Passer au contenu principal Passer au clavardage

La « nouvelle normalité » des taux d’intérêt plus élevés

Il est temps de ne plus considérer cette situation comme une phase temporaire, mais comme une « nouvelle normalité » de taux d’intérêt plus élevés, affirme le directeur des finances de Tangerine, Matthew Rajnauth, lors d’une entrevue.

26 septembre 2023

Écrit par Tangerine

À retenir

  • Les taux d’intérêt relativement élevés resteront probablement en place pendant un certain temps, affirme le directeur des finances de Tangerine, Matthew Rajnauth.

  • Un taux d’intérêt plus élevé signifie qu’il vous en coûtera plus cher pour rembourser vos dettes telles que les hypothèques ou les paiements de voiture.

  • Si vos dettes ont un taux d’intérêt plus élevé que votre épargne, il est généralement préférable d’utiliser cet argent pour les rembourser en premier.

  • Mettez l’accent sur le long terme, Rajnauth suggère. Le fait d’épargner pour la retraite prend beaucoup de temps, et il est probable que vous traversiez de nombreux cycles économiques pendant que vous le faites. 

La « nouvelle normalité » des taux d’intérêt plus élevés : Questions et réponses avec le directeur des finances de Tangerine | Tangerine

Qu’est-ce qui est normal? 

Au cours de l’année dernière, nous avons vu l’inflation atteindre des sommets inégalés depuis des décennies, puis, heureusement, redescendre un peu. Nous avons vu le marché boursier chuter, puis remonter, puis redescendre, puis remonter à nouveau. Pendant ce temps, les taux d’intérêt n’ont cessé d’augmenter, tout comme notre anxiété collective.

Il est temps de ne plus considérer cette situation comme une phase temporaire, mais comme une « nouvelle normalité » de taux d’intérêt plus élevés, affirme le directeur des finances de Tangerine, Matthew Rajnauth, qui a accepté de revenir pour une nouvelle discussion sur la réalité financière actuelle. 

Si les derniers mois ont été douloureux et préoccupants, il n’y a pas que de mauvaises nouvelles, assure-t-il, même s’il nous faudra un certain temps pour nous adapter à cette nouvelle normalité.

L’année dernière, vous avez répondu à certaines questions sur la manière dont les Canadiens devaient essayer de faire face à une évolution de l’économie caractérisée par une forte inflation, une hausse des taux d’intérêt et une volatilité du marché boursier. Comment les choses ont-elles évolué depuis lors?

Beaucoup de choses ont changé au cours de l’année dernière. L’inflation, tout d’abord, s’est révélée beaucoup plus tenace que prévu, ce qui a incité la Banque du Canada (BdC) à continuer de hausser les taux d’intérêt. Il y a un an, les économistes s’attendaient à ce que le taux d’intérêt de la BdC culmine en dessous de 4 %. En juillet 2023, la BdC a porté son taux d’intérêt à 5 % et il pourrait encore augmenter.

La bonne nouvelle, c’est que l’inflation montre des signes de stabilisation. En juillet, elle a augmenté de 3,3 % par rapport à l’année précédente, mais c’est une amélioration par rapport à la croissance de 5 à 8 % que nous avons connue en 2022 – même si elle était supérieure au taux cible de 2 % de la BdC. Le travail n’est donc pas terminé, mais cela permet de relâcher un peu de pression.

C’est une bonne nouvelle. Cela signifie-t-il que nous revenons à la normale?

Pas exactement, ou pas ce que nous avons fini par considérer comme normal au cours des dernières années. Je pense que des taux d’intérêt relativement élevés constitueront la « nouvelle normalité » et qu’ils resteront probablement en place pendant un certain temps.

C’est entendu. L’inflation se stabilise, mais le coût de la vie reste très élevé. Et les taux d’intérêt n’ont jamais été aussi élevés depuis longtemps. N’y a-t-il rien d’autre à faire à ce sujet? La Banque du Canada ne pourrait-elle simplement imprimer plus d’argent et nous rendre tous un peu plus riches?

Malheureusement, non – mais j’aime bien cette pensée qui sort des sentiers battus! 

