vos objectifs? Quelle est votre tolérance aux risques? De combien de temps disposez-vous? Donc trois facteurs : objectifs, risques et temps.

Comment optimiser les CPG à taux fixe?

L'échelonnement des CPG est souvent cité comme une stratégie permettant de tirer le meilleur parti des CPG à taux fixe. C'est une manière de tirer profit de l'évolution des taux d'intérêt, bien que chaque CPG soit verrouillé à un taux donné. Si vous répartissez votre investissement sur plusieurs CPG ayant des termes différents, vous avez continuellement des placements qui arrivent à maturité. Vous pouvez ainsi choisir la façon dont vous voulez qu'ils soient réinvestis afin de profiter au maximum des taux d'intérêt en cours. L'échelonnement des termes de vos CPG est une bonne stratégie vous permettant de profiter de la hausse des taux.

Encore une fois, répondre aux bonnes questions peut vous guider dans vos décisions et pour savoir si l'échelonnement est un choix judicieux pour vous.

Et vous voilà informé sur les CPG!

 

 Trop long, pas le temps de lire? Voilà un petit résumé

  • Un CPG est un placement sûr qui garantit votre capital et votre intérêt. Si vous investissez dans un CPG à taux fixe, votre retour sur investissement sera au même taux lorsqu'il arrive à maturité. Les termes peuvent varier entre 30 jours et 5 ans. En général, plus la durée est longue, plus le taux d'intérêt est élevé.
  • Mis à part le fait que l'établissement financier a l'obligation de vous rembourser, les CPG sont assurables par la Société d'assurance-dépôts du Canada (SADC) lorsqu'ils sont détenus par des banques canadiennes membres.
  • Les revenus de mon CPG sont-ils imposables? Oui! À moins que votre CPG soit dans un compte enregistré (à l'abri de l'impôt ou à impôt reporté) tel qu'un * CELI ou un * RER. Assurez-vous de ne pas cotiser plus que vos limites pour ces régimes.
  • Dois-je investir dans des CPG? Posez-vous ces questions
      1. Quels sont mes objectifs?
      2. Quelle est ma tolérance aux risques?
      3. Quand aurais-je besoin de mon argent?
  • Comment optimiser les CPG à taux fixe? L'échelonnement des CPG peut être la réponse.

    *Les CELI et les RER ont des limites annuelles de cotisations, et il est important de ne pas les dépasser afin de profiter au maximum des avantages fiscaux.

Partager