Passer au contenu principal Passer au clavardage

Le guide pratique pour se préparer à une récession

15 mars 2023

Écrit par Zandile Chiwanza

Un père qui regarde son ordinateur portable alors que son enfant souriant est étendu sur ses épaules.

À retenir

  • Rembourser les dettes ayant un taux d'intérêt élevé, comme les soldes de carte de crédit.
  • Retourner aux principes de bases de la finance personnelle : faire le suivi de vos revenus et de vos dépenses, faire un budget, et créer un fonds d'urgence.
  • Il est important de se tenir informé sur l'économie, mais les manchettes peuvent parfois devenir envahissantes.

 

How to prepare for a recession: a survivors' guide

Vous entendez sans doute beaucoup parler de récession ces derniers temps – ou peut-être pensez-vous que nous sommes déjà en plein dedans (en anglais). Bien que personne ne peut dire si ou quand une récession se produira, être prêt pour affronter la crise est toujours une bonne idée. 

Une récession — définie par un déclin prolongé des activités économiques — peut sans nul doute affecter vos finances. Il y a cependant des choses que vous pouvez faire afin de ne pas en subir les contre coups. 

Voici ce que certains experts financiers et influenceurs, qui ont eu même vécu une récession, ont à dire. 

 

Accorder la priorité au remboursement des dettes à taux d'intérêt élevé 

La leçon d'humilité reçue par Nathalie Douglas — alias forevermrsbudget — suite à un prêt sur salaire fut un choc et une expérience qu'elle ne veut plus jamais revivre. 

« J'ai dû demander de l'aide auprès d'un membre de la famille, ce qui n'est pas très facile pour un adulte, » nous dit Douglas. « Avoir à expliquer les raisons pour lesquels j'avais besoin d'aide a été une expérience humiliante. » 

Avec la hausse des taux d'intérêt, une des meilleures façons de se préparer à une récession est de rembourser les dettes ayant un taux d'intérêt élevé, comme les soldes de carte de crédit. Lorsque les taux d'intérêt sont à la hausse, emprunter devient plus coûteux et vous devez rembourser plus sur vos emprunts. Cela peut mettre vos finances à rude épreuve puisqu'une partie non négligeable de votre revenue servira à rembourser la dette. 

Douglas nous suggère de la rembourser afin de réduire nos dépenses mensuelles et notre stress. 

« Quand les temps sont durs, et que les finances sont limitées, il est important de disposer d'un maximum de liquidité, » explique Douglas. 

 

Bâtir ou restaurer des bases financières solides 

Lors de la grande récession de 2007 à 2009, Caron Matthew, coach financier et fondateur de PocketBrook Inc., a drainé toutes ses économies pour financer l'achat d'une maison. 

« J'ai commencé à m'inquiéter, et je me suis sentie vulnérable et sans défense pour faire face aux dépenses inattendues. », nous dit Matthew. Elle pensait que l'achat d'une maison nouvellement construite lui éviterait les coûts généralement associés aux réparations d'une ancienne demeure. Elle a appris à ses dépens que les nouvelles constructions entraînent aussi leur lot de dépenses et elle ne veut pas faire deux fois la même erreur. 

La prochaine fois, nous dit Matthew, elle ne fera pas d'achats importants qui pourraient déstabiliser ses finances. « Nous avons travaillé dur pour remettre nos finances à flot et nous ne toucherons pas à notre fonds d'urgence à moins qu'il y ait une vraie urgence. » 

En fonction de l'étape à laquelle vous vous trouvez dans votre parcours financier, elle suggère de retourner aux principes de bases de la finance personnelle : faire le suivi de vos revenus et de vos dépenses, faire un budget, et créer un fonds d'urgence qui puisse couvrir, pour quelques mois, les coûts engendrés par la perte d'un emploi ou d'une réduction de revenu. 

Vous pouvez également revoir votre couverture d'assurance pour vous assurer que vous êtes suffisamment protégé et que vous ne payez pas trop cher pour une couverture dont vous n'avez pas besoin.

 

Prendre du recul 

L'angoisse de la récession est réelle. Essayez de garder la tête froide et de vous baser sur les faits pour voir si vos craintes sont justifiées. 