Si la BdC imprimait plus d’argent et que l’économie restait la même, nous aurions plus d’argent à dépenser pour à peu près la même quantité de produits et de biens. Ce qui aurait pour effet de renforcer l’inflation. C’est un exercice d’équilibre délicat, et je n’envie pas la situation difficile dans laquelle se trouve la BdC!

Puisque nous parlons de banques, pourquoi Tangerine doit-elle suivre ce que fait la Banque du Canada? Est-ce que Tangerine peut réduire les taux d’intérêt sur les hypothèques et les marges de crédit si nous le voulons?

C’est une excellente question. La réponse est simple : tout est lié. La BdC augmente son taux d’intérêt parce qu’elle veut ralentir l’économie afin de maîtriser l’inflation. Et comme son taux augmente, le coût du financement des prêts (hypothécaires, par exemple) pour les banques augmente également. Les banques doivent donc faire évoluer leurs taux dans la même direction et, ce faisant, elles renforcent l’efficacité des mesures prises par la BdC.

Quand pensez-vous que les Canadiens commenceront à voir leur situation s’améliorer? Que pensez-vous qu’il se passera au cours de l’année prochaine?

D’une manière générale, je pense que nous sommes proches du sommet. L’évolution de l’inflation et de l’économie au cours des prochains mois déterminera si la BdC doit encore relever ses taux. Mais au cours de l’année à venir, je m’attends certainement à ce que les taux restent élevés. Et même lorsque la BdC commencera à réduire son taux directeur, il semble peu probable que les taux d’intérêt redescendent à leur niveau antérieur. À mon avis, nous devrions nous préparer à ce que les taux restent relativement élevés pendant plusieurs années.

Il ne faut pas oublier que si les taux d’intérêt semblent actuellement très élevés, c’est parce qu’ils ont été exceptionnellement bas pendant une longue période. Il y a donc une sorte de retour à la « nouvelle normalité ».

Si cette situation est vraiment la nouvelle normalité, comment cela devrait-il changer la façon dont nous abordons nos finances?

En effet, un taux d’intérêt plus élevé signifie qu’il vous en coûtera plus cher pour rembourser vos dettes telles que les hypothèques ou les paiements de voiture. La première chose à faire est donc d’examiner les dettes que vous avez et d’essayer de les rembourser dans la mesure du possible. Si vous avez un prêt hypothécaire à taux variable, le coût mensuel de cette dette a considérablement augmenté. Une bonne règle de base consiste à rembourser d’abord les dettes dont les taux d’intérêt sont les plus élevés. Il est également conseillé d’examiner si vous pouvez consolider vos dettes avec un taux d’intérêt plus bas en utilisant un prêt ou une marge de crédit.

Voyez-vous une lueur d’espoir?

Les taux d’intérêt plus élevés sont intéressants pour les épargnants. Prenons l’exemple des comptes d’épargne à intérêt élevé ou des CPG. Avec des taux plus élevés, c’est le moment idéal pour en profiter et faire fructifier votre épargne. Que vous épargniez en vue de vacances, d’une nouvelle voiture, d’une maison ou de la retraite, un petit coup de pouce peut s’avérer très utile!

Nous sommes nombreux à manquer d’argent en ce moment, et nous avons déjà fait certaines des choses dont vous avez parlé l’année dernière : annuler des abonnements, suivre nos dépenses et réduire certaines de nos dépenses discrétionnaires. Que pourrions-nous faire d’autre?

J’encourage tout le monde à rester concentré sur ses objectifs à long terme. Par exemple, le fait d’épargner pour la retraite prend beaucoup de temps, et il est probable que vous traversiez de nombreux cycles économiques pendant que vous le faites. Ne perdez pas de vue votre objectif, procédez à des ajustements à court terme si nécessaire, mais veillez à revenir sur votre objectif à long terme et à le maintenir. Il existe de nombreux outils d’automatisation géniaux, notamment les outils Tactiques et Objectifs de Tangerine, qui vous aident à fixer vos objectifs financiers et à les maintenir au fil du temps.

Supposons que vous trouviez 500 $. Devriez-vous les utiliser pour rembourser vos dettes ou les épargner pour l’avenir?

