Conseils pour financer la formation continue

Écrit par Preet Banerjee

Le lundi 23 décembre 2019

Il arrive souvent que les gens regrettent de s'être endettés, mais vous seriez peut-être surpris de savoir que 77 % des Canadiens de moins de 40 ans regrettent de s'être endettés pour étudier (lien en anglais).

Si vous êtes parmi ceux qui envisagent de faire des études, de suivre une formation ou d'améliorer leurs compétences, voici quelques options qui vous aideront à planifier ces coûts éventuels.

Comment financer une amélioration de vos compétences

1. Demander à votre employeur de payer les frais de scolarité

De nos jours, on voit de moins en moins d'employés qui travaillent pour une entreprise pendant toute leur carrière et reçoivent une montre en or à la retraite. Les employeurs qui payent les frais de scolarité sont également rares, mais c'est toujours possible.

Quelques entreprises ont déjà des programmes de financement en place pour vous aider à obtenir, par exemple, une maitrise en administration des affaires à condition que vous demeuriez au sein de l'entreprise pendant un certain temps. Certaines entreprises ajoutent une clause qui vous oblige à rembourser les frais de scolarité si vous quittez l'entreprise avant un temps déterminé.

Si vous voulez continuer votre éducation dans l'avenir, vérifiez si le financement de formation continue est compris dans les régimes de rémunération que vous évaluez. Le salaire n'est pas la seule incitation à considérer lorsque vous comparez les offres d'emploi.

2. Régime d'encouragement à l'éducation permanente (REEP)

Vous avez peut-être entendu parler du Régime d'accession à la propriété (RAP) de Revenue Canada qui vous permet de retirer de l'argent de votre RER pour acheter une habitation. Revenu Canada offre un régime similaire pour les frais de scolarité : le Régime d'encouragement à l'éducation permanente (REEP).

Le régime vous permet de retirer jusqu'à un maximum de 10 000 $ par année ou jusqu'à 20 000 $ en tout de votre RER et ces retraits ne sont pas imposables. Vous aurez un délai de remboursement, comparable à celui du RAP, pour cotiser de nouveau ces montants à votre RER.

Puisque vous devez être étudiant à temps plein pour profiter du régime, vos revenus pendant ces années pourraient être très faibles et vos économies fiscales relatives pourraient donc être inférieures à vos attentes. Ceux qui profitent du REEP sont beaucoup moins nombreux que ceux qui tirent parti du RAP (lien en anglais).

Les gens seraient plus susceptibles d'en profiter s'ils avaient de l'argent dans leur RER quand ils pensent à retourner aux études. C'est rare que les gens prévoient utiliser le REEP plusieurs années d'avance.

3. Établir un régime d'épargne en ouvrant un CELI ou un REEE.

Si vous planifiez à long terme et envisagez de faire des études dans l'avenir, vous pourriez opter pour un compte d'épargne libre d'impôt (CELI) ou un REEE pour adultes.

Vous pourriez ouvrir un CELI dans le but d'épargner pour les frais de scolarité et y déposer de l'argent de façon régulière, de même que vous épargnez pour d'autres objectifs spécifiques.

Vous pourriez aussi établir un REEE pour adulte. Vous avez le droit d'y cotiser jusqu'à ce que le bénéficiaire (ce serait vous-même) atteigne l'âge de 31 ans. Il faut noter que vous ne seriez pas admissible, en tant qu'adulte, à la Subvention canadienne pour l'épargne-études.

Une des raisons pour lesquelles les gens choisissent un REEE au lieu d'un CELI est parce qu'ils seraient plus enclins à véritablement utiliser les fonds pour payer leurs études, tandis qu'ils dépenseraient l'argent dans un CELI sur d'autres choses. La plupart des gens choisissent un CELI au lieu d'un REEE pour les épargnes personnelles.

Si vous ne pouvez profiter d'aucune de ces options

Il y a d'autres options de financement si votre employeur n'en offre pas ou si vous n'avez pas épargné à l'avance. Certaines personnes se servent d'une marge de crédit ou d'un prêt, mais ces options peuvent s'avérer plus chères à long terme. Vous devriez éviter de payer vos études par carte de crédit si cela vous oblige à reporter un solde pendant plusieurs mois puisqu'elles sont accompagnées de taux d'intérêt très élevés.

Partager