« On pourrait tout de suite penser que l'on va faire banqueroute ou que l'on va devenir un sans-abri si l'on perd son travail, » nous dit Matthew. « Et ce n'est tout simplement pas vrai pour la plupart des gens. » 

Prenez du recul et réfléchissez à comment la récession pourrait vous affecter dans 5, 10 ou même 20 ans. Il se peut que ce ne soit qu'un petit contretemps 

Il est important de se tenir informé sur l'économie, mais les manchettes peuvent parfois devenir envahissantes. Vous n'êtes pas obligé de les ignorer complètement, mais vous pouvez contrôler votre consommation en désactivant les alertes d'actualité et en consultant une source d'information fiable une ou deux fois par semaine plus tôt que plusieurs fois par jour. Et il n'y a pas de mal à protéger sa santé mentale et à éviter de discuter d'une éventuelle récession avec d'autres personnes, si cela affecte votre bien-être. 

Trouvez des moyens sains pour gérer le stress 

Erika Wasserman, financial therapist (en français : thérapeute financière) nous dit qu'il est normal de se sentir stressé par les effets que la récession pourrait avoir sur notre avenir. Mais il est important d'être dans le présent et d'utiliser le « maintenant ». « Les récessions ont une fin, » dit Wasserman. Si vous vous sentez dépassé, prenez du temps pour votre bien-être. Essayez des exercices de respiration et des techniques de l'« ici maintenant », et ménagez-vous. 

N'oubliez pas qu'une récession est indépendante de votre volonté, mais que vous pouvez contrôler votre préparation, votre capacité à réagir et votre attitude. 

Cet article ou cette vidéo (le « contenu »), selon le cas, est fourni par des tiers indépendants qui ne sont pas affiliés à la Banque Tangerine ou à l’une de ses sociétés affiliées. La Banque Tangerine et ses sociétés affiliées n’endossent ou n’acceptent aucune responsabilité envers toute perte financière ou d’investissement découlant de l’utilisation de ce contenu.

Le contenu est fourni à des fins d’information et d’éducation générales seulement. Il n’est pas destiné à être utilisé à titre de, ou à donner, des conseils financiers, fiscaux ou d’investissement personnels. Il ne tient pas compte des objectifs spécifiques, de la situation personnelle, financière, juridique ou fiscale, ou des circonstances et besoins particuliers de tout individu spécifique. Aucune information comprise dans le contenu ne constitue, ou ne doit être interprétée, comme une recommandation, une offre ou une sollicitation par la Banque Tangerine d’acheter, de détenir ou de vendre tout titre, produit ou instrument financier qui y est mentionné ou de suivre une stratégie d’investissement ou financière particulière. En prenant vos décisions financières et d’investissement, vous consulterez et vous fierez à vos propres conseillers et demanderez votre propre avis professionnel concernant la pertinence de la mise en œuvre des stratégies avant de prendre des mesures. Toute information, donnée, opinion, point de vue, conseil, recommandation ou autre contenu fourni par un tiers est uniquement celui de ce tiers et non de la Banque Tangerine ou de ses sociétés affiliées. La Banque Tangerine et ses sociétés affiliées n’acceptent aucune responsabilité à cet égard et ne garantissent pas l’exactitude ou la fiabilité de toute information dans le contenu du tiers. Toute information comprise dans le contenu, y compris les informations relatives aux taux d’intérêt, aux conditions du marché, aux règles fiscales et autres facteurs d’investissement, peut être modifiée sans préavis, et ni la Banque Tangerine ni ses sociétés affiliées ne sont responsables de la mise à jour de ces informations.

Les Fonds d’investissement Tangerine sont gérés par Gestion d’investissements Tangerine inc. et sont offerts exclusivement en ouvrant un Compte de Fonds d’investissement chez Fonds d’investissement Tangerine ltée. Ces firmes sont des filiales en propriété exclusive de la Banque Tangerine. Un investissement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des frais de courtage, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres frais. Les taux de rendement indiqués sont les rendements totaux composés annuels historiques, y compris les variations de la valeur unitaire et le réinvestissement de toutes les distributions, et ne tiennent pas compte des frais d'acquisition, de rachat, de distribution ou d'exploitation, ni des impôts sur le revenu payables par tout porteur de titres qui auraient réduit les rendements. Veuillez lire le prospectus avant de faire un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement dans l’avenir.