C’est une excellente question, que l’on me pose souvent. En règle générale, vous voulez placer votre argent là où il rapportera le meilleur taux possible. Si vos dettes ont un taux d’intérêt plus élevé que votre épargne, il est généralement préférable d’utiliser cet argent pour les rembourser en premier.

Lorsqu’il s’agit d’épargner pour l’avenir, une autre bonne stratégie consiste à effectuer des versements automatiques réguliers sur vos comptes, qu’il s’agisse de 25 ou 250 $ par mois. Cela permettra à votre filet de sécurité de se développer beaucoup plus rapidement et de maintenir vos objectifs sur la bonne voie.

Que dites-vous aux personnes qui perdent le sommeil à cause de leur situation financière? Existe-t-il des ressources pour les aider à réduire leurs inquiétudes face à cette économie difficile?

Le fait d’avoir un plan et de revoir vos finances vous permettra d’avoir l’esprit tranquille en sachant que vous serez en mesure de surmonter les « mauvais jours » et les périodes de ralentissement de l’économie.

Il est important de disposer d’un fonds d’urgence – qu’il s’agisse d’un compte d’épargne ou d’une marge de crédit – et avec un peu de chance, vous n’aurez jamais besoin d’y puiser, mais si c’est le cas, vous en serez reconnaissant.

Merci d’avoir joué, Matt. J’espère que vous ne verrez pas d’inconvénient à ce que nous revenions vous voir l’année prochaine.

Oui, n’importe quand. 

—Écrit par Ariel Teplitsky

Cet article ou cette vidéo (le « contenu »), selon le cas, est fourni par des tiers indépendants qui ne sont pas affiliés à la Banque Tangerine ou à l’une de ses sociétés affiliées. La Banque Tangerine et ses sociétés affiliées n’endossent ou n’acceptent aucune responsabilité envers toute perte financière ou d’investissement découlant de l’utilisation de ce contenu.

Le contenu est fourni à des fins d’information et d’éducation générales seulement. Il n’est pas destiné à être utilisé à titre de, ou à donner, des conseils financiers, fiscaux ou d’investissement personnels. Il ne tient pas compte des objectifs spécifiques, de la situation personnelle, financière, juridique ou fiscale, ou des circonstances et besoins particuliers de tout individu spécifique. Aucune information comprise dans le contenu ne constitue, ou ne doit être interprétée, comme une recommandation, une offre ou une sollicitation par la Banque Tangerine d’acheter, de détenir ou de vendre tout titre, produit ou instrument financier qui y est mentionné ou de suivre une stratégie d’investissement ou financière particulière. En prenant vos décisions financières et d’investissement, vous consulterez et vous fierez à vos propres conseillers et demanderez votre propre avis professionnel concernant la pertinence de la mise en œuvre des stratégies avant de prendre des mesures. Toute information, donnée, opinion, point de vue, conseil, recommandation ou autre contenu fourni par un tiers est uniquement celui de ce tiers et non de la Banque Tangerine ou de ses sociétés affiliées. La Banque Tangerine et ses sociétés affiliées n’acceptent aucune responsabilité à cet égard et ne garantissent pas l’exactitude ou la fiabilité de toute information dans le contenu du tiers. Toute information comprise dans le contenu, y compris les informations relatives aux taux d’intérêt, aux conditions du marché, aux règles fiscales et autres facteurs d’investissement, peut être modifiée sans préavis, et ni la Banque Tangerine ni ses sociétés affiliées ne sont responsables de la mise à jour de ces informations.

Les Fonds d’investissement Tangerine sont gérés par Gestion d’investissements Tangerine inc. et sont offerts exclusivement en ouvrant un Compte de Fonds d’investissement chez Fonds d’investissement Tangerine ltée. Ces firmes sont des filiales en propriété exclusive de la Banque Tangerine. Un investissement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des frais de courtage, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres frais. Les taux de rendement indiqués sont les rendements totaux composés annuels historiques, y compris les variations de la valeur unitaire et le réinvestissement de toutes les distributions, et ne tiennent pas compte des frais d'acquisition, de rachat, de distribution ou d'exploitation, ni des impôts sur le revenu payables par tout porteur de titres qui auraient réduit les rendements. Veuillez lire le prospectus avant de faire un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement dans l’avenir.